Décès du prêtre et chercheur espagnol José Manuel Feito à l’âge de 86 ans

Le prêtre et chercheur espagnol José Manuel Feito (photographie : Ricardo Solís et La Nueva España)

L’on apprenait ce lundi 29 juin le décès à Miranda, hameau de la commune d’Avilés (Principauté des Asturies), le décès du prêtre et chercheur espagnol José Manuel Feito Álvarez, qui était né à Pola de Somiedo, dans la commune de Somiedo (Principauté des Asturies) en 1934. Il s’était passionné au cours de son existence pour la céramique, en particulier les productions réalisées à partir de cette matière dans le Nord de l’Espagne.

Il a d’ailleurs créé à Miranda un Musée de la Céramique noire (Museo de la Cerámica Negra) et était membre correspondant de l’Institut royal des Études asturiennes (Real Instituto de Estudios Asturianos), sis à Oviedo (Principauté des Asturies). En 1983, il reçoit le Prix national d’Ethnographie Marquis-de-Lozoya pour son ouvrage intitulé Cerámica tradicional asturiana (littéralement, Céramique traditionnelle asturienne).

Source : https://afondo.lne.es/aviles/muere-feito-el-cura-de-miranda-para-siempre.html

L’Académie royale espagnole présente son « Dictionnaire panhispanique de l’espagnol juridique »

Le logo du « Dictionnaire panhispanique de l’espagnol juridique »

Ce jeudi 2 juillet 2020, l’Académie royale espagnole (Real Academia Española, RAE), prestigieuse institution de défense de la langue espagnole sise à Madrid, a présenté sur Internet son nouveau Dictionnaire panhispanique de l’espagnol juridique (Diccionario panhispánico del español jurídico, en version originale), dont la version en ligne est accessible à tous. Cet ouvrage a été élaboré par 400 juristes et philologues venus d’Espagne et des pays hispanophones d’Amérique latine.

Il est le fruit d’une initiative du Sommet judiciaire ibéro-américain (Cumbre Judicial Iberoamericana), dont la XXe édition a eu lieu au mois d’avril au Panamá. Le projet a été secondé par de nombreuses personnalités et institutions, dont le Conseil général du Pouvoir judiciaire (Consejo General del Poder Judicial, CGPJ), installé dans la capitale espagnole.

Source : https://www.rae.es/noticias/presentacion-del-diccionario-panhispanico-del-espanol-juridico-dpej-en-linea

Madrid part à la recherche de la dépouille du grand dramaturge espagnol Pedro Calderón de la Barca

Un portrait du grand dramaturge espagnol Pedro Calderón de la Barca à l’église Notre-Dame-des-Douleurs de Madrid (photographie : El País)

Né en 1600 et décédé en 1681, le grand dramaturge espagnol Pedro Calderón de la Barca est notamment l’auteur d’une des pièces majeures du répertoire théâtral hispanique, La Vie est un songe (La vida es sueño en version originale). Sa dépouille se trouve pourtant dans un lieu inconnu depuis la Guerre civile espagnole (1936-1939), bien que la plupart des spécialistes supposent qu’elle ait été transférée à l’église Notre-Dame-des-Douleurs, située rue Saint-Bernard, dans le centre de Madrid. C’est cette conviction qui a récemment poussé au lancement de l’opération Calderón, visant à retrouver et identifier son cadavre.

Une équipe multidisciplinaire de l’Université CEU-Saint-Paul de la capitale espagnole, formée par des professeurs, des archéologues et des experts en localisation par géoradar, part ainsi à la recherche de son tombeau, qui avait d’abord été déposé dans le plus ancien temple catholique de Madrid, l’église du Sauveur. C’est en 1902, après la démolition de ce monument, qu’une nouvelle inhumation en grande pompe a été organisée à l’église Notre-Dame-des-Douleurs, bien que le conflit civil ait ensuite brouillé les cartes.

