Une jeune entreprise espagnole fournit des équipements aux boutiques du monde entier pour améliorer leur relation avec les clients

L’équipe de l’entreprise espagnole NeuroMobile, sise à Murcie, dans la Région de Murcie (photographie : La Razón)

Créée en 2011 à Murcie (Région de Murcie) par Raúl García Serapio, l’entreprise espagnole NeuroMobile se consacre entièrement à l’amélioration de la relation avec les clients dans les boutiques physiques – une nécessité encore plus impérieuse après le passage de la pandémie de coronavirus d’origine chinoise. Aussi bien les petits que les grands magasins et les centres commerciaux doivent réinventer depuis plusieurs années leur modèle, notamment en l’adaptant au goût des plus jeunes générations.

Outre le rapport avec le client et la création de contenus, NeuroMobile développe également des solutions légères pour permettre de localiser les clients dans les boutiques et retracer leurs déplacements. Avec quatorze employés, la firme espagnole a des clients dans de nombreux pays, depuis la Finlande jusqu’à l’Italie en passant par la Pologne, le Portugal, la Colombie ou encore la Russie. En Espagne même, 40 centres commerciaux ont déjà acheté ses solutions, qui ont aussi été installées dans deux aires urbaines, celle de Bilbao (province de Biscaye, Pays basque) et celle de Villena (province d’Alicante, Communauté de Valence).

Source : https://innovadores.larazon.es/es/la-startup-que-sensoriza-desde-murcia-14500-tiendas-en-rusia/

Il y a autant de chômeurs en Espagne que dans 19 pays européens cumulés

Des chômeurs font la queue devant un bureau pour l’emploi en Andalousie (photographie : Diario de Sevilla)

Si le marché du travail espagnol présente des problèmes structurels très préoccupants, la crise engendrée par le confinement à la suite de la pandémie de coronavirus d’origine chinoise a encore aggravé ces soucis de fond, notamment avec une forte augmentation en quelques mois du nombre de demandeurs d’emploi. Ils sont désormais autant outre-Pyrénées que dans 19 pays de l’Union européenne en cumulé : Belgique, Bulgarie, République tchèque, Danemark, Irlande, France, Chypre, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Autriche, Portugal, Roumanie, Slovénie, Slovaquie, Finlande et Suède.

Par ailleurs, si on compare l’Espagne à l’Allemagne (souvent présentée comme le modèle économique à suivre pour le reste de l’Europe, à tort ou à raison), l’on constate que notre voisin ibérique compte 3,3 millions de demandeurs d’emploi au mois de mai 2020, soit deux fois plus que notre voisin d’outre-Rhin (qui en compte pour sa part 1,7 million). Et même en comparaison de l’Italie, dont les données économiques sont elles aussi inquiétantes, l’Espagne recense 1,3 million de chômeurs supplémentaires.

Source : https://okdiario.com/economia/espana-tiene-mismo-numero-parados-que-19-paises-ue-juntos-doble-que-alemania-5840165?utm_term=Autofeed&utm_campaign=ok&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1593684162

L’Espagne s’améliore en matière d’innovation au sein de l’Union européenne

Un entrepôt du géant textile espagnol Inditex à Saragosse, en Aragon (photographie : David Frutos et El Periódico)

Selon l’édition 2020 de l’European Innovation Scoreboard (en français, Tableau de bord européen de l’Innovation), correspondant à l’année 2019, l’Espagne est l’un des pays membres de l’Union européenne (UE) qui a le plus amélioré ses capacités à l’innovation aux côtés de la Finlande et de Chypre. Notre voisin ibérique a ainsi gagné cinq places par rapport à 2018, atteignant ainsi la 14e place sur 27 États.

L’Espagne continue certes de faire partie des pays « modérément innovants » mais réduit l’écart avec les nations « fortement innovants ». D’après le rapport susmentionné, notre voisin pyrénéen obtient ses meilleurs résultats dans la catégorie « Ressources humaines », qui lui a valu une croissance de son score de plus de 66 %.

Source : https://www.thisistherealspain.com/actualidad/espana-uno-de-los-paises-de-la-ue-que-mas-mejora-en-innovacion-en-2019/

Décès du peintre et architecte espagnol Manuel Jorge à l’âge de 91 ans

L’église Saint-Sauveur-d’Asma, située dans la commune de Chantada, dans la province de Lugo, en Galice (photographie : Wikipedia)

L’on apprenait ce dimanche 24 mai le décès à Jávea, dans la province d’Alicante (Communauté de Valence), à l’âge de 91 ans, du peintre et architecte espagnol Manuel Jorge, qui était né à Chantada, dans la province de Lugo (Galice), en 1929. Actif durant la seconde moitié du XXe siècle, il était diplômé de l’École supérieure d’Architecture (Escuela Superior de Arquitectura) de Madrid et avait également étudié les sciences exactes et le calcul infinitésimal.

