Le journal britannique « The Guardian » place une cascade espagnole en tête de son classement mondial des chutes d’eau

La Queue de Cheval, situé dans le Parc national d’Ordesa et du Mont-Perdu, dans la province de Huesca, en Aragon (photographie : Gonzalo Azumendi)

Selon le journal britannique conservateur The Guardian, à la suite d’une enquête menée à bien auprès de ses lecteurs, la cascade de la Queue de Cheval (Cola de Caballo, en espagnol) est la plus belle du monde. Située au sein du Parc national d’Ordesa et du Mont-Perdu (province de Huesca, Aragon), qui commémorait en 2018 les cent ans de sa proclamation en tant que parc national. L’ascension de la Queue de Cheval, qui ne présente pas de difficulté technique particulière, est en revanche très longue à pied (de six à sept heures).

Les cascades suivantes dans le classement du Guardian sont :

  • cascades d’Acquafraggia (Italie) ;
  • cascade Grawa (Autriche) ;
  • Svartifoss (Islande) ;
  • Søtefossen (Norvège) ;
  • cascade De Glen Maye (Royaume-Uni) ;
  • cascade Cora Linn (Royaume-Uni) ;
  • cascade Mill and Whitfield Gill Force (Royaume-Uni) ;
  • cascade de la gorge de Baatara (Liban) ;
  • cascade Gocta (Pérou) ;
  • chute du Moconá (Brésil et Argentine) ;
  • cascade de Snoqualmie (États-Unis d’Amérique) ;
  • chute de Sunwapta (Canada) ;
  • chutes de Kalandula (Angola) ;
  • cascade du bois de Ngare Ndare (Kenya) ;
  • chutes Tappiya (Philippines) ;
  • chute Nachi (Japon) ;
  • cascade Khe Kem (Vietnam) ;
  • Weeping Wall (États-Unis d’Amérique) ;
  • et chutes Whangarei (Nouvelle-Zélande).

Source : https://www.abc.es/viajar/top/abci-mejor-cascada-mundo-esta-espana-segun-guardian-201908021230_noticia.html

Décès de l’écrivain et professeur espagnol José Luis Caramés Lage à l’âge de 73 ans

L’écrivain et professeur espagnol José Luis Caramés Lage (photographie : La Voz de Asturias)

C’est ce vendredi 14 juin 2019 que l’on apprenait le décès à Oviedo (Principauté des Asturies) de l’écrivain et professeur espagnol José Luis Caramés Lage à l’âge de 73 ans. Né à Ortigueira, dans la province de La Corogne (Galice) en 1945, il a été professeur de littérature dans plusieurs universités britanniques (Newcastle-upon-Tyne, Sheffield, Cambridge), en Amérique latine (Université nationale Saint-Christophe-de-Huamanga, à Ayacucho, au Pérou ; La Havane, à Cuba) et enfin à Oviedo.

Intervenant régulier dans le journal régional La Voz de Asturias, José Luis Caramés Lage était spécialiste de littérature anglaise et espagnole. Il a publié cinq romans, plusieurs recueils de poèmes et de nombreux articles dans des revues et des monographies. Il a également dirigé des dizaines de thèses de doctorat d’élèves devenus par la suite professeurs dans des universités américaines, allemandes ou scandinaves.

Source : https://www.lavozdeasturias.es/noticia/cultura/2019/06/14/fallece-profesor-escritor-jose-luis-carames-lage/00031560535148467962894.htm

SEAT présente en Norvège sa première voiture entièrement électrique

La SEAT Mii Electric, première voiture 100 % électrique de la marque espagnole (photographie : Expansión)

Ce mercredi 5 juin 2019, la marque automobile SEAT, sise à Martorell, dans la province de Barcelone (Catalogne), a présenté lors d’un événement SEAT On Tour en Norvège son premier véhicule de tourisme entièrement électrique, la Mii Electric. Cette voiture, dont la vente devrait commencer à la fin de l’année 2019 ou au début de l’année 2020, disposera d’une autonomie de 260 kilomètres.

Le président directeur général de l’entreprise, l’Italien Luca de Meo, a affirmé qu’elle serait vendue « à un prix raisonnable » afin d’être accessible à un nombre suffisant de clients potentiels. Les experts estiment qu’elle pourrait être commercialisée autour de 15 000 euros environ – contre 12 200 euros pour sa version thermique actuellement en vente.

