La fondation Gerstenmaier offre une série de tableaux au musée du Prado

Le tableau « Bayadères indiennes », peint par l’artiste espagnol Eduardo Chicharro en 1924, exposé au musée du Prado, à Madrid (photographie : Paco Campos, EFE et El País)

Connue pour ses importantes collections d’art espagnol, la fondation allemande Gerstenmaier, qui tire son nom de l’homme d’affaires Hans Rudolf Gerstenmaier (né à Hambourg et âgé de 84 ans), est très liée à notre voisin ibérique car son fondateur l’a traversé en autostop en 1962 avec à peine 1 000 pesetas en poche. Ce lundi 15 juillet 2019, cet organisme a officialisé un important don d’œuvres d’art espagnoles au musée du Prado, principale pinacothèque de Madrid et de toute l’Espagne.

Concrètement, onze peintures datées de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle ont été déposées dans la salle 60 du bâtiment Villanueva de la vénérable institution. Ces tableaux sont l’œuvre de grands noms de la peinture espagnole : Darío de Regoyos y Valdés (1857-1913), Juan de Echevarría (1875-1931), Hermenegildo Anglada Camarasa (1871-1959), Eduardo Chicharro y Agüera (1873-1949), Ignacio Zuloaga Zabaleta (1870-1945), Joaquín Mir y Trinxet (1873-1940), Joaquín Sorolla y Bastida (1863-1923), Aureliano de Beruete (1845-1912) et Agustín de Riancho Gómez de la Mora (1841-1929).

Source : https://elpais.com/cultura/2019/07/15/actualidad/1563211676_009449.html

Publicités

Espagne et France organiseront conjointement l’Eurobasket féminin de 2021

La sélection nationale féminine espagnole de basketball, victorieuse lors de l’Eurobasket 2019 (photographie : Alberto Nevado, FEB, Europa Press et AS)

Alors que la sélection nationale féminine espagnole de basketball en a remporté l’édition de 2019, le championnat d’Europe dans cette discipline sera organisée pour les femmes conjointement par l’Espagne et la France en 2021. La candidature transpyrénéenne s’est imposée à celle présentée par la Suède et l’Ukraine.

En Espagne, c’est la ville de Valence (Communauté de Valence) qui a été choisie pour accueillir les matches de deux groupes sur quatre et deux des quatre quarts de finale. De son côté, la France organisera à Lyon les rencontres de deux des quatre poules ainsi que des deux autres quarts de finale, tandis que Paris sera le siège des demi-finales, de la petite finale et de la grande finale.

Source : https://as.com/baloncesto/2019/07/15/mas_baloncesto/1563184367_791470.html

La ville andalouse de Málaga veut rendre ses espaces emblématiques aux piétons

Une vue du port de plaisance de Málaga, en Andalousie (photographie : EFE et El Confidencial)

La ville de Málaga (Andalousie) va connaître une véritable petite révolution dans les prochaines années en matière de transport et d’urbanisme. Le maire de la commune, Francisco de la Torre (Parti populaire), veut en effet rendre une partie de ses espaces emblématiques aux piétons avec l’aide d’un projet conçu par l’architecte et urbaniste Salvador Moreno Peralta ainsi que l’ingénieur des ponts et chaussées José Alba. Un tel projet devrait coûter 277 millions d’euros et inclura notamment un tunnel de 2,5 kilomètres de longueur.

L’objectif est de bannir les véhicules à moteur dans le centre de la métropole le long d’un axe Est-Ouest, notamment au niveau du cours des Curés, du cours du Parc, du quai n° 1 du port de plaisance, de l’avenue Cánovas-del-Castillo et de la promenade maritime Ville-de-Melilla. De même, un échangeur souterrain devrait être créé pour les autobus ainsi qu’une nouvelle gare routière du côté de la place de la Marine.

Source : https://www.elconfidencial.com/espana/andalucia/2019-07-15/malaga-central-soterramiento-centro_2125807/

Les jeunes Espagnols sans diplôme perçoivent le même salaire qu’à la fin des années 90

Des employés dans un bureau espagnol (photographie : Getty et El País)

La crise économique qui a touché le monde développé depuis les États-Unis d’Amérique à partir de 2008 a laissé de graves séquelles chez notre voisin ibérique. C’est notamment le cas chez les jeunes actifs, qui ont beaucoup souffert du chômage de masse mais également de la baisse généralisée des salaires. Ceux qui n’ont que peu ou n’ont pas de diplômes perçoivent ainsi les mêmes rémunérations qu’à la fin des années 90 tandis que même ceux qui ont fait des études supérieures plus poussées gagnent autant que leurs devanciers d’il y a dix ans.