Formé sur le tas à la peinture, il commence à exposer dans la capitale espagnole en 1961 avant d’acquérir une certaine notoriété nationale avec des expositions à Barcelone (Catalogne) et à Saint-Jacques-de-Compostelle (Galice). Adepte de l’architecture organique et durable, il s’installe avec son épouse, l’artiste finlandaise Christina Snellman, à Jávea, où il termine sa vie.

Source : https://www.galiciapress.es/texto-diario/mostrar/1968343/muere-alicante-arquitecto-pintor-chantandino-manuel-jorge-91-anos

Le coureur automobile espagnol Carlos Sainz est élu meilleur pilote de rallyes de l’histoire

Le coureur automobile espagnol Carlos Sainz (photographie : EFE et El Confidencial)

Ce mardi 5 mai 2020, le coureur automobile espagnol Carlos Sainz Cenamor, né à Madrid en 1962, a été élu par les mordus de ce sport meilleur pilote de rallyes de l’histoire, devant le Français Sébastien Loeb. Cette distinction vient en particulier récompenser ses exceptionnelles victoires en championnat du monde de rallyes, une discipline dans laquelle il a fait ses débuts en 1980 et a remporté 26 victoires en tout et pour tout jusqu’à l’année 2020.

À l’annonce de cette récompense, le pilote espagnol, surnommé El Matador, s’est dit extrêmement « content et fier » (contento y orgulloso). Avant d’avoir triomphé de Sébastien Loeb, Carlos Sainz avait déjà battu le pilote finlandais Tommi Mäkinen et le sportif français Sébastien Ogier. Le vote a été l’œuvre autant d’une sélection d’amateurs de rallyes que d’un comité de journalistes spécialisés.

Source : https://www.elconfidencial.com/deportes/formula-1/2020-05-05/carlos-sainz-rally-mundial-piloto-sebastian-loeb-dakar_2579995/

« Faut-il jeter le bébé avec l’eau du bain ? – L’Espagne et son système de santé face au coronavirus »

Le ministre espagnol de la Santé, Salvador Illa (Parti socialiste ouvrier espagnol) – Photographie : Teller Report

Cet article de mon cru, intitulé « Faut-il jeter le bébé avec l’eau du bain ? – L’Espagne et son système de santé face au coronavirus » et publié le mercredi 8 avril 2020 sur le site Internet du club de réflexion français du Cercle Aristote, revient sur l’épidémie de coronavirus outre-Pyrénées et ses conséquences tout en se proposant un rapide tour d’horizon du système sanitaire espagnol : https://cerclearistote.com/2020/04/faut-il-jeter-le-bebe-avec-leau-du-bain-lespagne-et-son-systeme-de-sante-face-au-coronavirus-par-nicolas-klein/?fbclid=IwAR1Qnz4mdFfYfgA-H34NfwzQqr82XkrEXBpBj24xuvqgV5_F-w8FuA1CgcQ#_ftn22

Découverte d'un très ancien fossile marin dans le centre de l'Espagne

Le fossile marin retrouvé dans le Parc national de Cabañeros, situé sur le territoire des provinces de Tolède et Ciudad Real, en Castille-La Manche (photographie : EFE et El Español)

Situé à cheval sur les provinces de Tolède et Ciudad Real, en Castille-La Manche, le Parc national de Cabañeros est l’un des trésors naturels de la communauté autonome et s’étend sur six communes : Hontanar et Los Navalucillos pour la première province ; Alcoba de los Montes, Horcajo de los Montes, Navas de Estena Retuerta del Bullaque pour la seconde. C’est sur place qu’a récemment été découvert un fossile marin daté d’il y a 465 millions d’années et illustrant une espèce de céphalopode inconnue jusqu’alors. Selon le communiqué officiellement émis par le Ministère de la Transition écologique et du Défi démographique, actuellement dirigé par la quatrième vice-présidente du gouvernement, Teresa Ribera (Parti socialiste ouvrier espagnol), cette espèce a été baptisée Cabaneroceras Aznari.

Ce céphalopode vivait il y a plusieurs centaines de millions d’années dans les fonds marins entourant le Gondwana, super continent qui a commencé à se fracturer au début du Jurassique. Le Cabaneroceras Aznari appartient à un groupe d’animaux marins dont l’on pensait qu’il ne pouvait être découvert que dans les zones tropicales du globe. Les recherches ont été concrètement menées par l’Organisme autonome des Parcs nationaux (Organismo Autónomo de Parques Nacionales), dont le siège se trouve à Madrid, ainsi que par le Centre supérieur des Recherches scientifiques (Centro Superior de Investigaciones Científicas, CSIC), de la capitale. Le directeur des travaux est le chercheur Juan Carlos Gutiérrez Marco, membre de l’Institut des Géosciences (Instituto de Geociencias) de Madrid, qui a travaillé en collaboration avec Björn Kröger, rattaché au Musée finlandais d’Histoire naturelle.

