La commune de Carcaboso est considérée comme la plus durable d’Espagne

L’église Saint-Jacques-Apôtre de Carcaboso, commune de la province de Cáceres, en Estrémadure (photographie : Wikipedia)

Située dans la province de Cáceres (Estrémadure), la modeste commune de Carcaboso, peuplée d’un peu plus de 1 100 habitants, est considérée comme la plus durable d’Espagne depuis qu’elle a reçu ce titre de la part de l’Organisation des Nations unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO). C’est l’œuvre de son actuelle maire, Lorena Rodríguez (Coalition pour l’Estrémadure), élue en 2015 et qui gouverne en minorité depuis lors.

Travailleuse sociale de profession, âgée d’à peine 34 ans, elle a cherché à dynamiser l’économie locale, favoriser la participation citoyenne et inciter les habitants de Carcaboso à choisir la voie de l’entrepreneuriat social. Par le biais de l’initiative Économie du Bien commun (Economía del Bien Común), elle a mis en place des projets solidaires et de production locale alternative, comme un Centre agro-écologique de Démonstration. Les jardins municipaux sont, de leur côté, devenu des jardins et potagers partagés afin de favoriser la consommation locale et les circuits courts.

Source : https://www.larazon.es/espana/el-pueblo-mas-sostenible-de-espana-hemos-cambiado-los-parques-por-huertos-para-coger-lechugas-MN23480084

Publicités

Un ancien palais aristocratique de la Communauté de Madrid bientôt reconverti en centre culturel

Le palais de Goyeneche, situé à Nuevo Baztán, dans la Communauté de Madrid (photographie : Flickr)

Située à environ 30 kilomètres à l’Est de Madrid, la commune de Nuevo Baztán (Communauté de Madrid), peuplée d’environ 6 000 habitants, est célèbre pour abriter le palais de Goyeneche, imaginé par l’aristocrate, journaliste et responsable politique Juan de Goyeneche et conçu par l’architecte José de Churriguera de 1709 à 1713 sur un terrain vague. Il avait pour fonction, à l’origine, d’abriter différents ateliers artisanaux : fabrication de verre, de chapeaux, de cuir, de soie, de laine, etc.

Classé en tant que Bien d’Intérêt culturel (Bien de Interés Cultural, BIC) en 2000, restauré à la fin de l’année 2018, il pourrait devenir prochainement un centre culturel baptisé Cité des Arts (Ciudad de las Artes). Si l’actuel maire de la commune, Mariano Hidalgo Fernández (Parti populaire), parvient à être réélu à l’issue des élections municipales du 26 mai 2019, il investira un total de 12 millions d’euros dans ce projet pour adapter ce palais actuellement inoccupé.

Source : https://www.larazon.es/local/madrid/un-palacio-del-xviii-reinventado-en-hogar-de-artistas-HC23479934

Un incroyable trésor romain est découvert à Tomares, en Andalousie

L’une des amphores romaines contenant des pièces de monnaie découvertes à Tomares, dans la province de Séville, en Andalousie (photographie : EP et La Razón)

Récemment découvert dans le parc de l’Oliveraie du Zaudín, à Tomares, dans la province de Séville (Andalousie), un incroyable trésor romain constitué de dix-neuf amphores remplies de pièces de monnaie en bronze a été évalué par un comité d’experts à 468 230 euros pour un total de 53 208 pièces.

Selon la conseillère régionale andalouse à la Culture et au Patrimoine historique, Patricia del Pozo (Parti populaire), ce trésor présente une valeur incalculable et ses découvreurs reconnus par la justice recevront une récompense de 125 000 euros au total.

Source : https://www.larazon.es/local/sevilla/los-descubridores-del-tesoro-de-tomares-recibiran-125000-euros-JC23471888

Le cardiologue Valentín Fuster devient le scientifique espagnol le plus cité dans des publications spécialisées

Le scientifique espagnol Valentín Fuster (photographie : Carlos González Armesto et La Vanguardia)

Né à Barcelone (Catalogne) le 20 janvier 1943, le cardiologue espagnol Valentín Fuster Carulla, premier marquis de Fuster, est notamment directeur du Centre national des Recherches cardiovasculaires (CNIC) de Madrid et de l’Institut cardiovasculaire de l’hôpital du Mont-Sinaï de New York (États-Unis d’Amérique). Médecin très célèbre dans son pays d’origine, il est devenu le scientifique espagnol le plus cité dans la presse spécialisée.

