Le Musée de l’Armée espagnole fête ses 10 ans dans son siège de Tolède

L’alcazar de Tolède (Castille-La Manche), actuel siège du Musée de l’Armée espagnole (photographie : Wikipedia)

Ce dimanche 19 juillet 2020, le Musée de l’Armée espagnole (Museo del Ejército) fêtait ses dix ans au sein de son actuel siège, situé à Tolède (Castille-La Manche). C’est en effet le 19 juillet 2010 que l’infrastructure a été inaugurée par le roi Philippe VI, qui était alors prince des Asturies. Il se situait auparavant au sein du palais de Monteleón, à Madrid.

En une décennie, l’institution a accueilli environ deux millions de visiteurs – avec un moyenne de 300 000 par an approximativement. Cet organisme dépend du Ministère de la Défense, dont la titulaire est Margarita Robles (Parti socialiste ouvrier espagnol), à travers l’Institut d’Histoire et de Culture militaire (Instituto de Historia y Cultura Militar).

Source : http://www.digitalmonarquico.es/post/el-museo-del-ejército-cumple-este-domingo-10-años-en-toledo?fbclid=IwAR1TFOWGoC08fchmVuszZ2CMuBI-gnwmH7WxbklJxEWMn4xHrIa6lUZ0ycc

L’Alliance GAVI pour la vaccination dans le monde reçoit le prix Princesse-des-Asturies 2020 dans la catégorie « Coopération internationale »

Le logotype officiel de l’Alliance GAVI (photographie : GAVI Alliance)

Ce jeudi 25 juin 2020, réuni à distance, le jury du prix Princesse-des-Asturies a décidé de remettre l’édition 2020 de la récompense dans la catégorie « Coopération internationale » à l’Alliance GAVI (sigle signifiant « Alliance globale pour l’Immunisation et les Vaccins » en français), dont le siège se trouve à Genève (Suisse) et dont la présidente du conseil d’administration est la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala.

Cette organisation internationale a pour but de coordonner les efforts des acteurs publics, privés et internationaux dans le domaine de la vaccination, notamment face aux épidémies les plus graves dans les pays en voie de développement. Le jury du prix Princesse-des-Asturies a ainsi voulu souligner « l’importance dans la santé publique » de ce processus.

Source : https://www.rtve.es/noticias/20200625/gavi-alianza-vacunacion-premio-princesa-cooperacion-internacional/2022366.shtml

Quatre mathématiciens reçoivent l’édition 2020 du prix Princesse-des-Asturies dans la catégorie « Recherche scientifique et technique »

De gauche à droite : le mathématicien français Yves Meyer ; la physicienne et mathématicienne belge Ingrid Daubechies ; le mathématicien australien Terence Tao ; et le mathématicien français Emmanuel Candès (photographie : Reuters et El Periódico)

Réuni par Internet ce mardi 23 juin 2020, le jury des prix Princesse-des-Asturies a décidé de remettre l’édition 2020 de la récompense dans sa catégorie « Recherche scientifique et technique » à quatre mathématiciens étrangers considérés comme les « pères fondateurs » de la théorie des « ondicules » : le Français Yves Meyer (né en 1939) ; son compatriote Emmanuel Candès (né en 1970) ; la physicienne et mathématicienne belge Ingrid, baronne Daubechies (née en 1954) ; et l’Australien Terence Tao (né en 1975).

Parmi tous ces noms, le plus connu est indubitablement celui d’Yves Meyer, qui a déjà remporté de nombreuses distinctions, dont le prix Gauss en 2010 et le prix Abel en 2017. De son côté, Emmanuel Candès, professeur à l’Université de Stanford, en Californie (États-Unis d’Amérique), a surtout travaillé sur le traitement des images. Terence Tao, professeur à l’Université de Californie à Los Angeles, est connu pour ses travaux sur l’analyse harmonique et les équations dérivées partielles. Ingrid Daubechies, enfin, est chercheuse dans le domaine de la transmission des images.

