Orlando Ortega décroche la première médaille de l’Espagne aux championnats du monde d’athlétisme

Le coureur espagnol Orlando Ortega (à gauche) gêné lors de sa course par son collègue jamaïcain Omar McLeod (photographie : Getty Images et Eurosport)

Ce jeudi 3 octobre 2019, le coureur espagnol Orlando Ortega Alejo, né en 1991 à Artemisa (Cuba), a décroché la première médaille de son pays aux championnats du monde d’athlétisme, qui se déroulent à Doha (Qatar) entre le 27 septembre et le 10 octobre. Cette médaille de bronze a été obtenue sur tapis vert après une révision de la course de 110 mètres haies.

Au cours de la compétition, Orlando Ortega a en effet été victime d’une obstruction hors-jeu de la part du coureur situé dans le couloir d’à côté, le Jamaïcain Omar McLeod. Un premier appel de la part de l’Espagne avait été rejeté par l’Association internationale des Fédérations d’Athlétisme (IAAF, selon son sigle en anglais), sise à Monaco. Finalement, un second appel avec de nouveaux éléments a été accepté par l’IAAF.

Source : https://elpais.com/deportes/2019/10/03/actualidad/1570105927_715080.html

Le pilote automobile espagnol Fernando Alonso remporte les 24 heures du Mans pour la deuxième fois

Le pilote automobile espagnol Fernando Alonso (photographie : Le Mag Auto Sport)

Né à Oviedo (Principauté des Asturies) le 29 juillet 1981, le pilote automobile espagnol Fernando Alonso, qui s’est jadis distingué en Formule Un, a remporté ce samedi 16 juin 2019 pour la deuxième fois les 24 heures du Mans (France), manche du Championnat du Monde d’Endurance 2019, qu’il a emporté par la même occasion. C’est à bord de la Toyota n° 8 qu’il est arrivé en tête, devançant ses rivaux de la Toyota n° 7.

Il a gagné la compétition aux côtés de ses deux coéquipiers, le pilote suisse Sébastien Buemi et le Japonais Kazuki Nakajima. C’est la deuxième année de suite que Fernando Alonso remporte les 24 heures du Mans. Il ne lui manque désormais que les 500 miles d’Indianapolis (États-Unis d’Amérique) pour être détenteur de la Tripe Couronne du sport automobile (qui comporte également le Grand Prix de Formule Un de Monte-Carlo, à Monaco, qu’il a déjà gagné).

Source : https://www.larazon.es/deportes/le-mans-toyota-lidera-y-alonso-es-segundo-KJ23800820

L’Espagnol Fernando Alonso marque l’histoire du sport automobile

1529228492_239166_1529246770_noticia_normal_recorte1
Le pilote automobile espagnole Fernando Alonso (au centre) après sa victoire aux 24 heures du Mans (photographie : Loïc Venance, AFP et El País)

Si la Coupe du Monde de football occupe en ce moment tous les esprits, un autre sport a pu retenir l’attention le week-end dernier puisqu’avaient lieu les 24 heures du Mans, l’une des plus prestigieuses compétitions automobiles au monde. Et c’est le pilote espagnol Fernando Alonso qui y a brillé, remportant la course aux côtés de ses deux co-pilotes, le Japonais Kazuki Nakajima et le Suisse Sébastien Buemi.

Après avoir été champion du monde de Formule Un il y a douze ans, Fernando Alonso a ajouté une nouvelle victoire à son palmarès. Il ne lui reste plus qu’à gagner les 500 miles d’Indianapolis (États-Unis d’Amérique) pour remporter la « triple couronne » de la course automobile, un exploit réalisé jusqu’à présent par le seul pilote britannique Graham Hill, qui avait en effet gagné, outre les 24 heures du Mans et les 500 miles d’Indianapolis, le Grand Prix de Monaco.