Selon les données fournies par le groupe Cybermetrics Lab et réalisées à partir du site américain Google Academic, il a en effet été cité 238 436 fois dans des revues et articles scientifiques. De fait, 187 travaux qu’il a lui-même fait publier ont été ensuite réutilisés par des chercheurs et médecins du monde entier. Il dépasse l’oncologue espagnol Joan Massagué Solé, né à Barcelone le 30 avril 1953.

Source : https://www.lavanguardia.com/ciencia/20190520/462338989812/valentin-fuster-investigador-cientifico-espanol-mas-citado.html

L’Espagne et le Portugal testent la première itinérance au monde en 5G

La cathédrale Sainte-Marie de Tuy, dans la province de Pontevedra, en Galice (photographie : Wikipedia)

Très bien positionnée dans le domaine de la cinquième génération de téléphones portables (ou 5G), l’Espagne bénéficie d’un climat très favorable dans le domaine grâce à des entreprises comme l’opérateur britannique Vodafone. C’est ainsi qu’en partenariat avec la marque suédoise Ericsson, la firme a testé la première itinérance au monde en 5G entre la ville de Tuy, dans la province de Pontevedra (Galice), et la commune portugaise de Valença.

Deux joueurs professionnels de jeux vidéo ont ainsi franchi la frontière hispano-portugaise en utilisant un jeu sur téléphone portable à une latence inférieure à 10 millisecondes – ce que seule la 5G permet. Ils ont ainsi pu bénéficier d’une connexion stable et rapide des deux côtés de la frontière.

Source : https://cincodias.elpais.com/cincodias/2019/05/22/companias/1558518557_656289.html

Le sociologue américano-cubain Alejandro Portes remporte l’édition 2019 du prix Princesse-des-Asturies dans la catégorie « Sciences humaines »

Le sociologue américano-cubain Alejandro Portes, lors d’une intervention à Alicante, dans la Communauté de Valence (photographie : EFE, Atlas et El País)

Réuni à Oviedo (Principauté des Asturies) ce mercredi 29 mai 2019, le jury de l’édition 2019 du prix Princesse-des-Asturies a attribué la récompense dans sa mention « Sciences sociales » au sociologue américano-cubain Alejandro Portes, spécialiste des migrations. Né à La Havane (Cuba) en 1944, Portes est professeur à l’Université de Miami (Floride) et professeur honoraire à l’Université de Princeton (New Jersey).

Passionné par l’étude des flux humains, des processus d’urbanisation et de développement en Amérique latine, il est devenu une référence mondiale dans son domaine. Il a commencé à étudier ses sujets au début de sa carrière, lorsqu’il enseignait à l’Université du Texas. C’est en 1992 qu’il a entamé son plus ambitieux projet, une étude de nombreux enfants d’immigrés hispaniques aux États-Unis d’Amérique.

Source : https://elpais.com/sociedad/2019/05/29/actualidad/1559122549_166686.html

Seules 7 % des écoles publiques de Catalogne assurent des cours en espagnol en dehors de celui de castillan lui-même

L’école publique Josep-Guinovart de Casteldefels, dans la province de Barcelone, en Catalogne (photographie : Santi Cogolludo et El Mundo)

L’association Assemblée pour une École bilingue (Asamblea por una Escuela Bilingüe) a publié un rapport en cette fin de mois de mai 2019 qui montre que le système public d’enseignement de la communauté autonome de Catalogne marginalise l’espagnol – comme nous le savions déjà. De fait, seuls 7 % de ces établissements donnent dans la langue de Cervantes d’autres cours que celui de castillan lui-même, ce qui est une violation flagrante de la loi en la matière et des sentences de divers tribunaux.