Source : http://www.expansion.com/empresas/2019/06/04/5cf64044468aebe06a8b456d.html

Iberia veut concurrencer la compagnie Norwegian sur ses terres

Un avion de la compagnie aérienne nationale espagnole Iberia (photographie : El Economista)

La compagnie aérienne nationale espagnole Iberia, fondée en 1927 et sise à Madrid, a décidé d’aller concurrencer l’entreprise à bas coût norvégienne Norwegian sur ses terres en intégrant une nouvelle ligne à partir du 25 mai 2019 depuis plusieurs aéroports de notre voisin ibérique : Adolfo-Suárez de Madrid-Barajas, Josep-Tarradellas de Barcelone (Catalogne) ainsi qu’aux îles Canaries et aux îles Baléares.

Cette ligne, provisoire pour le moment, ralliera dans un premier temps Bergen, deuxième ville la plus peuplée de Norvège et, à partir du 15 juin prochain, ça sera au tour de la capitale, Oslo. Iberia proposera ainsi, dans le cadre de son vaste plan d’extension des dernières années, 43 000 sièges entre l’Espagne et la Norvège tout au long de l’année 2019.

Source : https://www.eleconomista.es/empresas-finanzas/noticias/9901097/05/19/Iberia-estrena-esta-semana-sus-vuelos-a-noruega-nueva-batalla-de-su-lucha-con-norwegian.html

La femme de lettres américaine Siri Hustvedt, lauréate de l’édition 2019 du prix Princesse-des-Asturies dans la catégorie « Lettres »

La femme de lettres américaine Siri Hustvedt, photographiée à Barcelone (Catalogne) en avril 2017 (photographie : Nurphoto, Getty et El País)

Ce mercredi 22 mai 2019, le jury du prix Princesse-des-Asturies, réuni à Oviedo (Principauté des Asturies), a attribué l’édition 2019 de cette récompense dans la catégorie « Lettres » à la femme de lettres américaine d’origine norvégienne Siri Hustvedt. Née à Northfield, dans l’État du Minnesota, le 19 février 1955, cet auteur est connu pour ses essais et poèmes à la perspective résolument féministe.

Épouse de l’écrivain américain Paul Auster (qui a lui-même reçu le prix Princesse-des-Asturies dans la catégorie « Lettres » en 2006), elle a été très marquée par l’œuvre du fondateur autrichien de la psychanalyse, Sigmund Freud, et du philosophe danois Søren Kierkegaard, elle est l’auteur des recueils Élégie pour un Américain et Un été sans les hommes ainsi que d’essais come Les Mystères du rectangle – Essais sur la peinture.

Source : https://elpais.com/cultura/2019/05/22/actualidad/1558513773_590682.html

La littérature hispanophone devient la plus traduite aux États-Unis d’Amérique pour la première fois de l’histoire

La façade principale de la Société hispanique de New York, aux États-Unis d’Amérique (photographie : Urban Sketchers)

Bien que minoritaires dans la foule de livres publiés chaque année aux États-Unis d’Amérique, les traductions y sont scrutées avec attention, notamment par le biais d’un rapport annuel édité par la revue Publishers Weekly. Or, en 2018, cette publication nous a appris que les livres en espagnol sont devenus pour la première fois de l’histoire les plus traduits outre-Atlantique, devant les livres en français.

Concrètement, 101 ouvrages hispanophones ont ainsi été traduits en anglais, devant les 97 ouvrages en français et les 53 ouvrages en langue allemande. Ils sont suivis par 47 livres en japonais, 33 livres en italien, 23 livres en norvégien, 22 livres en mandarin, 21 livres en suédois, 19 livres en russe et 18 livres en arabe.

Source : https://www.abc.es/cultura/abci-literatura-espanol-mas-traducida-francesa-primera-estados-unidos-201904151636_noticia.html

Un immense tunnel sous-marin sera-t-il construit entre Sagonte et Valence, en Espagne ?

Les ruines romaines de la ville de Sagonte, dans la province de Valence (Communauté de Valence) – Photographie : Love Valencia

Afin de faire face à la congestion de la circulation autour du port de Sagonte, dans la province de Valence (Communauté de Valence), l’Autorité portuaire de la ville souhaite avoir recours aux grands moyens. Elle projette ainsi de bâtir un immense tunnel sous-marin entre la capitale de la communauté autonome et Sagonte. L’ouvrage d’art, imaginé par le cabinet d’architectes de Julio Gómez Perretta, verrait passer des trains et des véhicules sur route.