Source : https://elpais.com/deportes/2018/06/17/actualidad/1529228492_239166.html

Et de onze titres à Roland-Garros pour Rafael Nadal

15286481491996
Le joueur de tennis espagnol Rafael Nadal serre son nouveau trophée dans ses bras (photographie : Pascal Rossignol, Reuters et El Mundo)

Cela deviendrait presque une routine, même si le principal intéressé et le public ne s’en lassent jamais : le joueur de tennis espagnol Rafael Nadal a remporté ce dimanche 10 juin son onzième titre du tournoi de Roland-Garros (Paris), après avoir triomphé de l’Autrichien Dominic Thiem en trois sets (6-4, 6-3, 6-2). Il a ainsi décroché son dix-septième titre dans un tournoi du Grand Chelem et n’est plus qu’à trois longueurs du sportif suisse Roger Federer.

Ainsi donc, Rafael Nadal n’a perdu qu’à deux reprises depuis qu’il participe au tournoi de Roland-Garros dans la catégorie « simple messieurs », en 2007 : en 2009, en huitièmes de finale, face au joueur suédois Robin Söderling, et en quarts de finale face au sportif serbe Novak Djokovic en 2015. Rafael Nadal a également remporté à onze reprises deux autres tournois sur terre battue : Barcelone et Monte-Carlo.

Source : http://www.elmundo.es/deportes/tenis/2018/06/10/5b1d392f46163f79558b45ad.html

Un dimanche faste pour les sports de raquette en Espagne

407
L’Espagnole Carolina Marín célèbre sa victoire lors des championnats d’Europe de badminton de 2018 (photographie : José Manuel Vidal, EFE et El Mundo)

Ce dimanche 29 avril est un jour à marquer d’une pierre blanche pour le sport espagnol, qui engrange pourtant de nombreux succès internationaux depuis des années, et en particulier pour les sports de raquette. Devant son public, dans sa ville natale de Huelva (Andalousie), dans le palais des sports qui porte son nom, l’Espagnole Carolina Marín, championne olympique à Rio de Janeiro (Brésil) en 2016 et championne du monde dans sa discipline en 2014 à Copenhague (Danemark) et en 2015 à Djakarta (Indonésie), a remporté son quatrième championnat d’Europe de badminton (et le troisième d’affilée), après ses victoires en 2014 à Kazan (Russie), en 2016 à La Roche-sur-Yon (France) et en 2017 à Kolding (Danemark).

Elle a triomphé ce dimanche de la joueuse russe Ievguenia Kosetskaïa et est ainsi devenue le premier professionnel de ce sport (hommes et femmes confondues) à enchaîner trois championnats d’Europe victorieux à la suite. Quant à l’indéboulonnable Rafael Nadal, il a remporté son onzième tournoi Comte-de-Godó de Barcelone (Catalogne) après avoir déjà gagné il y a peu son onzième masters de Monte Carlo (Monaco). Il a désormais sa onzième victoire à Roland-Garros en ligne de mire…

Sources : http://www.elmundo.es/deportes/tenis/2018/04/29/5ae5e962e2704e730c8b45c6.html et http://www.elmundo.es/deportes/mas-deporte/2018/04/29/5ae5af41468aeba5758b45cc.html

L’Espagne, pays en pointe dans la protection des espaces marins

546px-Arrecife_de_las_Sirenas
Le récif des Sirènes, au sein du Parc naturel du Cap de Gata-Níjar, dans la province d’Almería, en Andalousie (photographie : Martyn Thompson et Wikipedia)

Très en pointe dans la protection des espaces marins, l’Espagne veut aller encore plus loin dans la préservation du biotope et des paysages maritimes. C’est pourquoi, le vendredi 13 avril dernier, la directrice générale de la Durabilité de la Côte et de la Mer, Raquel Orts, qui dépend du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche, de l’Alimentation et de l’Environnement (aujourd’hui dirigé par Isabel García Tejerina, du Parti populaire), a annoncé l’intention du gouvernement conservateur de Mariano Rajoy (PP) de faire adhérer le pays à l’Association pour le Financement durable des Zones marines protégées de la Méditerranée. Elle a fait cette déclaration dans le cadre de la Monaco Ocean Week 2018, qui se déroulait dans la Principauté.

Avec un million de mètres carrés d’eaux maritimes réparties dans trois sous-régions différentes, l’Espagne est le deuxième pays de l’Union européenne avec le plus de surface maritime, ce qui est une véritable richesse en termes écologiques, de faune et de flore. Entre 2012 et 2016, notre voisin ibérique est par ailleurs passé de 1 % à 8 % de surface protégée dans ses eaux territoriales.

