La ville espagnole de Benidorm veut se faire inscrire au patrimoine mondial de l’UNESCO

benidorm-patrimonio-portada
Une vue du front de mer de Benidorm, dans la province d’Alicante (Communauté de Valence) – Photographie : Cinco Días

Connue pour son ensoleillement et ses plages de sable fin, la station balnéaire de Benidorm, située dans la province d’Alicante (Communauté de Valence), est aussi célèbre pour ses nombreux gratte-ciel résidentiels – elle est de fait la commune qui en a la plus forte densité au monde après Hong Kong.

Le sociologue Mario Gaviria veut d’ailleurs tirer parti de ces atouts naturels et architecturaux pour présenter la ville de quasiment 67 000 habitants au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il l’a communiqué au maire de Benidorm Antonio Pérez (Parti populaire), qui veut s’en emparer le plus vite possible.

Source : http://www.eleconomista.es/evasion/noticias/9291897/07/18/Benidorm-postulara-como-Ciudad-Patrimonio-Mundial-de-la-Unesco.html

Publicités

L’Espagne remporte huit prix aux derniers championnats du monde de magie

magia-corea4-ke0F--620x349@abc
De gauche à droite et de haut en bas, les huit lauréats espagnols des derniers championnats du monde de magie : Gonzalo Gallardo, Javier Botía, le groupe Tutti li Family, Pere Rafart, Miguel Muñoz et Yunke (photographie : ABC)

Le dimanche 15 juillet dernier, la Corée du Sud accueillait plusieurs finales du Festival international des Sociétés magiques (FISM), sorte de championnats du monde de la magie qui en constitue d’ailleurs le principal événement au niveau international. Plus de 4 000 magiciens venus du monde entier s’affrontaient ainsi et huit prix ont été remis à des ressortissants espagnols, un record.

Miguel Muñoz a ainsi remporté le Grand Prix FISM et le prix de la Scène, tandis que Yunke, qui avait déjà gagné une récompense il y a dix-huit ans, s’emparait du trophée des Grandes Illusions. Parmi les autres lauréats espagnols, l’on retrouvait Javier Botía, récompensé par le prix du Mentalisme ; Pere Rafart et Javi Benítez, dans le domaine de la domaine de la Magie avec des Cartes ; Gonzalo Gallardo, qui a reçu le prix mondial de la Meilleure Invention ; et l’équipe Tutti li Family, grande gagnante du prix de Magie comique.

Source : https://www.abc.es/cultura/abci-espana-arrasa-campeonato-mundial-magia-corea-201807190058_noticia.html

La Bibliothèque nationale d’Espagne conserve des memes et autres productions éphémères d’Internet

biblioteca-nacional-001_m
Un plafond et un mascaron de la Bibliothèque nationale d’Espagne, à Madrid (photographie : Cromavista)

À la Bibliothèque nationale d’Espagne, à Madrid, la conservatrice Mar Pérez Morillo est en charge d’un travail un peu spécial : elle doit collecter sur Internet (et en particulier sur les réseaux sociaux) tout un ensemble de productions culturelles éphémères qui seront ensuite stockées par l’institution. C’est en 2009 qu’elle reçoit officiellement la mission de s’intéresser de près au patrimoine documentaire en ligne de notre voisin ibérique.

Un partenariat a été passé entre l’organisme et le Consortium international pour la Préservation d’Internet (IIPC) mais également Internet Archive, entreprise chargée de stocker toutes les pages et productions choisies par Mar Pérez Morillo. La plateforme en ligne Red.es est également de la partie et, parmi les images et autres documents recueillis, l’ont compte ainsi de nombreux memes.

Source : https://www.eldiario.es/rastreador/Biblioteca-Nacional-guardando-documental-futuro_6_795180489.html

Les séries télévisées espagnoles, atout de notre voisin ibérique à l’international

la-casa-de-papel-saison-3-retour
Une partie de la distribution de la série télévisée espagnole La Casa de Papel (photographie : Le Journal du Geek)

Ces derniers mois, la série télévisée espagnole La Casa de Papel, qui relate un braquage au sein de la Banque d’Espagne, à Madrid, a connu un succès international aussi incroyable qu’inattendu dans des pays aussi divers que l’Argentine, la Turquie, le Brésil ou la France grâce à sa diffusion sur la plateforme américaine en ligne Netflix. Son créateur, Álex Pina, a d’ailleurs été formellement engagé par cette entreprise pour y créer de nouvelles séries.

