Le changement de majorité en Andalousie relance la polémique sur la construction d’une route en plein parc naturel

Un véhicule tout terrain parcourt les dunes du Parc national de Doñana, en Andalousie (photographie : García Cordero et El País)

C’est une vieille revendication des habitants de la province de Huelva, en Andalousie : la construction d’une voie rapide qui relierait cette capitale de province à Cadix. Candidat aux élections régionales de 2015, Javier Arenas (Parti populaire), en avait fait son cheval de bataille dans la zone mais n’avait finalement pas pu accéder à la présidence andalouse. En novembre 2018, dans le cadre de la campagne pour le scrutin du 2 décembre, Juan Manuel Moreno (PP) a fait la même promesse lors de ses réunions publiques.

Et lui est devenu président de la Junte d’Andalousie au détriment de Susana Díaz (Parti socialiste ouvrier espagnol). Mais un problème de taille se pose : entre la province de Huelva et celle de Cadix s’étend le Parc national de Doñana, joyau du patrimoine naturel espagnol régulièrement menacé par des catastrophes naturelles ou l’activité humaine. Moreno a juré que le tracé de la voie rapide respecterait ce parc naturel en le contournant mais il ne s’agit pas dans tous les cas d’une mesure prioritaire pour le nouvel exécutif régional. Pendant ce temps, les associations écologistes se montrent très inquiètes à ce sujet.

Source : https://elpais.com/sociedad/2019/01/23/actualidad/1548274209_178215.html

Publicités

Décès du grand nom de la mode espagnole Elio Berhanyer

C’est ce jeudi 24 janvier 2019 qu’est décédé à l’âge de 89 ans le grand couturier espagnol Elio Berhanyer – de son vrai nom Elio Berenguer Úbeda – à Madrid. Originaire de la ville de Cordoue (Andalousie), il avait conçu des vêtements pour les défilés de mode mais également pour des spectacles.

Son dernier défilé remonte à 2010, à l’occasion de la Semaine de la Mode Cibeles de Madrid, mais la crise a durement touché son atelier dans la capitale, qu’il a dû fermer. Il a alors enseigné à l’Université de Cordoue. Créateur de 23 000 tenues, il était notamment spécialisé dans les robes de mariée, dont il a conçu 600 modèles différents.

Source : https://www.elmundo.es/yodona/moda/2019/01/24/5c497871fdddffb7b08b464f.html

L’Espagne comptait 3,3 millions de chômeurs à la fin de l’année 2018

Un bureau pour l’emploi du quartier d’Amate, à Séville, en Andalousie (photographe : Paco Puentes et El País)

Selon les données de l’Enquête de Population active (EPA) fournie par l’Institut national des Statistiques (INE) ce mardi 29 janvier, l’année 2018 a été très favorable sur le front de l’emploi en Espagne puisqu’entre le 1er janvier et le 31 décembre passés, 566 220 emplois ont été créés outre-Pyrénées, soit un total de 19,56 millions d’actifs occupés en fin d’année. Le nombre de chômeurs s’est par ailleurs réduit de 462 400 personnes sur les 365 jours écoulés.

Le taux de chômage officiel en Espagne s’établit ainsi désormais à 14,45 %, nombre le plus bas depuis la fin 2008 et deux points de moins qu’en 2017. L’emploi a crû en moyenne de 2,98 % durant l’année dernière et le secteur public a en partie soutenu cette création d’emplois.

Source : https://elpais.com/economia/2019/01/29/actualidad/1548748073_970114.html

L’Espagne et l’Italie s’allient pour concevoir des armes moyennes

La fiche de l’arme lourde hispano-italienne Cerberus (photographie : ABC)

Les compagnies espagnoles Escribano Mechanical and Engineering (Escribano M&E) et Indra se sont alliées à la firme italienne Leonardo (via sa filiale hispanique Leonardo Hispania) afin de constituer le consortium Trium-DRS dont l’objectif final est de concurrencer sur leurs segments porteurs les entreprises israéliennes Rafael et Elbit, qui conçoivent des armes à feu de moyen calibre.

