Un chercheur espagnol met au point l’algorithme qui permet à Google d’atteindre la « suprématie quantique »

Un processeur d’ordinateur quantique (photographie : Y. Colombe, NIST et El Mundo)

Ce mardi 24 septembre 2019, l’entreprise américaine Google, surtout connue pour son moteur de recherche, a annoncé avoir atteint la « suprématie quantique » – annonce déjà anticipée en juillet dernier par le directeur du Département d’Ingénierie de la firme, Harmut Neven. L’expression « suprématie quantique », inventée par l’écrivain américano-russe Isaac Asimov, correspond à la possibilité pour un ordinateur de s’affranchir, même momentanément, des limites des ordinateurs conventionnels.

Or, selon les dires d’Harmut Neven lui-même, cet exploit n’aurait pas été possible sans l’algorithme inventé par le chercheur et ingénieur espagnol Benjamín Villalonga. Son modèle mathématique a en effet permis d’élaborer les calculs qui ont mené à cette prouesse technologique. L’ordinateur quantique de Google a ainsi pu réaliser en un peu plus de 3 minutes un calcul que l’ordinateur classique le plus puissant au monde n’aurait pu résoudre qu’en 10 000 ans.

Source : https://www.elmundo.es/tecnologia/2019/09/26/5d8b2cb2fc6c83c2068b464b.html

Rafael Nadal remporte son quatrième US Open et son dix-neuvième tournoi du grand chelem

Le joueur de tennis espagnol Rafael Nadal après sa victoire à l’US Open 2019, aux États-Unis d’Amérique (photographie : Adam Hunger, AP et El País)

Ce dimanche 8 septembre 2019, le joueur de tennis espagnol Rafael Nadal a remporté son quatrième US Open, sur le court Arthur-Ashe de Flushing Meadows, à New York (États-Unis d’Amérique), en battant le joueur russe Daniil Medvedev en cinq sets (7-5, 6-3, 5-7, 4-6, 6-4). Ce match incroyable et riche en rebondissements a duré pas moins de 4 heures et 51 minutes, quasiment un record outre-Atlantique.

De fait, il s’agit du dix-neuvième tournoi du grand chelem remporté par le meilleur tennisman espagnol de l’histoire, à un pas seulement du record détenu par le joueur suisse Roger Federer, qui en détient vingt dans son giron. Sur son chemin, avant Medvedev, Nadal a été confronté à deux Australiens (John Millman et Thanasi Kokkinakis) puis au Sud-Coréen Chung Hyeon, au Croate Marin Čilić, à l’Argentin Diego Schwartzman et à l’Italien Matteo Berrettini.

Source : https://elpais.com/deportes/2019/09/08/actualidad/1567958028_194234.html

L’entreprise pétrolière espagnole Repsol renforce ses liens avec la Russie

Le conseiller délégué de l’entreprise pétrolière espagnole Repsol, Josu Jon Imaz (photographie : Reuters et El Confidencial)

La principale compagnie pétrolière espagnole, Repsol, sise à Madrid, cherche à renforcer ses liens avec la Russie, l’un des principaux pays producteurs d’or noir au monde. Concrètement, à la fin du mois d’août, elle a obtenu le feu vert des autorités russes pour racheter au géant slave de l’énergie Gazprom environ 50 % du champ pétrolier Karabashskiye-6, situé en Sibérie occidentale, dans le district autonome des Khantys-Mansis.

De fait, Repsol possède déjà des intérêts en Russie et son expansion sur place semble donc logique. La compagnie espagnole y est en effet présente depuis 2010 et exploite du pétrole brut sur une surface d’environ 2 200 kilomètres carrés – auxquels doivent venir s’ajouter 169 kilomètres carrés supplémentaires. À l’été 2019, Repsol a également signé un mémorandum de coopération avec Gazprom et l’entreprise anglo-néerlandaise Shell.

Source : https://www.elconfidencial.com/empresas/2019-08-26/repsol-filipinas-muestra-interes-mar-china-meridional_2189291/

La sélection nationale espagnole masculine de hockey sur gazon et son équivalent féminin arrivent sur le podium de leur championnat d’Europe

La sélection nationale espagnole féminine de hockey sur gazon fête sa troisième au championnat d’Europe de 2019 (photographie : Eurohockey et Europa Press)

La sélection nationale espagnole masculine de hockey sur gazon et son équivalent féminin ont brillé lors de leur championnat d’Europe respectif, qui se déroulaient tous les deux à Anvers (Belgique). Les hommes, qui ont été battus sèchement par l’équipe-hôte en finale (sur le score de cinq à zéro), sont toutefois vice-champions continentaux après avoir été défait par la Belgique, avoir vaincu le Pays de Galles et fait match nul contre l’Angleterre en phase de groupes. En phase à élimination directe, les Red Sticks (« Bâtons Rouges », en anglais, surnom des deux sélections nationales espagnoles) ont vaincu les Pays-Bas en demi-finale.