Source : https://elpais.com/cultura/2020-06-27/en-busca-del-cuerpo-de-calderon-de-la-barca.html

Décès de l’éditrice espagnole Belén Bermejo à l’âge de 51 ans

L’éditrice espagnole Belén Bermejo (photographie : Álvaro García et El País)

L’on apprenait ce samedi 27 juin 2020 le décès à Madrid, à l’âge de 51 ans, de l’éditrice espagnole Belén Bermejo, qui était née à Aranda de Duero, dans la province de Burgos (Castille-et-León), en 1969. Elle a trouvé la mort des suites d’un cancer. Travaillant pour la prestigieuse maison d’édition espagnole Espasa-Calpe, sise dans la capitale espagnole, elle avait suivi des études de philologie hispanique.

Passionnée de fiction et de poésie, elle avait notamment publié en 2019 l’ouvrage Microgeografía de Madrid (littéralement, Microgéographie de Madrid). Les bénéfices issus de la vente de cet ouvrage avaient été entièrement reversés au service d’oncologie de l’Hôpital de la Princesse, à Madrid.

Source : https://www.lavanguardia.com/vida/20200627/481993990490/fallece-en-madrid-la-editora-belen-bermejo.html

« Gaudi’s universe: A personal tour through the shimmering streets of Barcelona »

La Folie de Comillas, réalisée par l’architecte espagnol Antonio Gaudí en Cantabrie (photographie : Trip Advisor)

Cet article en anglais intitulé « Gaudi’s universe: A personal tour through the shimmering streets of Barcelona », publié le dimanche 21 juin sur le site Internet du journal britannique The Independent, revient sur les réalisations de l’architecte espagnol Antonio Gaudí (1852-1926) à Barcelone (Catalogne) à l’occasion de la publication d’un ouvrage qui lui est consacré par la maison d’édition allemande Taschen : https://www.independent.co.uk/arts/architecture-gaud-universe-personal-tour-barcelona-a9281616.html

L’Académie royale de la Langue espagnole publie un « Glossaire des termes grammaticaux »

Le « Glosario de términos gramaticales » de l’Académie royale espagnole (photographie : Académie royale espagnole)

En ce mois de juin 2020, l’Académie royale espagnole (Real Academia Española, RAE), prestigieuse institution sise à Madrid et chargée de la promotion ainsi que de la défense de la langue de Cervantes, a annoncé la mise en vente d’un Glosario de términos gramaticales (littéralement, Glossaire des termes grammaticaux), dont une présentation avait déjà eu lieu en février dernier.

Cet ouvrage, qui s’adresse en priorité aux professeurs de l’enseignement secondaire du pays et aux enseignants de langue espagnole à l’étranger, a été rédigé en collaboration par la RAE et l’Association des Académies de Langue espagnole (Asociación de Academias de Lengua Española, ASALE), organisme lui aussi installé dans la capitale du pays.

Source : https://www.rae.es/obras-academicas/gramatica/glosario-de-terminos-gramaticales

Décès de l’écrivain espagnol à succès Carlos Ruiz Zafón à l’âge de 55 ans

L’auteur espagnol Carlos Ruiz Zafón (photographie : Wikipedia)

L’on apprenait ce vendredi 19 juin 2020 le décès à Los Angeles, en Californie (États-Unis d’Amérique), à l’âge de 55 ans, de l’auteur espagnol à succès Carlos Ruiz Zafón, qui était né à Barcelone (Catalogne) le 25 septembre 1964. Il a trouvé la mort après avoir lutté durant plusieurs années contre un cancer. Considéré comme l’un des meilleurs écrivains de sa génération, il avait notamment publié en 2001 le best-seller intitulé L’Ombre du vent (La sombra del viento, en version originale), qui lui avait valu une large reconnaissance internationale.