C’est en particulier la Cour constitutionnelle (mais également la Cour supérieure de Justice de Catalogne) qui avait réaffirmé la nécessité d’offrir une place plus importante à l’espagnol dans le système scolaire public catalan. Selon le rapport de l’Assemblée pour une École bilingue, le régime linguistique est d’ailleurs largement instrumentalisé dans la communauté autonome.

Source : https://www.elmundo.es/espana/2019/05/22/5ce4663721efa0be0c8b4698.html

Madrid est choisie comme deuxième destination préférée en 2019 par la maison d’édition Lonely Planet

L’entrée Velázquez du musée du Prado, à Madrid (photographie : ABC)

Dans le cadre de son classement pour 2019 intitulé Lonely Planet Best in Europe, la maison d’édition australienne Lonely Planet a choisi la ville de Madrid, capitale du Royaume d’Espagne, comme sa deuxième destination favorite sur un total de dix lieux. Les auteurs du classement soulignent que la métropole s’est grandement modernisée et rénovée ces dernières années – notamment avec la mise en œuvre de vastes zones réservées aux piétons ou aux cyclistes.

Ils soulignent également l’ambiance nocturne de certaines zones (comme la rue Ponzano) et les festivités organisées pour le 200e anniversaire du musée du Prado, principale pinacothèque de la ville et de toute l’Espagne. En première position de ce classement, l’on retrouve la région slovaque du Haut-Tatras.

Source : https://www.abc.es/viajar/top/abci-madrid-segundo-mejor-destino-europa-2019-segun-lonely-planet-201905211822_noticia.html

Décès du scientifique et divulgateur espagnol Eduard Punset à l’âge de 82 ans

Le scientifique espagnol Eduard Punset, pris en photographie en 2012 (photographie : Joan Sànchez et El País)

L’on apprenait ce mercredi 22 mai 2019 le décès à l’âge de 82 ans du scientifique et divulgateur espagnol Eduard Punset Casals, dans la ville de Barcelone (Catalogne), où il était né le 9 novembre 1936. Il s’est fait connaître des Espagnols en tant que présentateur de l’émission Redes (littéralement, Réseaux), diffusé de 1996 à 2013, diffusée sur la télévision publique (TVE), plus précisément sur La 2. Dans le cadre de ce programme, il a fait découvrir à ses concitoyens de nombreux thèmes scientifiques, au sens large du terme, aussi bien en matière d’économie que de biologie ou encore d’astronomie.

Après avoir suivi une formation en sciences économiques en Espagne, au Royaume-Uni et en France, il a milité dans divers partis. Membre de l’Union du Centre démocratique (UCD) à partir des années 70, il a été ministre des Relations avec les Communautés européennes de 1980 à 1981, sous le mandat de Leopoldo Calvo-Sotelo (UCD). Auparavant, il avait été conseiller régional catalan à l’Économie et aux Finances de 1978 à 1980. Par la suite, il a été élu député au Parlement européen de Strasbourg (France) de 1987 à 1994.

Source : https://elpais.com/cultura/2019/05/22/actualidad/1558509544_301471.html

Pedro Sánchez rencontre Emmanuel Macron à Paris

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol – à gauche), en compagnie du président de la République française, Emmanuel Macron, sur le perron du palais de l’Élysée, à Paris (France) – Photographie : El País

Ce lundi 27 mai 2019 au soir, le président de la République française, Emmanuel Macron, a reçu au palais de l’Élysée, à Paris (France), le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol). Au lendemain des élections européennes du 26 mai (qui ont coïncidé outre-Pyrénées avec les élections régionales et municipales), les deux dirigeants ont abordé l’avenir de l’Union européenne (UE), notamment concernant les importants postes de l’organisation, qui devront être pourvus dans les mois à venir.

À huit heures du soir, Sánchez et Macron ont dîné ensemble à l’Élysée. Cette rencontre fait officiellement partie d’un ensemble de consultations que le président français veut mener à bien avec divers partenaires de l’UE dans le cadre du renouvellement du Parlement de l’UE et de diverses fonctions (président du Conseil de l’UE, président de la Commission européenne, etc.)

Source : https://elpais.com/politica/2019/05/27/actualidad/1558942856_207399.html