Source : https://www.elperiodico.com/es/sociedad/20200623/teoria-de-las-ondiculas-premio-princesa-de-asturias-investigacion-8011170

La Canadienne Anne Carson reçoit l’édition 2020 du prix Princesse-des-Asturies dans la catégorie « Lettres »

La femme de lettres canadienne Anne Carson (photographie : El Independiente)

Ce jeudi 18 juin 2020, le jury du prix Princesse-des-Asturies a choisi de remettre l’édition 2020 de la récompense dans sa catégorie « Lettres » à la poétesse canadienne Anne Carson, née 1950 à Toronto, dans l’Ontario. Essayiste, traductrice, professeur de lettres classiques à l’Université McGill de Montréal, au Québec, elle enseigne également la littérature comparée à l’Université du Michigan (États-Unis d’Amérique).

Il s’agit de la troisième femme d’affilée et de la neuvième à être distinguée par ce prix. Passionnée de belles lettres grecques, docteur en lettres classiques après avoir soutenu une thèse à l’Université de Toronto, elle est considérée comme la plus grande poétesse encore en vie dans le monde anglo-saxon. Elle a déjà remporté plusieurs récompenses pour sa production poétique.

Source : https://www.elindependiente.com/tendencias/cultura/2020/06/18/la-poeta-anne-carson-premio-princesa-de-asturias-de-las-letras/

L’Espagnol Carlos Sainz reçoit l’édition 2020 du prix Princesse-des-Asturies dans la catégorie « Sports »

Le pilote automobile espagnol Carlos Sainz (photographie : ABC)

Ce mardi 16 juin 2020, le jury du prix Princesse-des-Asturies a décidé de remettre l’édition 2020 de la récompense dans sa catégorie « Sport » au pilote automobile espagnol Carlos Sainz Cenamor, né en 1962 à Madrid. Déjà récemment élu « meilleur pilote de rallye » de l’histoire par un ensemble de journalistes spécialisés et d’amateurs de sports mécaniques, il confirme ainsi son excellente année 2020.

À noter que le pilote de moto espagnol Marc Márquez faisait également partie des candidats dans la catégorie « Sports » pour cette édition. Le jury, qui s’est réuni par Internet, a dû départager dix-sept candidatures provenant de dix pays différents. Au cours de sa carrière, Carlos Sainz (dont le fils Carlos est lui aussi coureur automobile) a remporté plusieurs fois le titre de champion du monde de rallye (en 1990 et 1992) ainsi que trois fois le mythique Rallye Dakar (2010, 2018 et 2020).

Source : https://www.abc.es/deportes/abci-premio-princesa-asturias-deportes-carlos-sainz-202006161248_noticia.html

L’économiste turc Dani Rodrik, lauréat de l’édition 2020 du Prix Princesse-des-Asturies dans la catégorie « Sciences sociales »

L’économiste turc Dani Rodrik (photographie : Diego Calderón et El Periódico)

L’on apprenait ce jeudi 11 juin 2020 que le jury des Prix Princesse-des-Asturies avait décidé de remettre l’édition 2020 de la récompense dans sa catégorie « Sciences sociales » à l’économiste turc Dani Rodrik, né en 1957 à Istanbul. Professeur d’économie politique à l’Université de Harvard, à Cambridge, dans le Massachusetts (États-Unis d’Amérique), il a notamment étudié les phénomènes liés à la mondialisation et à la réussite ou à l’échec économique des pays.

Considéré comme l’un des économistes les plus influents au monde, il fait notamment partie du Bureau national des Recherches économiques et du Centre des Recherches en Économie et en Politique de Londres (Royaume-Uni). Il a étudié ou enseigné dans de nombreuses institutions prestigieuses, principalement outre-Atlantique.

Source : https://www.elperiodico.com/es/economia/20200611/el-economista-dani-rodrik-premio-princesa-de-asturias-de-ciencias-sociales-2020-7995432

L’édition 2020 du prix Princesse-des-Asturies dans sa catégorie « Communication et Humanités » est remis à deux festivals du livre

Le groupe de rock-and-roll alternatif espagnol Vetusta Morla lors de la Foire internationale du Livre de Guadalajara (Mexique) en 2017 (photographie : EFE et ABC)

Dans sa catégorie « Communication et Humanités », l’édition 2020 du prix Princesse-des-Asturies a été remis par le jury, qui s’est réuni par Internet, à deux importants festivals du livre à l’échelle mondiale : la Foire internationale du Livre de Guadalajara (Mexique) et le Hay Festival de Hay-on-Wye, au Pays de Galles (Royaume-Uni). Les jurés qui ont statué sur les différentes candidatures parvenues du monde entier ont souligné le caractère universel et capital de ces deux manifestations culturelles.

