L’édition 2020 du prix Princesse-des-Asturies dans sa catégorie « Communication et Humanités » est remis à deux festivals du livre

Le groupe de rock-and-roll alternatif espagnol Vetusta Morla lors de la Foire internationale du Livre de Guadalajara (Mexique) en 2017 (photographie : EFE et ABC)

Dans sa catégorie « Communication et Humanités », l’édition 2020 du prix Princesse-des-Asturies a été remis par le jury, qui s’est réuni par Internet, à deux importants festivals du livre à l’échelle mondiale : la Foire internationale du Livre de Guadalajara (Mexique) et le Hay Festival de Hay-on-Wye, au Pays de Galles (Royaume-Uni). Les jurés qui ont statué sur les différentes candidatures parvenues du monde entier ont souligné le caractère universel et capital de ces deux manifestations culturelles.

Créée en 1987, la Foire internationale du Livre de Guadalajara est la deuxième réunion des libraires, éditeurs et amateurs de la lecture du monde entier par son importance après celle de Francfort-sur-le-Main, dans le Land de Hesse (Allemagne). Quant au Hay Festival, constitué en 1988, il a connu ces dernières années une expansion rapide avec de nouvelles éditions à Medellín et Carthagène des Indes (Colombie) ainsi que dans la ville espagnole de Ségovie (Castille-et-León), à Querétaro (Mexique) ou encore à Arequipa (Pérou).

Source : https://www.abc.es/cultura/abci-feria-libro-guadalajara-y-festival-premio-princesa-asturias-comunicacion-2020-202006091333_noticia.html

Décès de l’acteur espagnol Jordi Mestre à l’âge de 38 ans

L’acteur espagnol Jordi Mestre (photographie : Europa Press)

L’on apprenait ce samedi 6 juin 2020 le décès à Madrid, à l’âge de 38 ans, de l’acteur et mannequin espagnol Jordi Mestre Molina, qui était né à Barcelone (Catalogne) le 14 septembre 1981. Acteur de théâtre de formation, il commence par travailler à Londres (Royaume-Uni) avec des pièces en anglais.

Il se fait connaître du grand public espagnol pour son travail de reporter et présentateur dans l’émission Sé lo que hicisteis… (littéralement, Je sais ce que vous avez fait…), programme humoristique diffusé de 2007 à 2011 sur la chaîne de télévision privée nationale La Sexta.

Source : https://www.europapress.es/catalunya/noticia-muere-actor-jordi-mestre-accidente-moto-20200606165711.html

Décès du journaliste espagnol Juan Antonio Calvo à l’âge de 71 ans

Le journaliste espagnol Juan Antonio Calvo (photographie : Juan Leal et ORM)

L’on apprenait ce mercredi 3 juin 2020 le décès à Murcie (Région de Murcie), à l’âge de 71 ans, du journaliste espagnol Juan Antonio Calvo Carazo, qui était né à Nava del Rey, dans la province de Valladolid (Castille-et-León), le 22 août 1948. Dans son enfance, il suit son père, militaire de carrière, à Barcelone (Catalogne), où il étudie par la suite le droit et le journalisme à l’Université de Barcelone. C’est en 1967 qu’il débute dans le journalisme sportif, au sein du journal régional catalan Mundo Deportivo.

Il a rapidement été l’un des journalistes dépêchés à l’étranger ou dans diverses communautés autonomes espagnoles pour couvrir les grandes compétitions internationales de football et d’autres disciplines, à l’image des Jeux olympiques d’été de Barcelone (1992), de la Coupe du Monde de Football aux États-Unis d’Amérique (1994), de la Coupe d’Europe de Football en Angleterre (1996) et de la Coupe du Monde de Football en France (1998).

Source : https://www.orm.es/deportes/deportes-2020/fallece-a-los-71-anos-el-periodista-deportivo-juan-antonio-calvo/

L’Espagne enregistre un record d’investissements étrangers en 2019

La place de la Loyauté, à Madrid, sur laquelle donne la bourse de Madrid, principal marché de valeurs du pays (photographie : Mairie de Madrid)

Selon un récent rapport du cabinet d’audit britannique Ernst & Young, sis à Londres, l’Espagne a enregistré un record d’investissements étrangers en 2019 avec 486 projets financiers menés dans le pays sur ces 365 jours, soit une augmentation de 55 % par rapport à l’année 2019. Notre voisin ibérique est ainsi le quatrième pays européen en la matière, derrière la France (1 197 projets), le Royaume-Uni (1 109 projets) et l’Allemagne (971 projets).

