Espagne et France organiseront conjointement l’Eurobasket féminin de 2021

La sélection nationale féminine espagnole de basketball, victorieuse lors de l’Eurobasket 2019 (photographie : Alberto Nevado, FEB, Europa Press et AS)

Alors que la sélection nationale féminine espagnole de basketball en a remporté l’édition de 2019, le championnat d’Europe dans cette discipline sera organisée pour les femmes conjointement par l’Espagne et la France en 2021. La candidature transpyrénéenne s’est imposée à celle présentée par la Suède et l’Ukraine.

En Espagne, c’est la ville de Valence (Communauté de Valence) qui a été choisie pour accueillir les matches de deux groupes sur quatre et deux des quatre quarts de finale. De son côté, la France organisera à Lyon les rencontres de deux des quatre poules ainsi que des deux autres quarts de finale, tandis que Paris sera le siège des demi-finales, de la petite finale et de la grande finale.

Source : https://as.com/baloncesto/2019/07/15/mas_baloncesto/1563184367_791470.html

Publicités

Trois Espagnoles reçoivent le Prix national de la Recherche 2019 dans leur pays

La scientifique espagnole Mercedes García-Arenal, l’une des récipiendaires du Prix national de la Recherche dans son édition 2019 (photographie : YouTube)

Remis chaque année par l’État espagnol, le Prix national de la Recherche récompense dans son édition de 2019 trois chercheuses espagnoles :

  • Ángela Nieto, de l’Institut des Neurosciences d’Alicante (Communauté de Valence) ;
  • Susana Marcos, de l’Institut d’Optique Danza-de-Valdés (Madrid) ;
  • et Mercedes García-Arenal, de l’Institut des Langues et Cultures de la Méditerranée et du Proche-Orient (Madrid).

Elles se sont partagés les cinq prix décernés cette année, aux côtés du cardiologue Valentín Fuster et du psychologue Manuel Carreiras. Le Prix national de la Recherche a été créé en 1982 par le Ministère de la Science, de l’Innovation et des Universités, dont l’actuel responsable est Pedro Duque (Parti socialiste ouvrier espagnol).

Source : https://www.csic.es/es/actualidad-del-csic/angela-nieto-susana-marcos-y-mercedes-garcia-arenal-premios-nacionales-de?fbclid=IwAR0ZPXAOxdPMmAU-dzCWVSm8RpNeOiCD3KmfmrxtpgNq-jFkjmbrmxxM22c

Décès du journaliste espagnol Juan Ignacio Blanco à l’âge de 63 ans

Le journaliste espagnol Juan Ignacio Blanco lors d’une émission de télévision (photographie : Libertad Digital)

Ce mercredi 3 juillet est décédé à Madrid (ville où il était né le 25 mars 1956) le journaliste espagnol Juan Ignacio Blanco Durán à l’âge de 63 ans. Expert en criminologie, il a trouvé la mort des suites d’une longue maladie. Juan Ignacio Blanco s’est fait connaître au niveau national en 1992, à la suite du crime d’Alcácer, qui avait ensanglanté cette commune de la province de Valence (Communauté de Valence) le 13 novembre de cette année-là.

Trois adolescentes (Míriam García, Toñi Gómez et Desirée Hernández) avaient en effet été enlevées, séquestrées, violées et assassinées par deux jeunes hommes, Antonio Anglés et Miguel Ricart. Cette affaire avait à l’époque défrayé la chronique et frappé l’imaginaire collectif. Juan Ignacio Blanco avait alors permis, par son enquête fouillée, de faire avancer les investigations policières.

Source : https://www.larazon.es/local/comunidad-valenciana/fallece-juan-ignacio-blanco-el-criminologo-del-caso-alcasser-AC24040198

La chaîne de supermarchés espagnols Mercadona s’étend à l’international avec l’ouverture de son premier magasin au Portugal

Le président directeur général (PDG) des magasins Mercadona, Juan Roig (à droite, les bras croisés), lors de l’inauguration de la première enseigne de la chaîne au Portugal (photographie : Cinco Días)

Fondée en 1977 par son actuel président directeur général (PDG), Juan Roig, et basée à Tabernes Blanques, dans la province de Valence (Communauté de Valence), la chaîne de supermarchés Mercadona a connu un incroyable développement outre-Pyrénées ces dernières années, au point de devenir l’un des géants du secteur. Depuis ce mardi 2 juillet 2019, elle est désormais présente à l’international avec l’ouverture officielle de son premier magasin à l’étranger, plus précisément au Portugal, pays dans lequel Mercadona compte ouvrir 10 enseignes d’ici à la fin de l’année.