Ces données ont été fournies par la Banque d’Espagne, qui a pour ce faire analysé des statistiques des 30 dernières années, et présentées par son gouverneur, Pablo Hernández de Cos. L’enrichissement successif des générations espagnoles s’est ainsi brusquement arrêté avec la « grande dépression » de 2008-2013.

Source : https://elpais.com/economia/2019/07/14/actualidad/1563114339_660487.html

Deux chais espagnols font partie des meilleurs au monde selon World’s Best Vineyards

Les vignes López de Heredia Viña Tondonia, sise à Haro, dans La Rioja (photographie : ABC)

Selon l’organisation World’s Best Vineyards, qui classe les meilleures vignobles au monde, deux chais espagnols font partie des plus remarquables de la planète. Sur les 1 500 considérées dans le tableau, le vignoble López de Heredia Viña Tondonia, sis à Haro (La Rioja), est ainsi le troisième meilleur au monde et le meilleur chez notre voisin ibérique.

C’est dans la province d’Alava (Pays basque) que se trouve la deuxième, celle de Marqués de Riscal, qui pointe à la neuvième position au niveau international. Notons que, selon ce classement, c’est le vignoble Zuccardi Valle de Uco, fondé en 1963 et situé au pied des Andes, en Argentine, qui est le plus remarquable sur Terre. Les pays d’Amérique hispanophone sont très bien classés puisque le deuxième, le vignoble Garzón, se situe en Uruguay.

Source : https://www.abc.es/viajar/vinos/abci-bodegas-espanolas-entre-diez-mejores-mundo-201907110237_noticia.html

L’entreprise espagnole ACS est la compagnie de construction qui récolte le plus d’argent à l’international

Florentino Pérez, président directeur général de l’entreprise espagnole de construction ACS (photographie : EFE et La Razón)

Selon le rapport annuel Global Powers of Construction (littéralement, Puissances mondiales de la construction) élaboré par le cabinet d’audit et de conseil américain Deloitte, la compagnie espagnole ACS, dirigée par Florentino Pérez et sise à Madrid, est la principale firme mondiale dans le domaine du bâtiment et des travaux publics pour ce qui est de ses revenus à l’étranger, avec près de 39 milliards d’euros en 2018. Elle devance ainsi des géants internationaux du secteur comme les compagnies françaises Vinci et Bouygues.

Parmi les cent plus importantes entreprises de construction au monde dans le domaine, l’on retrouve d’autres compagnies de notre voisin ibérique :

  • Acciona, sise à Alcobendas (Communauté de Madrid) et dirigée par José Manuel Entrecanales ;
  • FCC, sise à Madrid et dirigée par Esther Koplowitz ;
  • Ferrovial, sise à Madrid et dirigée par Rafael del Pino ;
  • Sacyr, sise à Madrid et dirigée par Manuel Manrique ;
  • OHL, sise à Madrid et dirigée par Juan Miguel Villar Mir ;
  • et Grupo San José, sise à Madrid et dirigée par Jacinto Rey González.

Source : https://www.larazon.es/economia/acs-presidida-por-florentino-perez-se-alza-como-la-constructora-con-mayor-volumen-de-facturacion-en-el-exterior-AD24144370

Des scientifiques espagnols font d’importantes découvertes sur le vieillissement des espèces animales

Le siège du Centre national des Recherches oncologiques (CNIO), à Madrid (photographie : CNIO)

Des scientifiques espagnols faisant partie du Centre national des Recherches oncologiques (Centro Nacional de Investigaciones Oncológicas, CNIO), sis à Madrid, ont récemment publié une étude sur le vieillissement des espèces animales dans la revue spécialisée américaine Proceedings of the National Academy of Science. Pour eux, cela ne fait aucun doute : ce qui détermine la sénescence des espèces et donc leur longévité est lié aux télomères, les extrémités des chromosomes qui raccourcissent plus ou moins vite selon que l’on soit un être humain, une souris ou un éléphant.

