Une manifestation de décembre 2019 contre les licenciements de l’usine d’Alcoa à San Ciprián, dans la province de Lugo, en Galice (photographie : EFE et Cinco Días)

Cette fin de mois de mai 2020 a été marquée par deux très mauvaises nouvelles industrielles pour l’Espagne, qui sont en partie le fruit de la suspension ou du ralentissement de l’activité économique liés à l’épidémie de coronavirus d’origine chinoise. D’un côté, l’entreprise américaine Alcoa, sise à New York (État de New York) et Pittsburgh (Pennsylvanie), spécialiste mondial de l’aluminium, a annoncé une réduction du personnel pour son usine située à San Ciprián, hameau de la commune de Cervo (province de Lugo, Galice), tandis que l’autre partie des 1 000 employés de l’infrastructure attend dans l’angoisse la révélation prochaine de la suppression de l’usine.

Par ailleurs, l’usine historique de la marque automobile japonaise Nissan, située dans la Zone franche (Zona Franca) de Barcelone (Catalogne), fermera définitivement ses portes en décembre 2020, ainsi que l’a révélé la compagnie le 28 mai dernier. En tout, 3 000 emplois directs devraient ainsi être détruits tandis que 12 000 indirects seront directement touchés par la décision. Cela faisait de nombreux mois que l’infrastructure menaçait de disparaître.

Sources : https://www.elmundo.es/motor/2020/05/28/5ecf45c4fc6c83c9408b4604.html et https://cincodias.elpais.com/cincodias/2020/05/28/companias/1590651016_217912.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s