Depuis 2016, la firme a investi 260 millions d’euros dans son expansion à l’étranger et quatre magasins ouvriront leurs portes au Portugal au cours du mois de juillet 2019. La première enseigne portugaise du groupe a été inaugurée à Vila Nova de Gaia, dans le district de Porto, dans le Nord du pays. Elle s’étend sur une surface de 1 800 mètres carrés et a été bâtie sur le modèle des derniers magasins durables de la chaîne, avec une consommation énergétique bien moindre que la normale.

Source : https://cincodias.elpais.com/cincodias/2019/07/01/companias/1562001792_859678.html

Les trois communes les plus endettées d’Espagne par habitant sont Puebla de la Sierra, Vallada et Moraleja de Enmedio

La commune de Puebla de la Sierra, située dans la Communauté de Madrid (photographie : Kike Para et El País)

Bien que les municipalités espagnoles se soient considérablement désendettées depuis l’éclatement de la crise économique de 2008, un certain nombre d’entre elles restent dans une certaine difficulté financière. Les trois communes les plus endettées par habitant en 2019 sont les suivantes :

  • Puebla de la Sierra (Communauté de Madrid), 60 habitants, 8 160 euros de dette par personne ;
  • Vallada (province de Valence, Communauté de Valence), 3 000 habitants, 8 063 euros par personne ;
  • Moraleja de Enmedio (Communauté de Madrid), 5 000 habitants, 6 883 euros par personne.

Elles sont suivies par Navajas (province de Castellón de la Plana, Communauté de Valence), Monasterio de la Sierra (province de Burgos, Castille-et-León), Los Barrios (province de Cadix, Andalousie), Hinojosa del Valle (province de Badajoz, Estrémadure), Valdeprado (province de Soria, Castille-et-León), Cotillas (province d’Albacete, Castille-La Manche) et Campo (province de Huesca, Aragon).

Source : https://elpais.com/economia/2019/06/28/actualidad/1561724094_712527.html

Onze centres universitaires espagnols intègrent le réseau européen des campus

Une des entrées de l’Université Complutense de Madrid (photographie : EFE et Barriopedro)

Ce mercredi 26 juin 2019, la Commission européenne a dévoilé aux médias du continent l’ensemble des universités des pays-membres qui ont vu au moins une de leurs universités intégrer le réseau européen de campus. Ce dernier est censé faciliter les échanges d’étudiants, de professeurs et de chercheurs en éliminant toutes les difficultés bureaucratiques liées à ces mouvements.

Onze universités espagnoles ont été sélectionnées par la Commission européenne dans ce cadre :

  • dans la Communauté de Madrid : l’Université Complutense, l’Université autonome de Madrid et l’Université Charles-III ;
  • en Catalogne : l’Université Pompeu-Fabra, l’Université de Barcelone, l’Université autonome de Barcelone et l’Université polytechnique de Barcelone ;
  • dans la Communauté de Valence : l’Université de Valence et l’Université catholique de Valence ;
  • en Andalousie : l’Université de Grenade et l’Université de Cadix.

Source : http://euroefe.euractiv.es/3789_cultura-y-educacion/6210074_once-universidades-espanolas-participaran-en-los-futuros-campus-europeos.html#

L’Espagne fait ajouter trois régions naturelles aux réserves de la biosphère de l’UNESCO

Un paysage de la « Sibérie d’Estrémadure », dans la province de Badajoz (photographie : Turismo en Extremadura)

Ce jeudi 20 juin 2019, le Conseil international de Coordination (CIC) du Programme Homme et Biosphère de l’Organisation des Nations unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) a rajouté trois nouvelles régions naturelles espagnoles à sa liste des réserves de la biosphère : la vallée du haut Turia, dans la Communauté de Valence ; la vallée du Cabriel, en Aragon, en Castille-La Manche et en Communauté de Valence ; et la « Sibérie d’Estrémadure », dans la province de Badajoz.