C’est que, ces dernières années, notre voisin ibérique se fait aussi connaître à l’international grâce à ses productions pour le petit écran et les nombreuses nominations ibériques pour l’édition 2018 des Emmy Awards, principale récompense télévisée américaine, sont là pour en témoigner. Outre Antonio Banderas et Penélope Cruz, deux valeurs sûres de la comédie espagnole, l’on y retrouve la maquilleuse Ana Lozano et la compagnie El Ranchito, qui a créé les effets spéciaux pour Game of thrones et Lost in space.

De façon générale, les tournages qui se déroulent aujourd’hui outre-Pyrénées (qu’il s’agisse de séries ou de films) comptent non seulement sur les somptueux décors naturels et culturels du pays ou encore sur des figurants espagnols mais également sur des professionnels de ce pays. 

Source : https://elpais.com/cultura/2018/07/23/television/1532340520_216372.html

Le musée de la Reine-Sophie va ouvrir un centre associé à Santander

Santander.Banco.Santander
L’ancien siège de la banque d’Espagne à Santander, capitale de la Cantabrie (photographie : Wikipedia)

Après plusieurs années de réflexion, le musée de la Reine-Sophie, l’une des principales institutions culturelles de Madrid et le musée le plus visité d’Espagne, a décidé de l’emplacement de son premier partenariat hors de la capitale. Il ne s’agira pas d’un siège délocalisé ou d’une franchise mais d’un centre associé, qui sera géré conjointement avec les archives Lafuente, à Santander (capitale de la Cantabrie), au sein de l’ancien siège de la banque d’Espagne.

L’accord a été signé ce mercredi 25 juillet entre les deux organismes et prévoit la rénovation de cet ancien édifice d’une grande beauté aujourd’hui inoccupé. Nommé Centre associé Musée de la Reine-Sophie-Archives Lafuente, il devrait exposer des œuvres d’art mais surtout des documents collectionnés par l’entrepreneur José María Lafuente et qui concernent une période s’étalant du début du XXe siècle aux années 80. Ce centre culturel rejoindra le musée Botín, inauguré il y a peu dans la capitale de la Cantabrie, et sera à son tour complété par le futur Musée de la Banque Santander.

Source : https://elpais.com/cultura/2018/07/23/actualidad/1532375359_850726.html

Trois enfants espagnols remportent les championnats du monde de calcul mental

58
Des enfants espagnols qui participent aux championnats du monde de calcul mental en Russie (photographie : Aloha et Antena 3)

Trois enfants espagnols ont remporté les derniers championnats du monde de calcul mental dans leur catégorie respective, au cours d’une compétition qui se déroulait cette année en Russie. Ils devaient calculer sans erreur, comme tous leurs concurrents, plus de 70 opérations en cinq minutes au maximum.

Il s’agit de deux frères de sept et huit ans respectivement, Pablo et Álvaro Quintero, qui étudient à l’établissement de la Vierge-de-la-Charité, à Illescas, dans la province de Tolède (Castille-La Manche), et de Maikel Amores, âgé de dix ans, qui étudie à l’établissement Cervantes de Castellón de la Plana (Communauté de Valence).

Plus de 600 élèves âgés de cinq à treize ans participaient à cette édition des championnats du monde de calcul mental, qui regroupaient plus de seize pays, dont l’Espagne (qui envoyait cette année sa plus importante délégation), l’Inde, le Portugal, l’Irlande, la Chine, l’Allemagne, la Russie, Panamá, l’Équateur, la Croatie, la Malaisie, l’Ouzbékistan ou encore les Philippines.

Source : https://www.antena3.com/noticias/sociedad/tres-ninos-espanoles-gana-campeonato-mundial-calculo-mental-rusia_201807235b5607a90cf21229bb57084e.html

Les municipalités espagnoles n’ont jamais eu autant d’argent en épargne

Ayuntamiento_de_Burgos
La façade de la mairie de Burgos, en Castille-et-León (photographie : Wikipedia)

L’Autorité indépendante de Responsabilité fiscale (AIREF) a souligné ce lundi 23 juillet que l’ensemble des municipalités espagnoles a placé sur des comptes bancaires, à titre d’épargne, 27 milliards d’euros. Il s’agit d’un record historique en la matière, largement stimulé par la loi de stabilité budgétaire, qui limite grandement les investissements que peuvent réaliser les entités locales.

