Près de 5 000 nouveaux vélos électriques en location seront ajoutés à Madrid cet été

Une station de vélos électriques de location BiciMAD, à Madrid (photographie : Madrid Secreto)

Lancé en 2014 dans la capitale espagnole, le service de location de vélos électriques BiciMAD devrait voir le nombre de véhicules disponibles augmenter de près de 5 000 cet été, aux côtés du parc d’autres opérateurs privés. Par ailleurs, la mairie de Madrid, aujourd’hui dirigée par José Luis Martínez-Almeida (Parti populaire), a prévu d’étendre BiciMAD au-delà du périphérique intérieur de la M-30.

Au sein de l' »amande centrale » (almendra central), qui correspond au cœur de la ville, le nombre maximal de vélos électriques en libre service devrait passer à 2 000 et, au-delà de cette limite, il sera de 2 800. Dans les prochaines semaines, BiciMAD inaugurera 50 nouvelles stations de location dans 13 arrondissements, dont 5 où elle n’était pas encore présente : Carabanchel, Usera, Moratalaz, Latina et Cité Linéaire.

Source : https://www.timeout.es/madrid/es/noticias/casi-5000-nuevas-bicis-electricas-estaran-disponibles-este-verano-060320?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1591175275

Un nouveau coup de jeune pour la Plaza Mayor de Madrid

La Plaza Mayor de Madrid (photographie : Belén Díaz et ABC)

Vieille de plus de 400 ans, la célèbre Plaza Mayor de Madrid, classée Bien d’Intérêt culturel (Bien de Interés Cultural, BIC), a perdu ces dernières années de sa superbe pour des raisons culturelles, commerciales et architecturales. C’est pourquoi la mairie de la capitale, aujourd’hui dirigée par José Luis Martínez-Almeida (Parti populaire), a lancé une consultation avec des associations, les habitants de la zone et des commerçants afin de lui redonner un coup de jeune dans les années à venir. L’objectif est de redynamiser la place et ses alentours mais aussi de donner un foyer aux personnes sans abri qui y trouvent refuge le soir.

Le maire de l’arrondissement du Centre, José Fernández (PP), travaille d’ores et déjà main dans la main avec la police municipale, le SAMU social et le Département au Nettoyage de la ville. À l’occasion d’une réunion à distance, le 30 avril dernier, un premier plan d’action a déjà été validé sur le principe. Le premier pas de ce programme sera d’améliorer l’éclairage public sur la place avant de favoriser les activités culturelles sur la Plaza Mayor et aux alentours. D’autres décisions seront plus épineuses, comme l’installation illégale de dispositifs de climatisation sur les façades ainsi que de pergolas et de parasols sur les toits.

Source : https://www.abc.es/espana/madrid/abci-plan-renove-para-plaza-mayor-recuperacion-patrimonio-limpieza-y-asistencia-sintecho-202006070114_noticia.html#

Plus de pistes cyclables et des subventions pour les mobilités individuelles à Madrid

Un cycliste dans les rues de Madrid (photographie : Madrid Secreto)

Avec la pandémie de coronavirus originaire de Chine qui a durement touché notre voisin pyrénéen, de nombreux Espagnols cherchent des solutions aux transports en commun, qu’ils jugent dangereux. Pour répondre à cette demande, la mairie de Madrid, aujourd’hui dirigée par José Luis Martínez-Almeida (Parti populaire), propose de favoriser des modalités alternatives.

Le conseiller municipal à l’Environnement et à la Mobilité, Borja Carabante (PP), propose ainsi la mise en œuvre de davantage de pistes cyclables (carriles bici), notamment du côté de l’avenue de la Castillane. Par ailleurs, la Communauté de Madrid, dont l’actuelle présidente est Isabel Díaz Ayuso (PP), va entamer un plan de subventions pour l’achat de trottinettes, véhicules électriques, cyclomoteurs, motos électriques ou encore vélos. C’est ce qu’a annoncé Paloma Marín (PP), conseillère régionale à l’Environnement, à l’Aménagement du Territoire et à la Durabilité.

Sources : https://madridsecreto.co/madrid-carriles-bici/ et https://madridsecreto.co/comunidad-de-madrid-moto/?fbclid=IwAR2WT5VKwGqM1B7apZjg3hCecfYTr7-q2qSWd85iMM_SPI6XY6ZkbCZKp28

L’Espagne bat à nouveau son record de « golden visas » en 2019

Un passeport espagnol (photographie : Un Mundo Pequeño)

En 2019, pour la septième année consécutive, l’Espagne a battu son record de golden visas (visados dorados) octroyés à des étrangers avec 8 061 permis de ce genre accordés. Ce système a été mis en place outre-Pyrénées en 2013, sur initiative du gouvernement de Mariano Rajoy (Parti populaire), afin que puissent en bénéficier des investisseurs, des entrepreneurs et des professionnels hautement qualifiés qui créeraient de la valeur chez notre voisin ibérique.