Le président de l’Autorité portuaire de Valence, Aurelio Martínez, estime que si cet ambitieux projet est finalement validé, il pourrait être une réalité d’ici à 2025. Ce type de tunnels existe déjà en Europe, par exemple entre la Norvège et le Danemark. Les investissements totaux prévus pourraient s’élever à 400 millions d’euros.

Source : https://7televalencia.com/es/megatunel-submarino-valencia-sagunto/?fbclid=IwAR37IJ9MvVQc1FGdraWp2Mx1vKtYyf6PiNyX2qTDxIzbWZpALDIwFAGd6q8

L’Espagne est le pays au mode de vie le plus sain au monde

De l’huile d’olive, des légumes du soleil, de la salade et du vin, autant de symboles de la diète méditerranéenne en vigueur en Espagne (photographie : La Razón)

Selon l’édition de 2018 de l’étude Healthiest Country Index, élaborée par la firme américaine Bloomberg, l’Espagne est le pays qui a le mode de vie le plus sain au monde et enregistre donc un score de 92,7 points sur 100 dans le classement établi par la compagnie.

Les statistiques ainsi dévoilées prennent en compte plusieurs facteurs (dont l’alimentation, le système de santé, l’espérance de vie à la naissance, le tabagisme, l’obésité et l’environnement). Sur les 169 pays considérés, l’Espagne arrive donc en tête devant l’Italie, l’Islande, le Japon, la Suisse, la Suède, l’Australie, la Norvège et Israël.

Dans la suite du tableau, la France est douzième, le Royaume-Uni, dix-neuvième, le Portugal, vingt-deuxième, l’Allemagne, vingt-troisième et la Belgique, vingt-huitième. Bloomberg a souligné dans son rapport la diète méditerranéenne en vigueur outre-Pyrénées (huile d’olive, fruits secs, vin, etc.)

Source : https://www.larazon.es/sociedad/espana-es-el-pais-mas-saludable-del-mundo-BJ22095532

Une technologie originaire de Castille-et-León pour éviter aux aiguilles ferroviaires de geler

Des voies de chemin de fer auxquelles l’on a mis le feu de façon contrôlée en janvier 2019, en pleine vague de froid polaire (photographie : Ileon)

Basée en Castille-et-León, l’entreprise espagnole Telice a aujourd’hui des projets non seulement dans son pays d’origine mais également aux États-Unis d’Amérique, au Brésil, au Royaume-Uni et en Norvège. Elle a beaucoup misé sur la recherche et le développement pour proposer une solution innovante afin d’éviter aux aiguilles ferroviaires de geler durant les vagues de froid hivernales.

Le principe de ce système, baptisé Telphe ? Prévoir les refroidissements de l’atmosphère grâce à un algorithme pour les réchauffer par le biais d’une décharge électrique – au contraire des feux contrôlés que l’on y allume après coup, pour tenter de les dégeler. La technologie est déjà installée sur la ligne à grande vitesse entre Madrid et Valladolid (Castille-et-León) et le sera sur son extension vers Burgos, dans la communauté autonome.

Source : https://www.ileon.com/actualidad/094318/la-tecnologia-leonesa-que-no-necesita-prender-vias-ferreas-para-que-el-hielo-no-bloquee-las-agujas-en-una-ola-de-frio

En 2018, le passeport espagnol est de nouveau l’un des plus « puissants » au monde

Un garde civil jouant le rôle de douanier dans un aéroport espagnol (photographie : El Periódico)

Tout comme les années précédentes, le passeport espagnol était en 2018 l’un des plus « puissants » au monde, c’est-à-dire l’un de ceux ouvrant l’accès au plus grand nombre de pays étrangers. Dans le classement habituellement établi chaque année par l’entreprise américaine Arton Capital, il permet ainsi d’entrer dans 165 pays sur les 194 reconnus sur la planète.

Celui des Émirats arabes unis reste le plus « puissant » avec 167 destinations possibles, suivi de celui de l’Allemagne, avec 166 pays. Suivent, à égalité, l’Espagne, les États-Unis d’Amérique, la Corée du Sud, la Norvège, la France, les Pays-Bas, Singapour, l’Italie, la Finlande, le Luxembourg, la Suède et le Danemark.

Source : https://www.revistagq.com/la-buena-vida/articulos/pasaporte-espanol-ventajas-lista/33139