Parallèlement, la Sécurité sociale espagnole affiche à l’heure actuelle un déficit colossal de 15 milliards d’euros (qui pourrait monter jusqu’à 17 milliards d’euros en fin d’année). Un beau paradoxe puisque l’organisme doit donc se financer à travers des emprunts tandis que les mairies croulent sous leur épargne. Cette épargne ne sert d’ailleurs pas à financer leur vie quotidienne ou leurs investissements, ce qui semble un peu étrange.

Source : http://www.elmundo.es/economia/macroeconomia/2018/07/23/5b55d873268e3e604d8b4685.html

Pedro Cavadas opère avec succès un autre patient

el-doctor-cavadas-opera-con-exito-a-un-joven-que-estaba-partido-en-dos
Le chirurgien espagnol Pedro Cavadas (à droite), en compagnie de son dernier patient, le Guatémaltèque Willmar Arias (photographie : The Objective)

Très connu dans le monde médical pour ses multiples greffes spectaculaires et à succès, le chirurgien espagnol Pedro Cavadas a récemment opéré un autre patient, le jeune Guatémaltèque Willmar Arias, âgé de 28 ans. Cet individu était tétraplégique depuis l’âge de 9 ans en raison d’une grave blessure par arme à feu et était, selon les mots de Pedro Cavadas lui-même, comme « coupé en deux ».

L’opération, qui a eu lieu à l’Hôpital de Manises, dans la province de Valence (Communauté de Valence), où officie habituellement Pedro Cavadas, a consisté à résorber une infection massive située dans la zone sacrée et qui touchait tout le bas de la colonne vertébrale. Désormais, Willmar Arias, qui était obligé de rester alité, peut se mettre assis et tenter de reprendre une vie normale.

Source : http://theobjective.com/cavadas-joven-partido-en-dos/

L’Espagne est le cinquième pays européen avec le plus de stations de recharge pour voitures électriques

fotonoticia_20180716134315_640
Une station de recharge pour voitures électriques en Espagne (photographie : Europa Press)

Selon les données fournies dernièrement par l’Association des Constructeurs européens d’Automobiles (ACEA), l’Espagne est le cinquième pays européen avec le plus de stations de recharge pour voitures électriques, derrière les Pays-Bas, l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni. Elle en compte en effet 4 974, soit 4,26 % du total continental (qui s’élève à 116 842 points de recharge).

Elle devance ainsi la Suède, l’Autriche, l’Italie, la Belgique et le Portugal. Depuis quelques années, notre voisin ibérique parie fortement sur les véhicules électriques, ce qui correspond à la volonté de l’Union européenne de pouvoir compter sur deux millions de stations de recherche d’ici à 2025 (soit vingt fois plus qu’à l’heure actuelle).

Source : http://www.europapress.es/motor/coches-00640/noticia-espana-quinto-pais-europeo-mayor-numero-puntos-recarga-vehiculos-electricos-20180716134315.html

L’Espagne remporte son dix-septième titre européen de rink-hockey

750509-600-338
L’équipe espagnole de rink-hockey célèbre sa nouvelle victoire européenne (photographie : FEP et 20 minutos)

Ce dimanche 22 juillet, la sélection nationale espagnole masculine de rink-hockey, championne du monde en titre après sa victoire en 2017 à Nankin (Chine), a récupéré sa couronne européenne en remportant son dix-septième championnat d’Europe dans la discipline. Elle a en effet battu en finale la redoutable sélection portugaise sur le score de 6 à 3 au palais des sports de Riazor, à La Corogne (Galice).

Très populaire chez notre voisin pyrénéen, le hockey sur patins lui a d’ailleurs rapporté 17 titres mondiaux (un record) ainsi que dix-sept titres européens chez les hommes (soit le deuxième meilleur palmarès derrière celui du Portugal). La ville de Barcelone (Catalogne) organisera les World Roller Games (nouveau format qui comprend notamment les championnats du monde de rink-hockey) de 2019.

Source : http://www.rtve.es/deportes/20180722/espana-derrota-portugal-se-proclama-campeona-europa-hockey-patines/1768121.shtml