1526054281_854487_1526122595_noticia_fotograma
Le village de Miravete de la Sierra, dans la province de Teruel, en Aragon, n’est plus peuplé que d’une trentaine d’habitants (photographie : Julián Rojas et El País)

Il y a quarante ans, face à l’exode rural, à la concentration de la population et des activités économiques à Madrid, Barcelone ou Valence et au dépeuplement de la région, les habitants de la province de Teruel, dans le Sud de l’Aragon, se sont regroupés dans la petite commune de Miravete de la Sierra, symbole de cette déperdition démographique, pour lancer le mouvement « Teruel existe ». L’objectif était d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur la situation dramatique de la zone et d’exiger de leur part plus de moyens économiques et matériels pour la développer et la rendre attractive. Miravete de la Sierra était peuplée, à l’époque, d’environ 3 000 habitants.

Il n’en reste plus qu’une trentaine à l’heure actuelle, dans ce hameau situé à une soixantaine de kilomètres de la capitale provinciale. En 1977, plusieurs manifestations avaient agité la commune et, en 2000, une grève générale avait secoué la province afin de se rappeler au bon souvenir du gouvernement central, alors présidé par José María Aznar (Parti populaire). Au mois de mai 2018, 4 000 personnes ont marché dans les rues de la capitale aragonaise, Saragosse, pour réclamer des investissements dans les infrastructures. Il faut dire que, tout comme l’Estrémadure, la province de Teruel est très mal connectée à Madrid par voie ferroviaire et que ses trains sont en moyenne les plus lents du pays.

Le vieillissement de la population est palpable dans les milieux ruraux et les petits villages du Sud de l’Aragon sont très dispersés. Les services publics disparaissent peu à peu, faute d’habitants (et notamment de familles avec des enfants). Une situation à laquelle ne veulent pas se résigner ceux qui vivent encore sur place et défendent le mode de vie local.

Source : https://politica.elpais.com/politica/2018/05/11/actualidad/1526054281_854487.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s