Par ailleurs, deux autres réserves espagnoles de la biosphère ont été agrandies par l’UNESCO : la haute vallée du Manzanares (Communauté de Madrid) ; et celle de Minorque (îles Baléares). Notre voisin ibérique est ainsi le premier au monde pour le nombre de réserves de la biosphère classées par l’organisme sis à Paris (France), avec 49 sites, contre 47 pour les États-Unis d’Amérique, 41 pour la Russie et 33 pour la Chine.

Source : https://www.abc.es/sociedad/abci-espana-convierte-lider-mundial-reservas-biosfera-201906201003_noticia.html

Les entreprises concurrentes de la RENFE seront connues en décembre 2019

Un train à grande vitesse espagnol (AVE) en gare (photographie : EFE et La Razón)

C’est au mois de décembre 2019 que la RENFE, entreprise nationale des chemins de fer en Espagne, connaîtra le nom de ses concurrents privés. C’est en effet à cette date que la firme qui gère les infrastructures ferroviaires de notre voisin ibérique, ADIF, fera son choix, selon ce qu’a révélé ce mercredi 19 juin la présidente de l’entreprise, Ana Pardo de Vera. Elle a confirmé que le délai pour présenter des candidatures était allongé jusqu’au mois d’octobre prochain.

La signature avec les compagnies finalement sélectionnées se fera le 15 mars 2020 pour une libéralisation effective du transport ferroviaire de passagers le 14 décembre suivant. ADIF veut promouvoir la plus grande concurrence possible et exige donc qu’il existe au moins trois autres entreprises de transport sur trois corridors à grande vitesse : celui entre Madrid et Barcelone (Catalogne) ; celui entre Madrid, Valence et Alicante (Communauté de Valence) ; et celui entre Madrid, Séville et Málaga (Andalousie).

Source : https://www.larazon.es/economia/renfe-conocera-a-sus-competidores-en-el-ave-en-diciembre-AN23847052

Décès du poète espagnol Antonio Cabrera à l’âge de 61 ans

Le poète espagnol Antonio Cabrera (photographie : José Aymá et El Mundo)

L’on apprenait ce lundi 17 juin 2019 le décès du poète espagnol Antonio Cabrera Serrano à l’âge de 61 ans des suites d’une grave lésion médullaire. Né à Medina Sidonia, dans la province de Cadix (Andalousie), le 27 mai 1958, il s’était installé à Vall de Uxó, dans la province de Castellón de la Plana (Communauté de Valence). Professeur de philosophie dans le secondaire, il était handicapé depuis 2017, suite à un accident cérébral.

En raison de ses graves soucis de santé, il avait séjourné un temps à l’Hôpital des Paraplégiques de Tolède (Castille-La Manche). En 2000, il attire l’attention de la critique avec le recueil de poèmes La estación perpetua (littéralement, La Saison perpétuelle). Il a d’ailleurs remporté le prix Loewe et le Prix national de la Critique pour cet ouvrage. Après son premier succès littéraire, il a publié plusieurs autres recueils, dont Tierra en el Cielo (littéralement, Terre dans le Ciel) en 2001 ou encore Piedras al agua (littéralement Pierres dans l’eau) en 2010.

Source : https://www.elmundo.es/cultura/2019/06/17/5d077c5a21efa0da288b4604.html

Le musée Thyssen-Bornemisza de Madrid fait dialoguer la peinture et les créations de Cristóbal Balenciaga

L’une des robes du créateur espagnol Cristóbal Balenciaga exposées au musée Thyssen-Bornemisza de Madrid (photographie : Gonzalo Pérez et La Razón)

Le musée Thyssen-Bornemisza, l’un des plus importants de Madrid, a choisi de mettre sur pied une exposition temporaire qui fait dialoguer durant plusieurs mois les créations du célèbre couturier espagnol Cristóbal Balenciaga (1895-1972) avec les tableaux accrochés sur place. Inaugurée ce lundi 17 juin 2019, l’exposition en question est dirigée par le commissaire Eloy Martínez de la Pera.

Les robes et autres vêtements du créateur né à Guetaria, dans la province de Guipuscoa (Pays basque), et mort à Jávea, dans la province d’Alicante (Communauté de Valence), répondent aux portraits et tableaux de grands maîtres espagnols de l’art pictural comme Le Greco (1541-1614), Diego Velázquez (1599-1660) ou encore Francisco de Goya (1746-1828).

Source : https://www.larazon.es/cultura/el-thyssen-encumbra-el-arte-de-balenciaga-EL23822789