La skieuse américaine Lindsey Vonn reçoit le prix Princesse-des-Asturies dans la catégorie « Sports »

La skieuse américaine Lindsey Vonn (photographie : Stringers, Reuters et El Mundo)

Ce mercredi 15 mai 2019, le jury du prix Princesse-des-Asturies, réuni à Oviedo (Principauté des Asturies), a déclaré la skieuse américaine Lindsey Vonn (née Kildow) lauréate de l’édition 2019 du prix Princesse-des-Asturies dans la catégorie « Sports ». Née le 18 octobre 1984 à Saint Paul, dans l’État du Minnesota, elle est devenue en 2010 à Vancouver (Canada) la première Américaine championne olympique de ski alpin dans l’épreuve de descente.

Considérée comme l’une des meilleures skieuses de sa génération, elle a remporté 82 épreuves de la Coupe du Monde de ski alpin, 20 globes représentant la victoire lors de la Coupe du Monde de cette discipline sportive ainsi que deux titres de championne du monde.

Source : https://www.elmundo.es/deportes/2019/05/15/5cdbe1affc6c836f5b8b4575.html

Publicités

La cathédrale de Valence, en danger à cause des termites

Une zone affectée par les termites dans la cathédrale de l’Assomption-de-Notre-Dame de Valence, dans la Communauté de Valence (photographie : AVAN et ABC)

Chef-d’œuvre de l’architecture religieuse du bassin méditerranéen mêlant divers styles (dont le roman et le gothique), la cathédrale de l’Assomption-de-Notre-Dame de Valence (Communauté de Valence) est aujourd’hui menacée par une invasion de termites qui rongent tous les éléments en bois qu’elles rencontrent, dont les poutres du bâtiment. Selon l’architecte-restaurateur en charge du monument, Salvador Vila, il existe aujourd’hui un risque d’effondrement d’une partie du temple, du côté de la Loge des Chanoines.

Vila tire aujourd’hui la sonnette d’alarme car cela fait plusieurs années que le budget prévu pour l’extermination des termites et la consolidation de l’ensemble n’a pas été validé par le Département régional à la Culture. Il a fallu poser des étais provisoires afin de soutenir les poutres de 45 centimètres de largeur attaquées par les insectes car elles sont aujourd’hui dans un très mauvais état.

Source : https://www.abc.es/espana/comunidad-valenciana/abci-catedral-valencia-alerta-riesgo-colapso-fachada-renacentista-termitas-201905131757_noticia.html

Un groupe privé cherche à rénover la maison natale de Diego de Velázquez à Séville

L’une des dépendances de la maison natale du peintre espagnol Diego de Velázquez, à Séville, en Andalousie (photographie : Cristina Gómez et ABC)

Il s’agit de l’une des très rares maisons populaires du XVIe siècle encore debout à Séville, capitale de l’Andalousie : celle où est né le célèbre peintre espagnol Diego de Velázquez (1599-1660), notamment connu pour le tableau Les Ménines. Un groupe de cinq investisseurs sévillans, dirigé par l’écrivain et journaliste Enrique Bocanegra, a racheté l’immeuble du centre de la ville, situé non loin de la place Saint-Pierre, où a également été baptisé l’artiste.

L’objectif de ce groupe privé est de rénover le lieu pour en faire un vaste musée dédié au peintre, sur le modèle de la maison de Mozart à Salzbourg (Autriche), de celle de Rubens à Anvers (Belgique), celle de Shakespeare à Stratford-upon-Avon (Royaume-Uni) ou de celle de Rembrandt à Amsterdam (Pays-Bas). Face à l’inaction de la Junte d’Andalousie et de la municipalité de Séville, ces investisseurs font désormais appel aux dons des particuliers pour faire aboutir leur projet. Ils collaborent pour ce faire avec l’organisme culturel Hispania Nostra.

Cet immeuble de deux étages s’étend sur une superficie de 590 mètres carrés. Son acquisition s’inscrit par ailleurs dans un vaste mouvement de mise en valeur des demeures des artistes espagnols en général et andalous en particulier. Ces dernières années, des projets ont été lancés ou menés à bien concernant la maison du poète Luis Cernuda (1902-1963) ou du peintre Bartolomé Esteban Murillo (1618-1682).

