Il y a autant de chômeurs en Espagne que dans 19 pays européens cumulés

Des chômeurs font la queue devant un bureau pour l’emploi en Andalousie (photographie : Diario de Sevilla)

Si le marché du travail espagnol présente des problèmes structurels très préoccupants, la crise engendrée par le confinement à la suite de la pandémie de coronavirus d’origine chinoise a encore aggravé ces soucis de fond, notamment avec une forte augmentation en quelques mois du nombre de demandeurs d’emploi. Ils sont désormais autant outre-Pyrénées que dans 19 pays de l’Union européenne en cumulé : Belgique, Bulgarie, République tchèque, Danemark, Irlande, France, Chypre, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Autriche, Portugal, Roumanie, Slovénie, Slovaquie, Finlande et Suède.

Par ailleurs, si on compare l’Espagne à l’Allemagne (souvent présentée comme le modèle économique à suivre pour le reste de l’Europe, à tort ou à raison), l’on constate que notre voisin ibérique compte 3,3 millions de demandeurs d’emploi au mois de mai 2020, soit deux fois plus que notre voisin d’outre-Rhin (qui en compte pour sa part 1,7 million). Et même en comparaison de l’Italie, dont les données économiques sont elles aussi inquiétantes, l’Espagne recense 1,3 million de chômeurs supplémentaires.

Source : https://okdiario.com/economia/espana-tiene-mismo-numero-parados-que-19-paises-ue-juntos-doble-que-alemania-5840165?utm_term=Autofeed&utm_campaign=ok&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1593684162

La sélection nationale espagnole de handball masculin remporte son championnat d’Europe

La sélection nationale espagnole de handball masculin soulève son deuxième trophée continental (photographie : Anders Wilkund, EFE et El Mundo)

Ce dimanche 26 janvier 2020, à la Tele2 Arena de Stockholm (Suède), la sélection nationale espagnole de handball masculin a remporté son deuxième championnat d’Europe dans sa discipline en battant la Croatie au terme d’un match très serré sur un score de 22 à 20. Le championnat se déroulait depuis le 9 janvier avec plusieurs rencontres Stockholm, Göteborg et Malmö (Suède), Trondheim (Norvège) ainsi que Vienne et Graz (Autriche). En phase de qualifications, au sein du groupe B, l’Espagne a défait la Lettonie, l’Allemagne et les Pays-Bas.

Lors du tour principal, au sein du groupe I, elle a battu la République tchèque, l’Autriche et la Biélorussie et a fait match nul contre la Croatie. En phase finale, elle s’est ensuite débarrassée de la Slovénie pour finir par vaincre la sélection croate lors de la dernière rencontre. Cette médaille d’or est également synonyme de qualification automatique aux Jeux olympiques de Tokyo (Japon), qui se déroulent cette année. Il s’agit du deuxième sacre continental de l’Espagne en handball masculin et de la deuxième médaille d’or européenne d’affilée, après celle remportée en 2018 en Croatie face à la Suède.

Auparavant, la sélection de notre voisin ibérique avait remporté quatre médailles d’argent (en 1996 à domicile, en 1998 en Italie, en 2006 en Suisse et en 2016 en Pologne) ainsi que deux médailles de bronze (en 2000 en Croatie et en 2014 au Danemark). En championnat du monde, l’Espagne a été sacrée à deux reprises : une fois en 2005 en Tunisie et une seconde fois en 2013 à domicile. Elle a également décroché la troisième place du podium en 2011 en Suède. Aux Jeux olympiques, les Hispanos ont obtenu par trois fois la médaille de bronze : Atlanta (États-Unis d’Amérique) en 1996, Sydney (Australie) en 2000 et Pékin (Chine) en 2008.

Source : https://www.elmundo.es/deportes/balonmano/europeo-de-balonmano/2020/01/26/5e2daf67fdddff26a58b4593.html

Le salaire moyen espagnol est inférieur de 20 % au salaire moyen européen

Un employé municipal nettoie les parties piétonnes de la Puerta del Sol, à Madrid (photographie : Telemadrid)

Selon les données contenues dans le septième rapport annuel élaboré par l’entreprise suisse d’intérim Adecco, le salaire moyen espagnol tourne aujourd’hui autour de 1 658 euros bruts par mois, soit 1,2 % de plus qu’en 2018 mais 20,7 % de moins que la moyenne des pays membres de l’Union européenne (UE). Exprimé en chiffres absolus, le décalage est ainsi de 433 euros, puisque la moyenne européenne s’élève actuellement à 2 091 euros bruts par mois. Au cours de la dernière année, l’écart entre salaire mensuel moyen espagnol et salaire mensuel moyen européen a crû de 2,7 %.