La Catalogne (161 programmes d’investissement), la Communauté de Madrid (148 programmes) et l’Andalousie (52 programmes) ont été les communautés autonomes les mieux loties dans le domaine. Elles ont été suivies, dans cet ordre, par la Communauté de Valence, la Castille-La Manche, l’Aragon, le Pays basque et la Galice. La majeure partie de ces projets ont été portés par des investisseurs venus, dans l’ordre décroissant, des États-Unis d’Amérique, de France, d’Allemagne, du Royaume-Uni et de Chine.

Source : https://cincodias.elpais.com/cincodias/2020/06/04/mercados/1591262917_195423.html

Le gouvernement espagnol veut valider une loi de renforcement de la lutte contre les abus sexuels envers les mineurs

Le pianiste britannique James Rhodes, qui réside en Espagne et est l’un des principaux défenseurs de cette nouvelle loi (photographie : José Luis Roca et El Periódico)

Une fois que la situation exceptionnelle induite par le coronavirus d’origine chinoise sera passée, le gouvernement espagnol de Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol) veut valider une nouvelle loi de renforcement de la lutte contre les abus sexuels envers les mineurs – un problème qui concerne environ 100 plaintes par jour outre-Pyrénées en moyenne. Et il se pourrait que ce dernier chiffre ne soit que la partie émergée de l’iceberg.

Ce nouveau texte législatif prévoit notamment que les délits et crimes sexuels commis envers des mineurs ne puissent être prescrits que plusieurs années après que leur victime a atteint ses 30 ans. Par ailleurs, d’autres dispositions sont prévues par l’exécutif de notre voisin ibérique, comme l’inclusion de nouveaux dispositifs contre ceux qui utiliseraient Internet et les nouvelles technologies pour abuser de mineurs, les harceler ou les pousser au suicide.

Source : https://www.elperiodico.com/es/sociedad/20200530/ley-violencia-infantil-gobierno-abusos-sexuales-7981242?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=cm

Décès de l’écrivain et journaliste espagnol Jesús Pardo à l’âge de 93 ans

L’écrivain et journaliste espagnol Jesús Pardo (photographie : El Diario Montañés)

L’on apprenait ce samedi 23 mai 2020 le décès à Madrid, à l’âge de 93 ans, de l’écrivain et journaliste espagnol Jesús Pardo de Santayana Díez, qui était né à Torrelavega (Cantabrie) le 5 mai 1927. Initié à la littérature lors d’un travail de jeunesse à l’hôtel particulier Villa San José de Santander (Cantabrie), il déménage à Madrid où il travaille comme traducteur depuis et vers l’anglais et le français.

Diplômé en 1952 de l’École officielle de Journalisme (Escuela Oficial de Periodismo) de la capitale, il est correspondant à Londres (Royaume-Uni) pour les journaux Pueblo et Madrid. C’est à la fin des années 60 qu’il se détache totalement du régime franquiste (1939-1975) en termes idéologiques. Il est par la suite employé de diverses autres publications, comme Cambio 16, ainsi que de l’agence de presse EFE.

Source : https://www.eldiariomontanes.es/culturas/fallece-escritor-periodista-20200523122048-nt.html?ref=https:%2F%2Fes.wikipedia.org%2F

L’IESE de Madrid reste en première position des écoles de commerce au niveau mondial

Un amphithéâtre au sein de l’école de commerce IESE de Madrid (photographie : Flickr, Promo Madrid, Alfonso Urdaci et Business Insider)

Pour la sixième année consécutive, le grand quotidien économique britannique Financial Times a classé l’IESE de Madrid comme la meilleure école de commerce au monde au sein de son tableau intitulé Executive Education. Cette liste comporte en tout et pour tout 50 écoles du monde entier en prenant en compte deux types de programmes d’études : custom programs (programmes mis au point à la carte pour les entreprises) et programmes ouverts. Dans le premier, l’IESE de Madrid est classée première et dans le second, dixième.

L’union de ces deux critères permet donc à l’établissement privé de rester en tête du classement mondial. Derrière l’école de commerce IESE, l’on retrouve l’école des Hautes Études de Commerce (HÉC) de Paris (France) et l’école de commerce IMD de Lausanne (Suisse). Parmi les 50 meilleures écoles du classement, l’on en retrouve deux autres dont le siège est en Espagne : l’école de commerce ESADE de Barcelone (Catalogne), qui est numéro onze, et l’EADA de la capitale catalane, qui est quarante-troisième.