Créée en 1987, la Foire internationale du Livre de Guadalajara est la deuxième réunion des libraires, éditeurs et amateurs de la lecture du monde entier par son importance après celle de Francfort-sur-le-Main, dans le Land de Hesse (Allemagne). Quant au Hay Festival, constitué en 1988, il a connu ces dernières années une expansion rapide avec de nouvelles éditions à Medellín et Carthagène des Indes (Colombie) ainsi que dans la ville espagnole de Ségovie (Castille-et-León), à Querétaro (Mexique) ou encore à Arequipa (Pérou).

Source : https://www.abc.es/cultura/abci-feria-libro-guadalajara-y-festival-premio-princesa-asturias-comunicacion-2020-202006091333_noticia.html

Une pièce commémorative est émise à l’occasion du centenaire de la Légion espagnole

Une vue d’artiste de la pièce commémorative pour les 100 ans de la Légion espagnole (image : ABC)

À l’occasion du centenaire de la Légion espagnole (Legión Española), la Fabrique nationale de la Monnaie et du Timbre-Maison royale de la Monnaie (Fábrica Nacional de Moneda y Timbre-Real Casa de la Moneda) émet cette année une pièce de monnaie spécifique, à hauteur de 6 000 unités, d’une valeur de 66,55 euros afin de commémorer cette éphéméride.

C’est à compter du 15 juin que cette pièce a été mise en vente à la Maison royale de la Monnaie, située rue du docteur-Esquerdo, à Madrid, et dans les boutiques spécialisées en numismatique. L’avers présente les armes de la Légion espagnole ainsi que sa devise tandis que le revers est frappé à l’effigie du roi d’Espagne, Philippe VI.

Source : https://abcblogs.abc.es/tierra-mar-aire/espana/asi-es-la-moneda-del-centenario-de-la-legion.html?fbclid=IwAR2ZprYI6qnDjK1vt8NLnJpHIuohQMPgIPGjFmvvxxcTJXk7TawCDTOiJU4

L’édition 2020 du prix Princesse-des-Asturies est remise à Ennio Morricone et John Williams dans la catégorie « Arts »

Le compositeur italien Ennio Morricone (à gauche) et son collègue américain John Williams (photographie : Expansión)

Réuni à distance, le jury de la catégorie « Arts » du prix Princesse-des-Asturies a décidé ce vendredi juin 2020 de remettre l’édition 2020 de la récompense au compositeur italien Ennio Morricone (né en 1928) et à son collègue américain John Williams (né en 1932). Tous deux également chefs d’orchestre, ils sont mondialement connus pour leurs musiques de films.

John Williams a ainsi composé la majeure partie des mélodies qui accompagnent les longs métrages de son compatriote Steven Spielberg – et il a remporté cinq Oscar au cours de sa longue carrière. Il est d’ailleurs la personne vivante à avoir reçu le plus de nominations à cette récompense, avec 51 citations. Quant à Ennio Morricone, il est célèbre pour avoir composé la musique de nombreux westerns.

Source : https://www.expansion.com/sociedad/2020/06/05/5eda33fd468aebbf288b45c7.html?intcmp=NOT002

Le personnel soignant espagnol reçoit l’édition 2020 du Prix Princesse-des-Asturies dans la catégorie « Concorde »

Des infirmières et soignants espagnols saluent depuis la fenêtre d’un hôpital (photographie : Madrid Secreto)

À l’issue d’une réunion à distance, via Internet, le jury de la catégorie « Concorde » des Prix Princesse-des-Asturies a décidé d’en remettre l’édition 2020 au personnel soignant espagnol en première ligne dans la lutte contre le coronavirus d’origine chinoise qui a provoqué une pandémie cette année. Cette candidature collective avait été proposée par Ginés Morada, Pedro Miguel Echenique Landiríbar et Salvador Moncada.

Le jury des Prix Princesse-des-Asturies a souligné, dans l’annonce du prix, « le dévouement inconditionnel » des médecins, infirmiers, soignants de toutes natures qui ont œuvré dans les hôpitaux et cliniques pour tenter de sauver les patients atteints du Covid-19.

Source : https://madridsecreto.co/premio-princesa-asturias-sanitarios/