La Communauté de Madrid atteint un nouveau record de fréquentation touristique en 2019

Le site royal d’Aranjuez, dans le Sud de la Communauté de Madrid (photographie : site officiel de la Communauté de Madrid)

Alors que l’ensemble de l’Espagne a de nouveau battu son record de fréquentation touristique en 2019 avec près de 84 millions de visiteurs étrangers, la Communauté de Madrid n’est pas en reste puisqu’elle a elle aussi fait exploser les compteurs. L’année dernière, ce sont pas moins de 7,6 millions de voyageurs venus d’un autre pays qui ont ainsi visité la communauté autonome, soit 7 % de plus environ qu’en 2018, tandis que les dépenses liées à ce secteur d’activité ont dépassé les 10,4 milliards d’euros en trois cents soixante-cinq jours. Les dépenses moyennes par touristes de la Communauté de Madrid sont ainsi les plus élevées de notre voisin ibérique.

Elles dépassent en effet les 1 360 euros par séjour, contre 1 102 euros en moyenne dans l’ensemble du pays. Par jour, ces dépenses moyenne sont de 269 euros – à comparer aux 154 euros de la moyenne espagnole. L’objectif pour la capitale et sa région est donc de consolider ce tourisme de qualité, très orienté vers les visites culturelles et le haut de gamme. Une tâche à laquelle va s’atteler prioritairement la conseillère régionale à la Culture et au Tourisme, Marta Rivera de la Cruz (Citoyens), sous la houlette de la présidente de la Communauté de Madrid, Isabel Díaz Ayuso (Parti populaire).

Source : https://www.comunidad.madrid/noticias/2020/02/03/comunidad-madrid-bate-nuevo-record-cierra-2019-76-millones-turistas-extranjeros

Le Nord de la Communauté de Madrid va disposer d’un nouvel hôpital

Une vue d’Horcajuelo de la Sierra, modeste commune du Nord de la Communauté de Madrid (photographie : Wikipedia)

Touché par l’exode rural et le dépeuplement, le Nord de la Communauté de Madrid, réuni au sein de la zone touristique de Sierra Norte (littéralement, « Chaîne de Montagnes du Nord »), autour de la chaîne de Guadarrama, est l’objet d’une attention toute particulière des autorités régionales, dont l’actuelle présidente est Isabel Díaz Ayuso (Parti populaire). C’est ainsi que le conseiller régional à la Santé, Enrique Ruiz Escudero (PP), a récemment annoncé la construction future d’un hôpital permettant aux quarante-deux communes de la sous-région d’accéder aux soins dans les meilleures conditions possibles.

Un peu plus de 26 000 habitants sont concernés et le nouveau centre de santé sera installé dans la commune de Lozoyuela-Navas-Sieteiglesias (peuplée de 1 300 habitants environ), au cœur de la sous-chaîne montagneuse de La Cabrera. Ce choix ne doit rien au hasard puisque la bourgade est située non loin de l’autoroute A1 (dite « autoroute du Nord »), qui relie Madrid à Irún (province de Guipuscoa, Pays basque), à la frontière française. L’investissement total pour ce chantier, qui durera de deux ans et demi à trois ans, devrait être de 18 millions d’euros, qui serviront à bâtir un ensemble de 90 lits, un service pour les maladies chroniques et un héliport.

Source : https://madridsecreto.co/la-sierra-de-madrid-nuevo-hospital/?fbclid=IwAR0ELzvaZ20QuLgs0gAqUsob2GGEFxmrEDSheh4TwNU05afyZyX3DNMZiZE

La Communauté de Madrid suspend les cours dans tous ses centres éducatifs en raison du coronavirus

La présidente régionale de la Communauté de Madrid, Isabel Díaz Ayuso (Parti populaire), lors d’un Conseil de gouvernement (photographie : Europa Press et El Independiente)

Ce lundi 9 mars 2020, la présidente régionale de la Communauté de Madrid, Isabel Díaz Ayuso (Parti populaire), a officiellement annoncé aux médias, après la tenue d’un Conseil de gouvernement extraordinaire, la suspension de l’ensemble des cours dans tous les centres éducatifs (écoles, collèges, lycées, universités) de la communauté autonome en raison de l’épidémie de coronavirus qui sévit en ce moment un peu partout dans le monde et en particulier outre-Pyrénées. Cette décision a été transmise au préalable au gouvernement national espagnol de Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol) et validée par le conseiller régional à la Santé, Enrique Ruiz Escudero (PP).

Cette suspension concerne aussi les crèches et garderies de la Communauté de Madrid et doit durer 14 jours dans un premier temps, même si cette période est renouvelable et sera probablement renouvelée jusqu’à la fin du mois de mars au moins. La région est la plus concernée par l’épidémie de coronavirus en Espagne avec 577 cas recensés au soir du lundi 9 mars 2020 et 16 décès. Les communes de banlieue de Torrejón de Ardoz et Valdemoro sont particulièrement touchées par ce problème de santé. En tout, à la même date, l’on recensait en Espagne 1 204 cas de personnes contaminées par le coronavirus venu de Chine, la deuxième communauté autonome la plus affectée étant le Pays basque. Dans cette dernière communauté autonome autonome, les villes de Vitoria (250 000 habitants) et Labastida (1 500 habitants), situées dans la province d’Alava, sont elles aussi concernées par des mesures de confinement de la population.