Les télomères ont en effet tendance à rapetisser avec la division cellulaire propre à la vie. Comme l’explique la directrice du CNIO, María Blasco, le raccourcissement des télomères est mille fois plus rapide chez les souris que chez les hommes, ce qui donne un solide indice sur les différences concernant leur durée de vie. Même s’ils restent prudents, ces chercheurs espagnols estiment qu’ils ont mis en lumière et testé un patron universel du vieillissement.

Source : https://www.abc.es/salud/enfermedades/abci-vivimos-mas-raton-respuesta-esta-telomeros-201907082055_noticia.html

La marque chinoise Huawei a ouvert son plus grand magasin du monde à Madrid

Une cliente observe un écran dans la première boutique de Huawei à Madrid (photographie : Cinco Días)

Ce vendredi 5 juillet 2019, le géant chinois des télécommunications Huawei a ouvert sa plus grande boutique du monde au numéro 48 de la célèbre Gran Vía de Madrid, sur deux étages. Le principe de cette boutique n’est pas seulement de vendre les produits (téléphones portables et tablettes, notamment) de la marque mais également de partager des expériences virtuelles avec le grand public espagnol, de proposer aux clients une assistance personnalisée et de présenter des produits qui seront mis en vente prochainement.

Le magasin s’étend sur une surface totale de 1 100 mètres carrés et se distingue bien entendu par ses dispositifs technologique dernier cri (comme des écrans géants) mais également par sa décoration. L’on retrouve ainsi une cascade artificielle sur la devanture du bâtiment qui l’abrite. Le design de la boutique reprend l’opposition entre « eau » et « feu » que l’on retrouve dans la devise de la capitale espagnole : Fui sobre agua edificada, mis muros de fuego son (littéralement, « J’ai été édifiée sur l’eau, mes murs sont faits de feu »).

Source : https://cincodias.elpais.com/cincodias/2019/07/04/album/1562239867_211609.html

Décès du comédien Arturo Fernández, géant du théâtre contemporain espagnol

Le comédien espagnol Arturo Fernández, lors d’une interview à l’Hôtel Palace de Madrid, en 2017 (photographie : Álvaro García et El País)

L’on apprenait ce jeudi 4 juillet 2019 le décès à Madrid du comédien espagnol Arturo Fernández Rodríguez, âgé de 90 ans, qui était né à Gijón (Principauté des Asturies) le 21 février 1929. Il a trouvé la mort des suites d’un problème à l’estomac dont il n’a pu se remettre. Surtout connu pour sa très longue carrière au théâtre, il avait dû arrêter ses activités le 2 avril dernier en raison de sa maladie, suspendant ainsi les représentations de la pièce Alta seducción (littéralement, Haute séduction), qu’il présentait dans l’ensemble de l’Espagne.

Arturo Fernández était surtout célèbre pour son éternel personnage de séducteur drôle et élégant. Marqué à droite, il avait soutenu le président du gouvernement Mariano Rajoy (Parti populaire), avait refusé de se produire dans la ville de Cadix (Andalousie) gouvernée par Podemos et se targuait de n’avoir jamais reçu un sou de subventions publiques pour monter ses pièces de théâtre. Il avait également joué de nombreux rôles au cinéma.

Source : https://elpais.com/cultura/2019/07/04/actualidad/1562232371_919453.html

Le Festival international de Théâtre classique d’Almagro a cette année le Mexique pour pays invité

La « cour à comédies » (« corral de comedias ») d’Almagro, dans la province de Ciudad Real, en Castille-La Manche (photographie : EFE, Mariano Cieza Moreno)

Créé en 1979 dans cette commune d’environ 9 000 habitants située dans la province de Ciudad Real (Castille-La Manche), le Festival international de Théâtre classique d’Almagro a pour cadre le prestigieux et superbe corral de comedias (« cour à comédies »), l’un des mieux conservés d’Espagne. Cette année, il se déroule du 4 au 28 juillet dans divers lieux typiques et superbes de la commune.

Cette manifestation, qui investit également les rues de la commune, a cette année le Mexique pour pays invité. Elle tournera plus généralement autour de la figure de sœur Juana Inés de la Cruz (1648-1695), de son véritable nom Juana Inés de Asbaje y Ramírez de Santillana, hiéronymite et femme de lettres née et morte dans l’actuel Mexique.

Source : https://www.efe.com/efe/espana/destacada/almagro-un-pasado-de-esplendor-para-descubrir-en-el-festival-teatro/10011-4015099