L’écrivain espagnol Juan Eduardo Zúñiga, ici photographié en 2003 (photographie : Gorka Lejarcegi et El País)

L’on apprenait ce lundi 24 février 2020 le décès à Madrid, à l’âge de 101 ans, de l’écrivain, critique littéraire et traducteur espagnol Juan Eduardo Zúñiga Amaro, qui était né dans la capitale espagnole le 24 février 1919. Très marqué par l’expérience de la Guerre civile espagnole (1936-1939), au cours de laquelle il travaille dans les services auxiliaires de l’armée, il étudie par la suite les beaux-arts, la philosophie et les lettres. Il se spécialise rapidement dans les langues slaves, en particulier le russe et le bulgare, ce qui lui permet d’être en contact tout au long de sa vie avec ce monde mal connu des Espagnols.

En tant qu’auteur, Juan Eduardo Zúñiga est surtout à l’aise avec le récit court et il commence par publier ses écrits dans la revue espagnole Ínsula. Il est également proche de plusieurs membres de la génération de 1950, comme les auteurs et compatriotes Antonio Ferres (né en 1924), Jesús López Pacheco (1930-1997) ou encore Armando López Salinas (1925-2014). Il fréquente à cette époque plusieurs hauts lieux de la culture madrilène, comme l’Athénée ou encore la Bibliothèque nationale d’Espagne (Biblioteca Nacional de España, BNE).

Source : https://elpais.com/cultura/2020/02/24/actualidad/1582556260_343913.html?ssm=TW_CM_CUL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s