Un processeur d’ordinateur quantique (photographie : Y. Colombe, NIST et El Mundo)

Ce mardi 24 septembre 2019, l’entreprise américaine Google, surtout connue pour son moteur de recherche, a annoncé avoir atteint la « suprématie quantique » – annonce déjà anticipée en juillet dernier par le directeur du Département d’Ingénierie de la firme, Harmut Neven. L’expression « suprématie quantique », inventée par l’écrivain américano-russe Isaac Asimov, correspond à la possibilité pour un ordinateur de s’affranchir, même momentanément, des limites des ordinateurs conventionnels.

Or, selon les dires d’Harmut Neven lui-même, cet exploit n’aurait pas été possible sans l’algorithme inventé par le chercheur et ingénieur espagnol Benjamín Villalonga. Son modèle mathématique a en effet permis d’élaborer les calculs qui ont mené à cette prouesse technologique. L’ordinateur quantique de Google a ainsi pu réaliser en un peu plus de 3 minutes un calcul que l’ordinateur classique le plus puissant au monde n’aurait pu résoudre qu’en 10 000 ans.

Source : https://www.elmundo.es/tecnologia/2019/09/26/5d8b2cb2fc6c83c2068b464b.html

2 réflexions sur “Un chercheur espagnol met au point l’algorithme qui permet à Google d’atteindre la « suprématie quantique »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s