Néanmoins, près de quinze pays membres de l’Union européenne affichent un salaire mensuel brut moyen inférieur à celui de notre voisin ibérique. Concrètement, les nations suivantes se trouve en-dessous de l’Espagne dans ce classement : la Bulgarie, la Roumanie, la Lituanie, la Hongrie, la Lettonie, la Pologne, la Croatie, la Slovaquie, l’Estonie, la République tchèque, le Portugal, la Grèce, la Slovénie, Malte et Chypre. L’Espagne, de son côté, se trouve juste en-dessous de l’Italie.

Source : https://www.eleconomista.es/economia/noticias/10209349/11/19/El-salario-espanol-es-un-20-inferior-a-la-media-europea.html

Une huile d’olive espagnole est une nouvelle fois élue comme la meilleure du monde

Une église de la ville de Bailén, dans la province de Jaén, en Andalousie (photographie : Alfarería Núñez)

Dans le cadre du concours international Evooleum, organisé par le groupe éditorial spécialisé Mercacei-Edimarkt (sis à Madrid), un guide des meilleures huiles d’olive du monde a été édité pour l’année 2020. L’on y retrouve 81 huiles espagnoles, 12 venant d’Italie, 4 en provenance du Portugal, deux de Croatie et une de Slovénie. Et la meilleure en catégorie absolue vient de l’autre côté des Pyrénées. Il s’agit de l’Oro Bailén Picual, confectionnée sur le territoire de la commune de Bailén, dans la province de Jaén (Andalousie).

En vente pour moins de dix euros, elle a également remporté le concours dans diverses autres catégories (meilleure huile d’olive issue d’une seule variété, meilleur fruité, meilleure picual et meilleure huile d’olive espagnole). D’autres huiles espagnoles achetables pour moins de dix euros se retrouvent dans ce guide :

  • AlmaOliva Bio ;
  • Fuente Ribera ;
  • Mágina.

Source : https://elpais.com/elpais/2019/10/21/buenavida/1571666322_444501.html

« La production automobile française va brutalement décrocher en 2020 »

Les employés et dirigeants de l’usine PSA de Vigo, dans la province de Pontevedra (Galice), fêtent les 12 millions de véhicules produits, en 2015 (photographie : Atlántico Diario)

Cet article intitulé « La production automobile française va brutalement décrocher en 2020 », publié le 6 août 2019 sur le site en ligne du journal français Les Échos et rédigé par Julien Dupont-Calbo, annonce de mauvaises nouvelles pour ce secteur de l’économie de notre pays tout en rappelant que l’Espagne bénéficiera en partie de ce décrochage : https://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/la-production-automobile-francaise-va-brutalement-decrocher-en-2020-1122459

La sélection nationale espagnole de football remporte le championnat d’Europe des moins de 19 ans

La sélection nationale espagnole de football des moins de 19 ans célèbre sa victoire au championnat d’Europe de 2019 (photographie : ABC)

Après la sélection nationale de football des espoirs, c’est au tour de la sélection nationale espagnole de football des moins de 19 ans remporter son propre championnat d’Europe cette année. La finale se déroulait ce samedi 27 juillet 2019 au stade Républicain Vazgen-Sargsian d’Erevan (Arménie) et l’équipe d’Espagne a vaincu le Portugal par deux buts à zéro – tous deux inscrits par Ferrán Torres.

Arrivée en tête de son groupe de qualifications (qui jouait aux Pays-Bas), devant l’équipe-hôte, la Slovénie et le Pays de Galles, l’Espagne a ensuite terminé deuxième de sa poule, derrière le Portugal et devant l’Italie et l’Arménie. Elle s’est ensuite débarrassée de la France en demi-finale.

Source : https://www.abc.es/deportes/futbol/abci-europeo-19-portugal-espana-directo-201907271759_directo.html

L’espagnol est la langue que souhaiterait apprendre une majorité de jeunes Européens

La carte d’Europe des langues que souhaiteraient apprendre les jeunes citoyens à l’avenir (image : Jakub Marian et 20 minutos)

Selon l’Eurobaromètre élaboré pour l’année 2018, l’espagnol est la langue que souhaiterait apprendre à l’avenir une large majorité de jeunes citoyens de l’Union européenne (UE). Les pays membres où la langue de Cervantes a ainsi le plus le vent en poupe sont les suivants : Irlande, Royaume-Uni, France, Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, Allemagne, Danemark, Suède, Finlande, Italie, Autriche, Hongrie, Slovaquie, Pologne, Estonie, Bulgarie et Grèce.