L’entreprise conjointe hispano-italienne a ainsi présenté ce mercredi 23 janvier le premier fruit de son travail : une station d’armes automatiques baptisée Cerberus, qui n’a pas besoin de l’intervention humaine directe et qui incorpore les dernières technologies en matière de balistique, d’optronique (discipline mêlant optique et électronique), radar et interface homme-machine.

Source : http://abcblogs.abc.es/tierra-mar-aire/public/post/cerberus-la-torre-hispano-italiana-que-quiere-competir-con-las-israelies-en-el-programa-del-8×8-26121.asp/?fbclid=IwAR26vXkW0h1Qr5n6PpvAu3li5cxhCGUaFxgfgVoJMZRVVkrmty5pGtZIvCM

La RENFE retrouve les chiffres d’avant-crise en 2018 avec 500 millions de voyageurs transportés

Un train espagnol en direction de la ville de Figueras, dans la province de Gérone, en Catalogne (photographie : El Economista)

En 2018, l’opérateur ferroviaire national espagnol RENFE a transporté 507 millions de voyageurs sur l’ensemble de ses services. Ces très bons résultats supposent un retour au niveau antérieur à la crise économique de 2008, qui dépassait lui aussi les 500 millions, comme l’a expliqué le président de l’entreprise publique, Isaías Táboas.

Les trains de banlieue (cercanías) ont vu leur nombre de passagers augmenter de 4 % l’année dernière, tandis que les trains de longue distance (larga distancia) et les TGV locaux (AVE) ont connu un accroissement de leurs usagers de 4,5 %. Táboas a fait ces annonces lors de sa visite à la Foire internationale du Tourisme de Madrid (FITUR).

Source : https://www.eleconomista.es/empresas-finanzas/noticias/9653759/01/19/Renfe-vuelve-en-2018-a-niveles-precrisis-al-recuperar-la-cota-de-500-millones-de-viajeros.html

Parution d’une biographie sur l’actrice Conchita Montes, la « Katharine Hepburn » espagnole

L’actrice espagnole Conchita Montes dans le film La vida en un hilo (littéralement, La vie sur un fil), en 1945 – Photographie : El Correo

Née sous le nom de María de la Concepción Carro Alcaraz à Madrid le 13 mars 1914 et morte dans la capitale espagnole le 18 octobre 1994, l’actrice espagnole Conchita Montes est quelque peu oubliée aujourd’hui outre-Pyrénées. Elle a pourtant été extrêmement célèbre en son temps et était souvent considérée comme la « Katharine Hepburn » de notre voisin ibérique, elle a tourné avec les plus grands réalisateurs dans les années 40 et 50, comme l’Espagnol Edgar Neville (1899-1967).

Nantie d’une forte personnalité et d’un charisme sans égal, Conchita Montes est l’objet d’une nouvelle biographie, intitulée Conchita Montes – Una mujer ante el espejo (littéralement, Conchita Montes – Une femme face au miroir) et publiée aux éditions Bala Perdida. Cet ouvrage est l’œuvre de ses compatriotes Santiago Aguilar et Felipe Cabrerizo, qui soulignent que Montes était proche des cercles intellectuels de son temps, comme le philosophe José Ortega y Gasset (1883-1955) ou Eugenio d’Ors (1881-1954).

Source : https://www.elcorreo.com/butaca/cine/conchita-montes-katharine-20190119163908-ntrc.html

Pedro Sánchez entame un nouveau voyage en Amérique latine

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol), au palais de La Moncloa, à Madrid (photographie : Kike Para et El País)

Alors que la crise politique et économique bat actuellement son plein au Venezuela, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol), entame le quatrième voyage en Amérique latine de son court mandat – ce qui traduit son engagement dans cette partie du monde, après les législatures de José Luis Rodríguez Zapatero (PSOE) et Mariano Rajoy (Parti populaire), plus en demi-teinte dans le domaine.

Ce mardi 29 janvier, le chef de l’exécutif s’est ainsi rendu en République dominicaine afin de participer à la clôture de la réunion de l’Internationale socialiste, qui s’y déroule. Il en a profité pour faire un tour des investissements espagnols dans ce pays très touristique. Il se rendra ensuite au Mexique, l’une des principales puissances d’Amérique latine, où l’Espagne est le deuxième investisseur étranger.