Chez les femmes, la sélection nationale espagnole a terminé sur la dernière marche du podium après avoir battu l’Angleterre aux tirs au but (trois tirs à deux), après avoir fait match nul un partout en petite finale. En phase de groupes, elle avait battu la Russie, avait fait match nul contre les Pays-Bas et l’avait de nouveau emporté contre la nation-hôte. En demi-finale, c’est l’Allemagne qui avait éliminé l’Espagne.

Sources : https://www.europapress.es/deportes/noticia-espana-gana-bronce-europeo-tanda-shoot-outs-20190825151108.html et http://www.rtve.es/deportes/20190824/belgica-campeona-europa-hockey-hierba-tras-derrotar-espana/1977592.shtml

Pedro Sánchez participe au G7 de Biarritz, en France

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol), en compagnie de son épouse, Begoña Gómez, à leur arrivée à l’aéroport de Biarritz-Pays-basque, en France (photographie : El Confidencial)

Ce dimanche 25 août 2019, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol), a participé aux côtés de son épouse, Begoña Gómez, au dîner officiel organisé par le président de la République française, Emmanuel Macron, et de la première dame, Brigitte Macron, à l’Hôtel du Palais de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). Ce dîner s’inscrit dans le cadre du G7 de cette année, réunion informelle (mais hautement sécurisée) des chefs d’État et de gouvernement de sept pays occidentaux (États-Unis d’Amérique, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, Canada) et du Japon.

L’Espagne y était invitée, un geste d’autant plus logique que le G7 se déroulait à quelques dizaines de kilomètres de sa frontière et que ses forces de l’ordre se sont largement impliquées dans la sécurité de l’événement. Les sujets de discussion de cette année portent sur l’environnement, les inégalités, les relations avec la Russie et l’Iran ou encore sur le départ du Royaume-Uni hors de l’Union européenne (UE), généralement appelé Brexit. Pedro Sánchez a d’ailleurs rencontré le Premier ministre britannique, Boris Johnson, pour évoquer le problème de Gibraltar.

Source : https://www.elconfidencial.com/espana/2019-08-25/pedro-sanchez-llega-a-biarritz-para-asisitir-a-la-cumbre-del-g-7_2192831/

La sélection nationale espagnole de basketball des moins de 16 ans remporte son championnat d’Europe

La sélection nationale espagnole de basketball des moins de 16 ans lors de sa victoire au championnat d’Europe de 2019 (photographie : FIBA et 20 minutos)

L’été 2019 est décidément synonyme de succès pour le basketball espagnol : après plusieurs victoires européennes dans différentes catégories, c’est au tour de la sélection nationale masculine des moins de 16 ans de remporter son championnat d’Europe en battant la France sur le score de 70 à 61, alors que notre pays était jusque-là invaincu.

La compétition se déroulait jusqu’au dimanche 17 août dernier à Udine, en Frioul-Vénétie julienne (Italie) et la sélection espagnole, entraînée par Dani Miret, avait déjà gagné le Festival olympique de la Jeunesse, prestigieuse compétition qui lui avait servi de préparation.

En phase de groupes, la sélection espagnole a battu l’équipe de Macédoine et celle de Lettonie avant de s’imposer face à Israël. Elle a ensuite défait l’Allemagne, la Serbie et la Russie avant de rejoindre la France en finale. Il s’agit du cinquième championnat d’Europe des moins de 16 ans gagné par l’Espagne après les éditions suivantes :

  • en 2006, à Linares, Andújar et Martos, dans la province de Jaén (Andalousie) ;
  • en 2009, à Kaunas (Lituanie) ;
  • en 2013, à Kiev (Ukraine) ;
  • et en 2016, à Radom (Pologne).

Source : https://www.20minutos.es/deportes/noticia/espana-baloncesto-sub-16-campeones-europa-3735670/0/

La sélection nationale espagnole de basketball remporte le championnat d’Europe des moins de 18 ans

Le basketteur professionnel espagnol Santiago Aldama (photographie : FEB et El País)

Ce dimanche 4 août 2019, la sélection nationale espagnole de basketball des moins de 18 a remporté son quatrième titre chez les moins de dix-huit ans en battant la Turquie 57 à 53 dans la ville grecque de Volos, qui organisait l’événement. Notre voisin ibérique s’impose ainsi comme la troisième meilleure nation (derrière deux États disparus, l’URSS et la Yougoslavie) dans la compétition, suite à ses succès en 1998 en Bulgarie, en 2004 en Espagne et de 2011 en Pologne.