L’allemand est l’option préférée en Espagne même mais aussi au Portugal, en Roumanie, en Croatie, en Slovénie et en Lettonie. Le français, de son côté, est populaire en République tchèque et en Lituanie, tandis que Chypre se distingue avec un désir d’apprentissage du russe dans la tranche des 15-30. Le linguiste et mathématicien tchèque Jakub Marian, dont le site en ligne est célèbre, en a d’ailleurs fait une carte.

Source : https://www.20minutos.es/gonzoo/noticia/espanol-lengua-mas-gustaria-aprender-jovenes-europeos-3511745/0/

Madrid accueillera la grande finale de la Copa Libertadores

Le stade Santiago-Bernabéu de Madrid (photographie : Wikipedia)

La décision a été prise ce jeudi 29 novembre par le président de la CONMEBOL (fédération sud-américaine de football), Alejandro Domínguez : la grande finale de la Copa Libertadores (compétition qui réunit chaque année les meilleurs clubs continentaux dans cette disciplines) entre les deux grands rivaux de Buenos Aires (Argentine), River Plate et Boca Juniors, aura lieu le dimanche 9 décembre au stade Santiago-Bernabéu de Madrid, antre du Real Madrid.

La rencontre aura lieu à 20h30 à l’heure espagnole (soit 16h30 à Buenos Aires). Cette décision a également été approuvée par le président du Real Madrid, Florentino Pérez ; par le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol) ; par le président de la Fédération espagnole de Football, Luis Rubiales ; par le président de l’UEFA, le Slovène Aleksander Čeferin ; et par le président de la FIFA, l’Italien Gianni Infantino. La cité sportive de Valdebebas sera attribuée à River Plate pour ses entraînements et la Cité du Football de Las Rozas, à Boca Juniors.

Cette rencontre se déroulera sous haute tension en raison du caractère bagarreur des supporters de ces deux grands clubs argentins. Un dispositif de sécurité spécifique sera donc mis en place pour le 9 décembre. Madrid était en concurrence pour accueillir cette finale tant attendue et reportée plusieurs fois avec Miami (États-Unis d’Amérique), Asunción (Paraguay) et Doha (Qatar).

Source : https://www.abc.es/deportes/futbol/abci-river-boca-jugara-santiago-bernabeu-201811292329_noticia.html

Selon une étude américaine, l’Espagne est le cinquième pays au monde où les femmes se sentent le plus en sécurité

694438-600-338
Une manifestation féministe à Madrid en mars 2018 (photographie : EFE et 20 minutos)

Selon un classement établi au début du mois d’octobre 2018 par l’Université de Georgetown, à Washington D.C. (États-Unis d’Amérique), l’Espagne est l’un des pays au monde où les femmes se sentent le plus en sécurité, où l’on recense le moins de cas de violences commises à leur égard et où elles trouvent le moins d’inégalités avec les hommes. De fait, elle est cinquième en matière d’égalité hommes-femmes dans le tableau élaboré par cette prestigieuse institution éducative.

Pour parvenir à ce résultat, les membres de l’Institut pour les Femmes, la Paix et la Sécurité ont analysé 153 pays différents et, outre l’Espagne, les nations les mieux classées par leurs soins sont l’Islande, la Norvège, la Suisse et la Slovénie. De l’autre côté de la barrière, dans les pays les moins bien classés, l’on trouve le Yémen, la Syrie et l’Afghanistan.

Source : https://www.20minutos.es/noticia/3457141/0/espana-quinto-pais-mundo-mujeres-seguridad/

Trois villes espagnoles sont sur les rangs pour devenir la première capitale européenne du tourisme intelligent

560px-Llonja
La Loge de la Soie, célèbre édifice de Valence (Communauté de Valence) classé au patrimoine mondial de l’UNESCO (photographie : Wikipedia)

L’Espagne est le seul pays membre de l’Union européenne à avoir classé trois de ses villes dans les dix finalistes retenues par les institutions communautaires pour devenir la première capitale européenne du tourisme intelligent. Le 7 novembre prochain seront choisies deux métropoles en lice qui détiendront un tel titre au cours de l’année 2019. Les trois villes espagnoles concernées sont les suivantes : Málaga (Andalousie), Valence (Communauté de Valence) et Palma de Majorque (îles Baléares).

Face aux résultats touristiques en légère baisse au cours de l’été 2018, les différentes communautés autonomes espagnoles se positionnent ainsi pour développer des offres liées à la technologie, au respect de l’environnement et aux nouvelles attentes des visiteurs étrangers. Les compétitrices des trois villes espagnoles sont les suivantes : Bruxelles (Belgique), Lyon (France), Nantes (France), Ljubljana (Slovénie), Poznań (Pologne) et Tallinn (Estonie).

Source : https://www.cerodosbe.com/es/destinos/tres-ciudades-espanolas-cabeza-turismo-inteligente_572537_102.html