Source : https://elpais.com/politica/2019/01/28/actualidad/1548703982_025035.html?id_externo_rsoc=FB_CM&fbclid=IwAR3W4K9KXbsI0tMwIE5SSay5JY4gEaF15btZ0dXUG9KG6jiUZEtc6UrfTl4

L’entreprise espagnole Telefónica est considérée comme la meilleure firme de télécommunications en Europe par « Fortune »

Le siège de l’entreprise espagnole de télécommunications Telefónica, à Madrid (photographie : Marcas Renombradas)

Sise à Madrid, l’entreprise espagnole Telefónica, ancienne compagnie nationale de notre voisin ibérique, est la firme de télécommunications européenne la mieux notée par les cadres et équipes dirigeantes selon le magazine américain Fortune, qui établit chaque année le classement intitulé « The World’s Most Admired Companies » (littéralement, « Les compagnies les plus admirées au monde »).

Au niveau planétaire, Telefónica est au troisième rang de ce classement, derrière les deux firmes américaines AT&T, dont le siège se trouve à Dallas (Texas), et Verizon, sise à Basking Ridge (New Jersey).

Source : https://www.marcasrenombradas.com/actualidad-marcas/telefonica-la-mejor-teleco-europea-y-la-tercera-del-mundo-segun-la-revista-fortune/

L’Association des Plus Beaux Villages d’Espagne accueille de nouveaux membres en janvier 2019

L’impressionnant rocher qui surplombe le village de Setenil de las Bodegas, dans la province de Cadix, en Andalousie (photographie : Wikipedia)

Comme chaque début d’année, l’Association des Plus Beaux Villages d’Espagne, créée en 2011, a officiellement accueilli en janvier 2019 ses nouveaux membres, à savoir onze bourgades de l’ensemble du pays. Ils sont désormais 79 villages à faire partie de la fondation.

Les nouveaux membres sont les suivants :

  • Bonilla de la Sierra, dans la province d’Ávila (Castille-et-León) ;
  • Bagergue, localité de la commune d’Alto Arán, dans la province de Lérida (Catalogne) ;
  • Roda de Isábena, dans la province de Huesca (Aragon) ;
  • Viniegra de Arriba (La Rioja) ;
  • Viniegra de Abajo (La Rioja) ;
  • Potes (Cantabrie) ;
  • Carmona, localité de la commune de Cabuérniga (Cantabrie) ;
  • Tazones, localité de la commune de Villaviciosa (Principauté des Asturies) ;
  • San Martín de Trevejo, dans la province de Cáceres (Estrémadure) ;
  • Setenil de las Bodegas, dans la province de Cadix (Andalousie) ;
  • et Níjar, dans la province d’Almería (Andalousie).

Source : https://elviajero.elpais.com/elviajero/2019/01/23/album/1548234230_079641.html#foto_gal_1

L’entreprise Berkeley trouve divers matériaux précieux dans la mine d’uranium espagnole de Retortillo

La mine d’uranium de Retortillo, dans la province de Salamanque, en Castille-et-León (photographie : Raúl Rejón et El Diario)

L’entreprise anglo-australienne Berkeley, qui cherche à exploiter la mine d’uranium de Retortillo, bourgade de la province de Salamanque (Castille-et-León), a communiqué aux autorités financières espagnoles qu’elle a réalisé des avancées significatives dans ses prospections sur place.

Ces avancées lui ont même valu une envolée de son cours en bourse, avec une augmentation de 20 % de ses actions. Elle a en effet trouvé sur place, outre de l’uranium en quantités non négligeables, de l’or, du lithium, du cobalt, de l’étain et des terres rares, autant de matériaux précieux ou industriels de grande importance.

Source : https://www.eleconomista.es/mercados-cotizaciones/noticias/9652102/01/19/Berkeley-encuentra-oro-litio-y-cobalto-en-la-mina-de-uranio-de-Salamanca-y-se-dispara-en-bolsa-.html