Source : https://www.businessinsider.es/iese-mejor-escuela-formacion-directivos-mundo-sexto-ano-consecutivo-638115

L’Espagne est le pays européen qui réalise le plus grand nombre de tests sur des patients humains pour lutter contre le Covid-19

Un technicien de laboratoire espagnol manipule une fiole (photographie : Reuters et Cinco Días)

Selon des données fournies au début du mois de mai 2020 par le Registre espagnol des Essais cliniques (Registro Español de Ensayos Clínicos), sis à Madrid, l’Espagne est le pays d’Europe qui pratique le plus grand nombre de ces tests sur des patients humains afin de trouver des remèdes à l’épidémie de coronavirus venue de Chine. Concrètement, à l’heure actuelle, 58 essais cliniques sont en marche outre-Pyrénées sur 332 participants volontaires dans les hôpitaux du pays.

Selon le Ministère de la Santé, aujourd’hui dirigé par Salvador Illa (Parti socialiste ouvrier espagnol), 28 000 personnes devraient avoir accès à ces essais cliniques d’ici à quelques mois. Au niveau mondial, seuls trois autres nations réalisent un plus grand nombre de tests de médicaments, traitements et vaccins contre le Covid-19 : la Chine (154 études), les États-Unis d’Amérique (109 études) et l’Iran (63 études). Au sein de l’Union européenne (UE), selon les données fournies par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), installée à Genève (Suisse), la France (51 essais cliniques) et le Royaume-Uni (17 essais cliniques) complètent le podium.

Source : https://cincodias.elpais.com/cincodias/2020/05/06/companias/1588759559_801140.html

La première ville de péninsule Ibérique a 5 000 ans et se trouve dans l’actuelle Andalousie

Le site archéologique de Los Millares, situé sur le territoire de la commune de Santa Fe de Mondújar, dans la province d’Almería, en Andalousie (photographie : ABC)

Publiée à la fin du mois d’avril 2020, une étude de l’Université de Grenade (Andalousie) a démontré que la première ville connue de péninsule Ibérique a été fondée il y a environ 5 000 ans, à proximité des monuments funéraires mis au jour sur le territoire de la commune de Santa Fe de Mondújar, dans la province d’Almería (Andalousie). À quelques kilomètres de la côte méditerranéenne, le site archéologique de Los Millares est ainsi d’une importance capitale dans la compréhension de l’histoire espagnole et européenne.

L’auteur principal de cette étude, Gonzalo Aranda Jiménez, qui est chercheur au sein du Département de préhistoire et d’archéologie de l’Université de Grenade, a fait paraître ses résultats dans la revue spécialisée suisse en langue anglaise Archaelogical and Anthropological Sciences. C’est en 2012 que son équipe a débuté des travaux de datation du site de Los Millares, unique en son genre et qui s’étend sur approximativement 19 hectares.

Source : https://www.abc.es/cultura/abci-primera-ciudad-peninsula-iberica-establecio-almeria-hace-5000-anos-202004291337_noticia.html

Décès du géographe espagnol Miguel Ángel Troitiño à l’âge de 73 ans

Le géographe espagnol Miguel Ángel Troitiño (photographie : RACAL et Liberal de Castilla)

L’on apprenait ce mardi 21 avril 2020 le décès à Ávila (Castille-et-León), à l’âge de 73 ans, du géographe espagnol Miguel Ángel Troitiño Vinuesa, qui était né à El Arenal, dans la province d’Ávila, en 1947. Docteur en géographie depuis 1979 suite à la défense d’une thèse à l’Université Complutense de Madrid, il se spécialise rapidement dans la conservation du patrimoine historique et culturel des villes. Il est également l’un des grands promoteurs outre-Pyrénées de l’agencement urbain en fonction de critères patrimoniaux et touristiques.

Membre de l’Institution Grand-Duc-d’Albe d’Ávila depuis 1987, il est l’un des rédacteurs du dossier de la ville de Cuenca (Castille-La Manche) pour obtenir le classement au patrimoine mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO, selon son sigle anglais), sise à Paris (France) – dossier couronné de succès en 1996.

Source : https://www.liberaldecastilla.com/fallece-miguel-angel-troitino-el-gran-experto-del-casco-antiguo-de-cuenca