Source : https://sevilla.abc.es/cultura/sevi-casa-natal-velazquez-sevilla-recurre-micromecenazgo-ante-pasividad-autoridades-201905120049_noticia.html#vca=rrss&vmc=abc-es&vso=tw&vli=cm-cultura

Le lynx ibérique a multiplié sa population par sept en près de vingt ans

Un lynx ibérique s’ébrouant dans le Parc national de Doñana, en Andalousie (photographie : Paco Puentes et El País)

En 2002, il n’existait que 94 lynx ibériques en liberté en Espagne (principalement dans le Parc national de Doñana et dans la Sierra Morena, en Andalousie) répartis en deux populations du côté de Huelva et du côté d’Andújar (province de Jaén). Ces deux ensembles occupaient un espace de 125 kilomètres carrés. Lors du dernier recensement, effectué au début de l’année 2019, l’on comptait pas moins de 686 individus de cette espèce répartis sur 3 064 kilomètres carrés en Andalousie, en Estrémadure, en Castille-La Manche et dans le Sud du Portugal.

C’est cette évolution extrêmement favorable du lynx ibérique, seul félin sauvage de notre voisin pyrénéen, qui a poussé l’Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), dont le siège se trouve à Gland (Suisse), à baisser le niveau de menace pesant sur cette espèce. Elle est ainsi passée du statut d’espèce « en danger critique » à espèce « en danger » sur sa liste rouge. C’est notamment le programme européen Life qui a permis ce repeuplement spectaculaire avec, à sa tête, le scientifique espagnol Ramón Pérez de Ayala, également membre de l’organisation non gouvernementale WWF.

Source : https://elpais.com/sociedad/2019/05/10/actualidad/1557496465_902593.html

Madrid devient la capitale espagnole de la musique sur scène au détriment de Barcelone

Un concert à Madrid (photographie : Madrid es Noticia)

Pour la première fois depuis qu’il existe des statistiques fiables à ce sujet, en 2018, Madrid est devenue la capitale espagnole de la musique sur scène, place traditionnellement occupée par Barcelone (Catalogne). L’année dernière, la capitale a en effet représenté 22,75 % du chiffre d’affaires des spectacles musicaux en direct dans le pays, contre 21,56 % pour la principale ville catalane, soit une différence de 4 millions d’euros environ.

Ces données ont été fournies par la Société générale des Auteurs et des Éditeurs (SGAE) dans son annuaire de 2019. Madrid bénéficie de la présence de nombreuses salles de concert sur son territoire, notamment du WiZink Center, qui peut accueillir jusqu’à 17 500 spectateurs environ dans sa configuration à 360 degrés. L’année dernière, pas moins de 179 événements y ont été organisés, dont 93 concerts, soit un record historique.

Source : https://www.madridesnoticia.es/2019/05/madrid-facturacion-conciertos/

L’actrice espagnole Penélope Cruz, à l’honneur lors de la prochaine édition du Festival du Film de Saint-Sébastien

L’affiche de l’édition 2019 du Festival du Film de Saint-Sébastien, dans la province de Guipuscoa, au Pays basque (photographie : El País)

L’actrice espagnole Penélope Cruz, née le 28 avril 1974 à Alcobendas (Communauté de Madrid), sera à l’honneur lors de l’édition 2019 du Festival du Film de Saint-Sébastien, qui aura lieu comme chaque année dans la capitale de la province de Guipuscoa (Pays basque). Le concours aura lieu cette année du 20 au 28 septembre et la comédienne recevra à cette occasion le prix Donostia. Elle sera ainsi la deuxième Espagnole à être distinguée de la sorte après Carmen Maura en 2013.

Déjà récipiendaire d’un Oscar (États-Unis d’Amérique) pour le meilleur rôle secondaire dans le film américain Nine (2009), Penélope Cruz a également été récompensée d’un BAFTA (Royaume-Uni) en 2008 pour Vicky Cristina Barcelona et du prix de la meilleure actrice en 2006 au Festival de Cannes (France) avec l’ensemble des autres interprètes féminines du long métrage Volver, de Pedro Almodóvar.

Source : https://elpais.com/cultura/2019/05/10/actualidad/1557467601_587889.html

Le célèbre tableau « L’Annonciation », de Fra Angelico, restauré et exposé au musée du Prado

Le tableau « L’Annonciation », de l’artiste italien Fra Angelico, après sa restauration au musée du Prado, à Madrid (photographie : Samuel Sánchez et El País)

Acquis par le musée du Prado (principale pinacothèque de Madrid et de toute l’Espagne) en 1862 – il était auparavant exposé au monastère des Déchaussées-Royales, dans la capitale -, le célèbre tableau religieux L’Annonciation, réalisé vers le milieu de la décennie 1420 par le peintre italien Guido di Pietro (dit « Fra Angelico », né vers 1400 en Toscane et mort en 1455 à Rome), a été pris en charge par les ateliers de restauration de l’institution il y a un peu plus d’un an.