Travaillant d’abord dans le domaine de la publicité, il quitte son entreprise en 1992 pour se consacrer pleinement à l’écriture. L’année suivante, il fait éditer son premier ouvrage, un conte pour enfants intitulé El príncipe de la niebla (Le Prince de la brume, en version française). Fasciné par le cinéma et Los Angeles, il s’y installe pour continuer à écrire des romans tout en rédigeant des scénarios pour le grand écran. Parmi ses autres œuvres les plus connues, l’on citera les romans Le Jeu de l’ange (El juego del ángel, en version originale) ou encore Le Prisonnier du ciel (El prisionero del cielo, en espagnol).

Source : https://www.lavanguardia.com/cultura/20200619/481773551925/ruiz-zafon.html

La Canadienne Anne Carson reçoit l’édition 2020 du prix Princesse-des-Asturies dans la catégorie « Lettres »

La femme de lettres canadienne Anne Carson (photographie : El Independiente)

Ce jeudi 18 juin 2020, le jury du prix Princesse-des-Asturies a choisi de remettre l’édition 2020 de la récompense dans sa catégorie « Lettres » à la poétesse canadienne Anne Carson, née 1950 à Toronto, dans l’Ontario. Essayiste, traductrice, professeur de lettres classiques à l’Université McGill de Montréal, au Québec, elle enseigne également la littérature comparée à l’Université du Michigan (États-Unis d’Amérique).

Il s’agit de la troisième femme d’affilée et de la neuvième à être distinguée par ce prix. Passionnée de belles lettres grecques, docteur en lettres classiques après avoir soutenu une thèse à l’Université de Toronto, elle est considérée comme la plus grande poétesse encore en vie dans le monde anglo-saxon. Elle a déjà remporté plusieurs récompenses pour sa production poétique.

Source : https://www.elindependiente.com/tendencias/cultura/2020/06/18/la-poeta-anne-carson-premio-princesa-de-asturias-de-las-letras/

Décès de l’académicien espagnol Federico Corriente à l’âge de 79 ans

L’académicien espagnol Federico Corriente (photographie : ABC)

L’on apprenait ce mardi 16 juin 2020 le décès à Madrid, à l’âge de 79 ans, de l’académicien, arabisant et lexicographe espagnol Federico Corriente Córdoba, qui était né à Grenade (Andalousie) le 14 novembre 1940. Élu à l’Académie royale de la Langue espagnole (Real Academia Española, RAE), vénérable institution dont le siège se trouve dans la capitale, en 2017, il en occupe le fauteuil K à partir du 20 mai 2018, en remplacement de la romancière espagnole Ana María Matute (1925-2014).

Il prend possession de son siège avec un discours intitulé « La investigación de los arabismos del castellano en registros normales, folklóricos y bajos » (littéralement, « La recherche des arabismes du castillan dans les registres normaux, folkloriques et bas »). Diplômé en philologie sémitique auprès de l’Université Complutense de Madrid en 1963, il y obtient sa thèse de doctorat en 1971 avant d’enseigner la langue arabe et la littérature du monde arabophone en Espagne et à l’étranger (Égypte, Maroc, États-Unis d’Amérique).

Source : https://www.abc.es/cultura/abci-muere-federico-corriente-arabista-y-miembro-real-academia-espanola-202006162248_noticia.html

« Saint, soldier, writer: Spain celebrates forgotten women of its Golden Age »

La femme de lettres espagnole Sœur Juana Inés de la Cruz (1648-1695) – Photographie : The Guardian

Cet article intitulé « Saint, soldier, writer: Spain celebrates forgotten women of its Golden Age », rédigé par Sam Jones et publié le samedi 7 juin 2020 sur le site Internet du grand quotidien britannique The Guardian, revient sur l’exposition organisée par la Bibliothèque nationale d’Espagne (Biblioteca Nacional de España, BNE) à propos des femmes artistes qui ont fait le Siècle d’Or de notre voisin ibérique de 1550 à 1675 : https://www.theguardian.com/world/2020/jun/07/saint-soldier-playwright-museum-celebrates-forgotten-women-of-spains-golden-age