Source : https://www.elindependiente.com/politica/2020/03/09/la-comunidad-de-madrid-cierra-todos-los-colegios-institutos-y-universidades-por-el-coronavirus/?fbclid=IwAR1J-avUylgPULVbduH2cxhyc0x9D-tOemVCaY9GTmSgf_hfA9YMAHm6Cbc

La ville de Madrid met en place un autobus autonome au sein de l’un de ses campus

L’autobus autonome qui circulera au sein du campus de l’Université autonome de Madrid (photographie : Madrid Secreto)

Sur une initiative du Consortium régional des Transports de Madrid (Consorcio Regional de Transportes), de la Direction générale de la Circulation (Dirección General de Tráfico, DGT), de l’Université autonome de Madrid et de la compagnie de transports Alsa, dont le siège se trouve rue Miguel-Fleta, dans cette même ville, un autobus autonome a été mis en place en ce mois de février 2020 au sein du campus de l’université susnommée. Totalement électrique, il couvre un parcours de 3,8 kilomètres en partant de la gare de banlieue (cercanías) qui dessert l’ensemble éducatif.

Il rallie par la suite l’essentiel des installations et facultés du campus de Cantoblanco, propose douze places et peut atteindre les 20 kilomètres par heure en vitesse de pointe. C’est la Communauté de Madrid, aujourd’hui dirigée par Isabel Díaz Ayuso (Parti populaire), qui a annoncé cette nouveauté. Les autorités régionales se félicitent notamment des qualités de cet autobus autonome, qui s’avère à la fois sûr, rapide, durable et peu onéreux pour la collectivité.

Source : https://madridsecreto.co/autobus-autonomo/

Le gouvernement de Pedro Sánchez prévoit d’introduire un délit d’exaltation du franquisme dans le code pénal

La députée espagnole Adriana Lastra (Parti socialiste ouvrier espagnol) – Photographie : EFE et El País

Lors d’une conférence prononcée à Madrid, dans le cadre du Forum Nouvelle Économie (Nueva Economía Fórum), la porte-parole du groupe du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) au Congrès des députés (chambre basse des Cortes, le Parlement espagnol), vice-secrétaire générale de la formation et députée de la Principauté des Asturies, Adriana Lastra, a défini et renforcé quelques-unes des grandes lignes du gouvernement national de Pedro Sánchez. Soutenue par la présence de la présidente du Congrès, Meritxell Batet (PSOE), ainsi que par celle de la présidente du Sénat, Pilar Llop (PSOE), et de plusieurs barons socialistes régionaux comme le président de la Principauté des Asturies, Adrián Barbón, elle a notamment accusé la présidente de la Communauté de Madrid, Isabel Díaz Ayuso (Parti populaire), de favoriser le dumping fiscal au sein de l’Espagne.

Par ailleurs, elle a confirmé une proposition que Pedro Sánchez avait formulée il y a déjà plusieurs mois : inscrire l’exaltation du franquisme et de la dictature de Francisco Franco (1939-1975) dans le code pénal espagnol afin d’en faire un délit. Cette idée va dans le sens de l’accord de gouvernement souscrit entre le PSOE et Unidas Podemos, qui prévoit notamment de retirer tous les symboles franquistes restants dans les bâtiments publics mais également de retirer les décorations remises au cours de la période dictatoriale à des personnalités proches du régime ou encore de mettre fin à toutes les prestations économiques liées auxdites personnalités et dont elles jouiraient encore.

Source : https://elpais.com/politica/2020/02/10/actualidad/1581323216_800783.html

Les autorités madrilènes offrent 2 000 livres aux habitants de la communauté autonome pour l’Épiphanie

La librairie Pérez Galdós, établissement historique de la rue Hortaleza, à Madrid (photographie : Madrid Secreto)

Traditionnellement, c’est le 6 janvier, pour la fête de l’Épiphanie, que les enfants espagnols reçoivent des cadeaux de la part des rois mages (Reyes Magos) – un rite qui se maintient malgré la pénétration, ces dernières décennies, du Père Noël outre-Pyrénées. À l’occasion de l’Épiphanie 2020, la Communauté de Madrid, aujourd’hui dirigée par Isabel Díaz Ayuso (Parti populaire), accompagnée de l’Institut Cervantes (Instituto Cervantes, organisme de promotion des langues et cultures de notre voisin ibérique), a décidé d’offrir 2 000 livres aux habitants de l’autonomie.

Il s’agit de 2 000 exemplaires des romans El 19 de marzo (littéralement, Le 19 mars) et El 2 de mayo (littéralement, Le 2 mai), qui sont tous les deux les « enfants » de l’écrivain espagnol Benito Pérez Galdós. Né à Las Palmas de Grande Canarie (îles Canaries) le 10 mai 1843, cet auteur majeur de la littérature de notre voisin pyrénéen est décédé le 4 janvier 1920 à Madrid et c’est pourquoi l’année 2020 est consacrée au centenaire de sa mort. L’année qui a débuté il y a peu est donc l’année Pérez Galdós, tout comme l’année 2019 avait été l’année García Lorca.