Lors de la phase de groupes, notre voisin ibérique a battu successivement les Pays-Bas, la Finlande et la Croatie. Elle a ensuite défait la Lettonie en huitièmes de finale, la Russie en quarts de finale et la Grèce en demi-finales avant de s’imposer sur la Turquie. Le jeune Santiago Aldama, promesse du basketball ibérique, a été déclaré meilleur joueur du tournoi (MVP selon le sigle anglais).

Source : https://elpais.com/deportes/2019/08/04/actualidad/1564951318_080148.html

La nageuse espagnole Ona Carbonell brille lors des championnats du monde… et établit un record

La nageuse espagnole Ona Carbonell lors des championnats du monde de natation de Gwangju, en Corée du Sud (photographie : Mark Baker, AP et El País)

Les championnats du monde de natation (couplés avec ceux de water-polo) qui se déroulent du 12 au 28 juillet 2019 dans la ville sud-coréenne de Gwangju ont donné l’occasion à la nageuse espagnole Ona Carbonell, née à Barcelone (Catalogne) en 1990. Spécialiste de natation synchronisée, elle a en effet raflé plusieurs nouvelles médailles, dont deux d’argent et une de bronze.

Si elle n’a pas pu vaincre l’une de ses principales concurrentes, la Russe Svetlana Romachina, elle a en revanche un peu plus marqué l’histoire de sa discipline en remportant 23 médailles à elle seule, soit plus qu’aucune autre spécialiste de natation synchronisée dans l’histoire. Sa carrière fructueuse a débuté en 2007, lors des championnats du monde de Melbourne (Australie), et elle est notamment passée par les Jeux olympiques de Londres (Royaume-Uni) en 2012.

Source : https://elpais.com/deportes/2019/07/17/actualidad/1563358869_990019.html

Le célèbre roman espagnol « Don Quichotte » est traduit pour la première fois dans son intégralité en indonésien

Un moment de la présentation de la version en indonésien du roman en espagnol « Don Quichotte » (photographie : Antena 3)

Pendant près d’un an et demi, la traductrice et linguiste indonésienne Apsanti Djokosujatno a travaillé sur la traduction dans sa langue maternelle (pratiquée par environ 265 millions de personnes) du célèbre roman espagnol Don Quichotte. Elle s’est pour ce faire notamment appuyée sur la traduction en français et en anglais du fameux ouvrage de Miguel de Cervantes (1547-1616), considéré comme le premier roman moderne de l’histoire universelle.

Âgée de 78 ans, cette chercheuse a notamment travaillé à l’Université de La Sorbonne, à Paris (France). À l’exception de certains auteurs comme Federico García Lorca (1898-1936) ou Luis Sepúlveda (romancier chilien né en 1949), les traductions d’hommes de lettres hispanophones en indonésien restent plutôt rares, alors que Don Quichotte a déjà été publié dans 140 langues environ, depuis l’anglais jusqu’au français en passant par le portugais, le russe, l’arabe, l’hindi, le chinois, le bengali ou encore l’allemand.

Source : https://www.antena3.com/noticias/cultura/aventuras-don-quijote-lengua-indonesia-video_201907115d26d7370cf2ed10d61b26f0.html?fbclid=IwAR15O0AdMmozyk5SKo-n56ABCKR92qP1NUn7HpXpsErpbbrnmUUs0gHzqN8

L’Espagne remporte son quatrième championnat d’Europe féminin de basketball

Un moment de la finale du championnat d’Europe féminin de basketball 2019 entre l’Espagne et la France (photographie : ABC)

Ce dimanche 7 juillet 2019, la sélection nationale espagnole a remporté son quatrième championnat d’Europe féminin de basketball en battant la France par 86 à 66 à la Štark Arena de Belgrade (Serbie). L’Espagne a au passage conservé son titre continental toujours remporté face à la France en 2017 à l’O2 Arena de Prague (République tchèque) en 2017 et est devenue le premier pays à gagner deux championnats d’Europe consécutifs chez les femmes depuis les années 90 et la disparition de l’URSS.

La compétition, qui se déroulait également en Lettonie, n’a pas été de tout repos pour la sélection espagnole qui a dû se débarrasser, en phase de groupes, de l’Ukraine, du Royaume-Uni et de la Lettonie avant de vaincre la Russie, la Serbie et enfin la France. Outre ce titre et celui de 2017, l’Espagne a déjà gagné le championnat d’Europe de 1993 en Italie et celui de 2013 en France.

Source : https://www.abc.es/deportes/baloncesto/abci-eurobasket-femenino-sigue-directo-final-espana-francia-201907071931_directo.html