Source : http://www.mapama.gob.es/es/prensa/ultimas-noticias/españa-presenta-su-intención-de-adherirse-a-la-asociación-para-la-financiación-sostenible-de-áreas-marinas-protegidas-en-el-mediterráneo/tcm:30-446768#prettyPhoto

Les autorités françaises s’indignent contre un groupuscule lié à la gauche séparatiste catalane

Anna-Gabriel-CUP-Gava-ACN_ARAIMA20150920_0141_1
La députée régionale catalane Ana Gabriel, plus célèbre représentante de la Candidature d’Unité populaire (photographie : Kaos en la red)

La fête régionale catalane (Diada) de cette année n’a pas seulement été l’occasion de toutes les manipulations historiques et statistiques, elle a aussi été un grand défouloir pour tous les séparatistes « radicaux » et les groupuscules plus ou moins violents liés à l’indépendantisme. C’est ainsi que deux personnages coiffés d’une capuche et dont le visage était dissimulé ont décidé, en pleine marche, de brûler un drapeau espagnol et un drapeau français. Si les Espagnols ont malheureusement l’habitude de l’irrespect de leurs symboles nationaux par les sécessionnistes (qui exigent de leur côté une déférence absolue pour les symboles régionaux), les Français sont plus sourcilleux à ce sujet et cette crémation improvisée n’est pas passée inaperçue sur les réseaux sociaux. C’est ainsi que Raphaël Chambat, conseiller consulaire français à Barcelone, a demandé sur Twitter et en espagnol la dissolution immédiate du groupe « radical » Arran, auteur de cet affront, lié à la Candidature d’Unité populaire (CUP), parti de gauche séparatiste.

Invité à s’exprimer sur la fréquence de radio espagnole COPE, il s’est dit indigné par cet outrage et a affirmé que la France ne saurait tolérer un tel agissement. Toujours sur Twitter, il a demandé une réponse de la part de la justice espagnole. De son côté, Samantha Cazebonne, députée des Français de l’étranger pour l’Espagne, le Portugal, Andorre et Monaco a elle aussi réagi sur Twitter et s’est émue de l’affront. Elle a demandé que cet acte ne reste pas impuni. La France est concernée depuis longtemps par le séparatisme catalan (puisque les indépendantistes ont des revendications sur le département des Pyrénées-Orientales) mais elle se réveille brutalement aujourd’hui…

Source : http://www.abc.es/espana/abci-francia-pide-quema-bandera-diada-no-quede-impune-201709121103_noticia.html#ns_campaign=rrss-inducido&ns_mchannel=abc-es&ns_source=fb&ns_linkname=noticia.video&ns_fee=0

La raquette espagnole brille en ce weekend du 1er mai

BADMINTON-WORLD-DEN
La joueuse espagnole de badminton Carolina Marín (photographie : Larioja.es)

Le sport espagnol, qui a connu de nombreux exploits au cours des dernières décennies, a encore brillé en ce weekend du 1er mai dans deux sports de raquette. Le célèbre joueur de tennis Rafael Nadal avait déjà fait parler de lui le dimanche 23 avril en remportant son dixième tournois de Monte-Carlo, un record dans ce sport. Le sportif originaire des Baléares a cependant réédité la prouesse ce dimanche 30 avril en gagnant face à l’Autrichien Dominic Thiem son dixième tournoi Comte-de-Godó, organisé à Barcelone, en deux sets. Il part ainsi comme l’un des grands favoris pour la saison sur terre battue, qui se poursuivra notamment à Madrid, Rome et Paris.

L’autre exploit du weekend nous vient de la joueuse de badminton Carolina Marín, qui a remporté son troisième championnat d’Europe d’affilée à Kolding (Danemark), en battant l’Écossaise Kirsty Gilmour en deux manches. Il s’agissait d’une réédition de la finale de 2016, qui avait eu lieu à Mouilleron-le-Captif, en Vendée. L’Andalouse, déjà championne du monde et championne olympique, agrandit ainsi un peu plus sa légende.

Sources : http://www.abc.es/deportes/abci-carolina-marin-triple-campeona-europa-201704301529_noticia.html et http://www.abc.es/deportes/tenis/abci-nadal-thiem-godo-201704301333_directo.html