Source : https://madridsecreto.co/madrid-reparte-2-000-libros-gratis-a-los-ciudadanos-durante-este-sabado/?fbclid=IwAR2P20v9SYm2c3VAMOXQlElmIz_RGPFPE1BNUgT8YDAptvjwQxGQXHQ6BOs

La Communauté de Madrid prépare la formation en alternance du futur

Des étudiants en alternance au lycée Clara-del-Rey de Madrid (photographie : Rubén Mondelo et La Razón)

Très en vogue en Espagne ces dernières années, la formation professionnelle en alternance (formación profesional dual, souvent abrégée « FP dual« ) est aussi au cœur des préoccupations des autorités de la Communauté de Madrid, autonomie espagnole aujourd’hui dirigée par Isabel Díaz Ayuso (Parti populaire). De fait, sur les quatre dernières années, le nombre d’élèves ayant choisi cette modalité a crû de 47 % dans la communauté autonome. Ce n’est pas pour rien si la présidente régionale a récemment présenté le « livre blanc » (libro blanco) en la matière.

De fait, les autorités de la Communauté de Madrid préparent déjà l’avenir de ce type d’études en cherchant à renforcer les méthodes d’apprentissage à distance ainsi que les cursus liés aux technologies de l’information et de la communication ou encore à l’informatique (réalité virtuelle, 3D, laboratoires à distance, etc.) La commune d’Alcorcón, située au Sud de la capitale et peuplée de près de 170 000 habitants, accueillera d’ailleurs un centre d’innovation dans le domaine.

Source : https://www.larazon.es/madrid/20191214/ykheeutf35dmdflxmzln77snne.html

La grande plateforme de production audiovisuelle madrilène se renforce

La présidente régionale de la Communauté de Madrid, Isabel Díaz Ayuso (Parti populaire) – Photographie : The Apricity Forum

C’est sur 140 000 mètres carrés, au cœur de la commune de Tres Cantos (peuplée d’environ 46 000 habitants et située au Nord de Madrid), que s’étend la grande plateforme de production audiovisuelle de la capitale espagnole, baptisée Madrid Content City. Elle voit peu à peu le jour grâce à un investissement total de 120 millions d’euros, financé totalement sur fonds privés. Cet ensemble, le plus grand d’Europe dans son genre, regroupe de nombreux services, dont, dans la première phase, cinq studios de tournage, un auditorium et des bureaux de production.

Le géant américain en ligne Netflix y a d’ores et déjà installé son premier centre de tournage en Europe et c’est en 2021 que la troisième phase de construction aura conclu avec une macro-cité de tournage, à l’image de ce qui existe en Californie (États-Unis d’Amérique). L’on y trouvera également un campus universitaire, baptisé Madrid Content Campus, qui délivrera des licences et masters dans le domaine audiovisuel. Cette université privée est construite par le géant espagnol de l’édition Planeta, sis dans la capitale espagnole.

Source : https://www.larazon.es/economia/20191211/smnj2p5ybjcnbkhgepqvz5o62i.html

Le métro de Madrid est désormais doté d’écrans intelligents dans deux de ses stations

Le conseiller régional de la Communauté de Madrid aux Transports, à la Mobilité et aux Infrastructures, Ángel Garrido (Citoyens – au centre, en train d’écouter des explications), visite la station Stade-Métropolitain du métro de Madrid, sur la ligne 7 (photographie : Communauté de Madrid)

Ce samedi 30 novembre 2019, le métro de Madrid a vu l’inauguration d’écrans intelligents (pantallas inteligentes) dans deux de ses stations particulièrement fréquentées : la station Stade-Métropolitain, sur la ligne 7, et la station Aéroport-T1-T2-T3, sur la ligne 8. Cette installation correspond à la volonté de la Communauté de Madrid, aujourd’hui dirigée par Isabel Díaz Ayuso (Parti populaire), d’accueillir au mieux les milliers de supporters qui se pressent régulièrement au Stade métropolitain (lequel accueille les matches à domicile de l’Atlético Madrid) et les participants à la COP25, organisée par la capitale espagnole au mois de décembre 2019.

Ces écrans intelligents doivent s’adapter aux besoins du service, notamment en signalant des directions ou en donnant aux voyageurs des informations importantes (état de la circulation des métros, pannes éventuelles, messages d’alerte, etc.) Par ailleurs, ils se présentent comme des panneaux lisibles à 360 degrés, ce qui est tout à fait inédit dans le réseau de transport souterrain de l’agglomération madrilène. Ils fonctionnent grâce à une technologie LED de haute qualité, sont protégés contre d’hypothétiques actes de vandalisme et sont pilotables à distance.

Source : http://www.comunidad.madrid/noticias/2019/11/30/estrenamos-pantallas-inteligentes-dos-estaciones-metro-gran-afluencia