C’est ce mercredi 8 mai 2019 qu’il a été dévoilé aux médias dans sa version restaurée. Il s’agissait en effet d’ôter la couche d’impuretés qui s’y était déposée en raison du passage du temps mais également plusieurs repentirs qui en avaient affadi la lumière originelle ainsi que la forces des couleurs (bleu, rouge et vert principalement). Cette œuvre sera exposée au grand public du 28 mai au 15 septembre, dans le cadre de l’exposition temporaire Fra Angelico y los inicios del Renacimiento en Florencia (littéralement, « Fra Angelico et les débuts de la Renaissance à Florence »).

Source : https://elpais.com/cultura/2019/05/08/actualidad/1557324733_447111.html

La République dominicaine est le pays invité de la Foire du Livre de Madrid 2019

Des milliers de visiteurs à la Foire du Livre de Madrid de 2018 (photographie : ABC)

À l’occasion de la 78e édition de la Foire du Livre de Madrid, qui se déroule du 31 mai au 16 juin, le pays invité par les organisateurs est la République dominicaine. Le slogan de l’événement sera, pour l’occasion, ¡Descubre un país de cultura! (littéralement, « Découvre un pays de culture ! »), et de nombreux spécialistes de ce pays des Caraïbes seront conviés : historiens, académiciens, anthropologues, sociologues, archéologues, juristes, journalistes, musicologues, critiques littéraires, acteurs et artistes divers.

Comme d’habitude, plusieurs hauts lieux de la capitale accueilleront la Foire du Livre : le parc du Retiro, le siège de l’Institut Cervantes, la Maison de l’Amérique et la Maison des Vaches (Casa de Vacas). Plus d’une centaine d’activités spécifiques sont par ailleurs prévues dans ce cadre. Trois grandes figures dominicaines seront particulièrement à l’honneur : l’humaniste Pedro Henríquez Ureña (1884-1946), l’écrivain et dirigeant Juan Bosch (1909-2001) ainsi que le romancier, conteur et anthropologue Marcio Veloz Maggiolo, âgé de 82 ans.

Source : https://www.abc.es/cultura/abci-republica-dominicana-pais-invitado-feria-libro-madrid-201905081702_noticia.html#vca=rrss&vmc=abc-es&vso=tw&vli=cm-cultura

Une nouvelle application 5G permet de découvrir l’histoire de Ségovie

Le célèbre alcazar de Ségovie, en Castille-et-León (photographie : Alberto R. Roldán et La Razón)

L’entreprise de télécommunications espagnole Telefónica, géant du secteur et ancien opérateur national dans le domaine, a présenté au début du mois de mai 2019 une application pour téléphone portable qui utilise la technologie 5G afin de découvrir l’histoire de Ségovie (capitale de province de Castille-et-León), notamment à l’époque médiévale. Cette application de réalité augmentée offre ainsi un parcours qui va du célèbre alcazar jusqu’à l’aqueduc romain en passant par l’église Saint-Martin, la porte Saint-Martin et le rue Almira.

Les touristes qui se serviront de ladite application pourront vivre presque « en vrai » le couronnement de la reine Isabelle la Catholique (1474-1504) à l’aide de lunettes de réalité virtuelle. D’autres personnages historiques viendront peupler ce parcours, comme la fille aînée de la reine, Isabelle (1470-1498), le demi-frère de la souveraine, Henri IV de Castille (1454-1474), ou encore son époux, Ferdinand d’Aragon (1479-1516).

Source : https://www.larazon.es/tecnologia/una-aplicacion-5g-recorre-segovia-con-isabel-la-catolica-EB23223263

Le mathématicien américain Salman Khan est distingué par le prix Princesse-des-Asturies 2019 dans la catégorie « Coopération internationale »

Le mathématicien et ingénieur américain Salman Khan (photographie : EFE et El País)

Ce mercredi 8 mai 2019, le jury du prix Princesse-des-Asturies a annoncé à Oviedo (capitale de la Principauté des Asturies) que la récompense de 2019 dans la catégorie « Coopération internationale » était attribuée au mathématicien, ingénieur et pédagogue américain Salman Khan. Né le 11 octobre 1976 à Metairie, ville de Louisiane, il est le créateur de l’Académie Khan, organisme à but non lucratif qui soutient notamment une plateforme éducative gratuite en ligne.

Ce portail virtuel compte environ 60 millions d’utilisateurs inscrits dans 190 pays différents avec des exercices et des vidéos d’apprentissage personnalisé dans une trentaine de langues. Les citoyens du monde entier peuvent ainsi découvrir les mathématiques, les sciences et l’histoire ou se perfectionner dans ces domaines.

Source : https://elpais.com/sociedad/2019/05/08/actualidad/1557310267_358673.html