Concrètement, le chiffre de l’année dernière représente une augmentation de 22,6 % des visas de ce type octroyés par rapport à l’année 2018. Le regroupement familial, le transfert d’une entreprise outre-Pyrénées et l’achat d’un bien immobilier d’une valeur supérieure à 500 000 euros ont été les causes les plus courantes de concession des golden visas en Espagne.

Source : https://elpais.com/economia/2020-05-18/espana-bate-por-septima-vez-el-record-de-visados-dorados-entrego-mas-de-8000-en-2019.html

Décès de l’homme politique espagnol Adolfo Pajares à l’âge de 83 ans

L’homme politique espagnol Adolfo Pajares (photographie : Wikipedia)

L’on apprenait ce mercredi 13 mai 2020 le décès à Santander (Cantabrie), à l’âge de 83 ans, de l’homme politique espagnol Adolfo Pajares Compostizo, qui était né dans cette même ville le 26 mars 1937. Conseiller municipal de Torrelavega (Cantabrie) alors qu’il est âgé d’à peine 23 ans, il intègre d’abord l’Union du Centre démocratique (Unión de Centro Democrático, UCD), grand parti centriste de la Transition démocratique (1975-1982).

Gouverneur civil de la province de Palencia (Castille-et-León) de 1977 à 1979, il adhère ensuite à l’Alliance populaire (Alianza Popular, AP), ancêtre du Parti populaire (PP). Il est porte-parole pour la formation au Parlement régional de Cantabrie de 1983 à 1987 et surtout président dudit Parlement de 1990 à 1999 (un record pour la communauté autonome).

Source : https://www.europapress.es/cantabria/noticia-fallece-adolfo-pajares-compostizo-presidente-parlamento-cantabria-1990-1999-20200513170447.html

Madrid construira cet été un hôpital spécifiquement consacré aux épidémies

Le pavillon 7 du Palais des Congrès de l’IFEMA, à Madrid, un temps transformé en hôpital suite à l’épidémie de Covid-19 (photographie : EFE et El Independiente)

Ce dimanche 10 mai 2020, la présidente régionale de la Communauté de Madrid, Isabel Díaz Ayuso (Parti populaire), a annoncé la construction dans l’agglomération d’un tout nouvel hôpital d’ici à l’automne 2020 qui se consacrera spécifiquement aux vagues épidémiques. Cette annonce, faite dans les colonnes du grand quotidien conservateur national El Mundo, fait évidemment suite aux terribles conséquences de la pandémie de coronavirus d’origine chinoise qui a durement touché notre voisin pyrénéen.

Une telle infrastructure hospitalière servirait donc aussi bien à venir en aide aux patients les plus gravement atteints par le Covid-19 que par ceux qui subiront d’autres épidémies à l’avenir. Selon Isabel Díaz Ayuso, la parcelle de terrain qui accueillera cet hôpital a déjà été sélectionnée par les autorités régionales.

Source : https://www.elindependiente.com/vida-sana/salud/2020/05/10/madrid-construira-en-otono-un-hospital-permanente-dedicado-a-epidemias/?a_aid=sbi&fbclid=IwAR0-8JG8bTmDQvCPu2Ile9v2b6rA-ryVHua8Uczcjf-oqp770jgBzXuk118

Décès du diplomate espagnol José Pedro Sebastián de Erice à l’âge de 77 ans

L’ambassade d’Espagne en Allemagne, à Berlin (photographie : Wikipedia)

L’on apprenait ce mercredi 6 mai 2020 le décès à Madrid, à l’âge de 77 ans, du diplomate espagnol José Pedro Sebastián de Erice y Gómez-Acebo, qui était né à Porto (Portugal) en 1943. Membre de la délégation espagnole qui a négocié l’entrée du pays dans la Communauté économique européenne (CEE), effective au 1er janvier 1986, il était attaché économique et commercial auprès de l’ambassadeur d’Espagne à Vienne (Autriche) puis à Washington D.C. (États-Unis d’Amérique).

