« L’impasse de la « gauche radicale » espagnole »

564c5916d84a6
Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy (à droite), en compagnie du premier secrétaire de Podemos, Pablo Iglesias, lors d’une entrevue au palais de La Moncloa, à Madrid (photographie : Reuters, Juan Medina et Público)

Voici la vidéo d’une conférence intitulée « L’impasse de la « gauche radicale » espagnole » donnée par votre serviteur dans le cadre de l’Université réelle de Montpellier le samedi 17 juin dernier : https://youtu.be/Q0AQ0xHOt-k

« La défense espagnole face à l’OTAN et au terrorisme »

Vous pouvez découvrir une conférence de votre serviteur prononcée le mardi 21 février au Cercle Gutenberg de Strasbourg et qui concerne la politique de défense et de sécurité de l’Espagne : https://youtu.be/rbmj79eJ4jI

Elle est également disponible en version audio sur l’excellent site Ekouter.net : http://ekouter.net/la-defense-espagnole-face-a-l-otan-et-au-terrorisme-avec-nicolas-klein-au-club-gutenberg-a-strasbourg-2891

L’Armée rouge triomphe sur Youtube… avec une jota aragonaise

867742_1
Un spectacle de jota aragonaise devant la cathédrale-basilique du Pilier à Saragosse (photographie : El Periódico de Aragón)

Les célèbres chœurs de l’Armée rouge, qui figurent parmi les meilleures chorales du monde, se sont une fois de plus distingués dernièrement et triomphent sur Youtube avec une interprétation très hispanique. Accompagné d’un important orchestre, le chanteur Vladislav Golikov entonne ainsi une jota aragonaise (qui est généralement agrémentée d’une danse spectaculaire) issue d’une zarzuela (opérette typiquement espagnole) Tomás Bretón, La Dolores.

Cette prestation est à découvrir ici : https://youtu.be/S2qgjeSx24o

Source : http://www.elmundo.es/f5/comparte/2016/11/28/583c0ce3468aebe4628b45a2.html

Le défilé militaire de la fête nationale espagnole connaît un grand succès d’audience

En dépit des insultes répétées de Podemos et de la « gauche radicale » espagnole, le défilé militaire de la fête nationale espagnole, qui se déroulait ce 12 octobre, a connu un franc succès à la télévision avec 34 % de part d’audience, soit 2,5 millions de téléspectateurs.

Une vidéo de ce défilé est disponible sur la chaîne Youtube de Russia Today : https://youtu.be/VTPn2sH2Vko

Source : http://www.baluartedigital.com/articulo/sociedad/desfile-militar-12-o-retransmitido-tve-arraso-audiencia/20161013182053005848.html

Aux côtés des soldats qui hissent le plus grand drapeau espagnol au monde

dsc03654
Le plus grand drapeau espagnol au monde, situé sur la place Colomb, à Madrid (photographie : World Travel Images)

Tous les troisièmes mercredis de chaque mois, un détachement de militaires issu de l’une des quatre armes (armée de terre, armée de l’air, marine, Garde civile) de l’armée espagnole est chargé de hisser le plus grand drapeau espagnol au monde, situé sur la place Colomb, à Madrid. Ce détachement est composé de volontaires qui conçoivent leur tâche comme un honneur.

Ce drapeau, situé entre le monument à Christophe Colomb et les mégalithes des jardins de la Découverte, s’élève depuis 2001 sur un mât de 50 mètres de haut et mesure 21 mètres de longueur pour 14 mètres de hauteur, soit 294 mètres carrés de surface.

Le journal El Confidencial digital propose à l’adresse ci-dessous de suivre un détachement de la marine lors de cet acte solennel et émouvant.

Source : http://www.elconfidencialdigital.com/defensa/Acompanamos-Armada-izado-bandera-Espana_0_2791520845.html

L’Espagne achève des navires de guerre destinés au Canada

L’Australie a déjà été séduite par le navire de ravitaillement en combat Cantabria, dont elle a acheté un exemplaire construit sur les chantiers navals  d’El Ferrol (Galice) pour 647 millions de dollars australiens (soit 417 millions d’euros environ).

Elle n’est pourtant pas le seul pays intéressé par le savoir-faire de Navantia et de l’industrie de l’armement espagnole, puisqu’un autre bâtiment de cette classe larguera les amarres pour le Canada en septembre prochain. Cette commande fait partie des succès récemment enregistrés par l’entreprise, qui fabrique actuellement des navires pour le Venezuela, la Norvège ou l’Arabie saoudite.

Source : http://abcblogs.abc.es/tierra-mar-aire/public/post/navantia-cantabria-canada-20182.asp/