Représentant adjoint de son pays à l’Organisation des Nations unies pour le Développement industriel (ONUDI), sise à Vienne, il est nommé en juillet 1996 ambassadeur d’Espagne en Allemagne. De 2002 à 2003, au sein du second gouvernement de José María Aznar (Parti populaire), il est sous-secrétaire d’État au Ministère des Affaires étrangères. De 2003 à 2006, il est ambassadeur du Royaume d’Espagne en Chine.

Source : https://es.wikipedia.org/wiki/José_Pedro_Sebastián_de_Erice

Le Palais de la Musique de Madrid va (enfin) être rénové

Le Palais de la Musique, situé la Gran Vía, à Madrid (photographie : Madrid Secreto)

Ouvert en 1926 et fermé en 2008, le Palais de la Musique (Palacio de la Música) de Madrid, situé au 35 de la Gran Vía, est un édifice de style art-déco et l’un des bâtiments les plus emblématiques de cette artère de la capitale espagnole. Après des années de tergiversations et de retards, la municipalité de Madrid, aujourd’hui dirigée par José Luis Martínez-Almeida (Parti populaire), a officialisé à la fin du mois d’avril 2020 le choix définitif d’un projet de rénovation pour ce palais.

Des travaux seront donc réalisés aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du bâtiment, théoriquement à partir de la fin de l’année 2020, même si aucune date de réouverture n’a été communiquée pour le moment. La façade et les portes d’origine seront ainsi récupérées tandis qu’au sein même de l’édifice, les finitions, les faux plafonds, les rosaces et la terrasse seront rafraîchis pour retrouver leur aspect des débuts. C’est la Fondation Montemadrid qui supervisera les travaux.

Source : https://madridsecreto.co/palacio-musica/?fbclid=IwAR1bQM257zkVSg5pzDMf1dnLU2ExppWBd-i8aKkMfMGLvpyWHkonMo0071g

Décès de l’homme politique espagnol Antonio Carro Martínez à l’âge de 96 ans

L’homme politique espagnol Antonio Carro Martínez (à droite) – Photographie : AEP et El Progreso)

L’on apprenait ce vendredi 10 avril 2020 le décès à Madrid, à l’âge de 96 ans, de l’homme politique espagnol Antonio Carro Martínez, qui était né à Lugo (Galice) le 3 mai 1923. Docteur en droit et diplômé également en sciences politiques et économiques, juriste (letrado) du Conseil d’État, membre du Corps technique de l’Administration civile (Cuerpo Técnico de la Administración Civil), il est nommé procurateur au Parlement franquiste.

Directeur général de l’administration locale en 1973, il est nommé ministre de la Présidence le 3 janvier 1974, poste qu’il occupe jusqu’au 12 décembre 1975. Juste avant de son décès, il est l’avant-dernier ministre de Francisco Franco (1939-1975) encore en vie. Après la dictature, il est élu député de la province de Lugo pour le Parti populaire (PP) durant cinq législatures.

Source : https://www.elprogreso.es/articulo/lugo/exministro-exdiputado-lucense-carro-martinez-fallece-96-anos-madrid/202004121011021432963.html

Décès du sportif et entraîneur espagnol Bernardino Lombao à l’âge de 81 ans

Le sportif et entraîneur espagnol Bernardino Lombao (à gauche), aux côtés de l’ancien président du gouvernement espagnol José María Aznar (Parti populaire) – Photographie : ABC

C’est ce jeudi 23 avril 2020 qu’est décédé à Boadilla del Monte (Communauté de Madrid), à l’âge de 81 ans, le sportif et entraîneur espagnol Bernardino Lombao Sotuela, qui était né à Ribas de Sil, dans la province de Lugo (Galice), le 6 août 1938. Spécialiste du 400 mètres et du décathlon de 1958 à 1967, champion d’Espagne de handball avec l’Atlético de Madrid en 1967, 1968 et 1969, il entraîne d’autres athlètes espagnols après sa retraite.

Préparateur physique du président du gouvernement José María Aznar (Parti populaire) durant ses deux mandats (1996-2004), il présente diverses émissions de sport à la télévision, comme De Olimpia a Los Ángeles (littéralement, D’Olympie à Los Angeles) ou Objetivo 92 (littéralement, Objectif 92). Il était notamment président-fondateur de l’entreprise CDP, spécialisée dans l’organisation d’événements sportifs et culturels.

Source : https://www.abc.es/deportes/abci-muere-bernardino-lombao-atleta-y-exentrenador-aznar-81-anos-202004231102_noticia.html#vca=rrss&vmc=abc-es&vso=tw&vli=cm-general&_tcode=NGlkbTUy