Source : https://www.elespanol.com/ciencia/medio-ambiente/20200214/extrano-fosil-marino-millones-anos-aparecido-cabaneros/467203985_0.html?utm_medium=Social&utm_campaign=Echobox&utm_source=Twitter#Echobox=1581678317

L'entreprise ferroviaire espagnole CAF s'étend en Europe du Nord

Un hangar de la principale usine de l’entreprise ferroviaire espagnole CAF, à Beasáin, dans la province de Guipuscoa, au Pays basque (photographie : Cinco Días)

Après Talgo, c’est au tour d’une autre entreprise ferroviaire espagnole, CAF (sigle signifiant Construcción y Auxiliar de Ferrocarriles, soit « Construction et Industrie auxiliaire des Chemins de Fer »), sise à Beasáin (province de Guipuscoa, Pays basque), d’étendre peu à peu son empire dans le reste de l’Europe, en particulier dans le Nord du continent. C’est ainsi que l’une des filiales de la firme, Euromaint, a récemment signé un important contrat avec l’opérateur ferroviaire norvégien VY afin d’entretenir neuf ans durant la flotte de trains qui circulent à Bergen et dans son agglomération. Il s’agit du premier contrat d’Euromaint en Norvège, pays où l’entreprise compte bien s’étendre à l’avenir en profitant de l’expérience que va lui apporter ce partenariat avec VY.

Le système ferroviaire de Bergen (appelé Bergensbanen sur place) relie la ville, deuxième cité plus peuplée de Norvège, à la capitale, Oslo. Outre ce réseau, CAF doit aussi s’occuper de fournir cinq nouvelles rames de la série M300 pour le métro d’Helsinki (Finlande). Ils viendront s’ajouter aux vingt trains déjà opérés par l’entreprise HKL dans la capitale finlandaise. En Espagne même, l’agglomération de Barcelone (Catalogne), à travers sa Compagnie des Transports métropolitains (Compañía de Transportes Metropolitanos de Barcelona, TMB), a rendue publique une commande de 14 autobus électriques auprès de Solaris, filiale de CAF.

Source : https://cincodias.elpais.com/cincodias/2020/02/06/companias/1580992289_065204.html

L’Espagne est l’un des pays de l’Union européenne où les foyers modestes consacrent la plus grande part de leur budget à leur logement

Une agence immobilière Don Piso à Madrid (photographie : Don Piso)

Ces dernières années, une fois les pires effets de la crise économique de 2008 estompés, les prix de l’immobilier se sont remis à grimper en Espagne, particulièrement en ce qui concerne les loyers locatifs. De fait, l’Espagne est devenue le troisième pays de l’Union européenne (UE) et le septième de l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE – le « club des pays riches ») où les foyers les plus modestes consacrent la plus grande part de leur budget au paiement de leurs traites liées au logement. Environ 46 % des Espagnols aux revenus bas ou très bas dépensent ainsi plus de 40 % de leurs revenus à ce poste de dépense.

Seuls le Royaume-Uni (50,7 %) et la Finlande (48,4 %) dépassent notre voisin ibérique au sein de l’UE et, au sein de l’OCDE, l’on retrouve la Nouvelle-Zélande (56 %), Israël (54,1 %), le Chili (53,8 %) et les États-Unis d’Amérique (48,3 %) au-dessus de l’Espagne. Au contraire, sous notre voisin pyrénéen se trouvent le Portugal (33,5 %), l’Italie (32,1 %) ou encore la France (17,2 %). De l’autre côté de la barrière, chez les ménages espagnols les plus aisés, seul un sur dix dépense plus de 40 % de ses revenus au paiement de son crédit immobilier ou de son loyer.

Source : https://cincodias.elpais.com/cincodias/2020/01/24/economia/1579890003_677552.html

Le recours aux animaux dans les cirques ne cesse de reculer en Espagne

Les communautés autonomes et communes espagnoles qui ont interdit le recours aux animaux dans les cirques (image : José Maluenda et La Razón)

Ces dernières années, le recours aux animaux dans les cirques est de plus en plus contesté dans le monde, en particulier dans les pays développés, en raison des mauvais traitements qu’ils subissent régulièrement. La Bolivie est le premier pays de la planète à avoir totalement aboli leur présence dans ce type de spectacles, en 2009, tandis que l’on retrouve, parmi les nations qui lui ont emboîté le pas, la Grèce, le Royaume-Uni, le Canada, la Finlande, la Suède, la Suisse, le Danemark ou encore l’Allemagne. En Espagne, neuf communautés autonomes ont fait de même : la Catalogne en 2015 ; les îles Baléares, La Rioja et la Galice en 2017 ; la Région de Murcie et la Communauté de Valence en 2018 ; et enfin, l’Aragon, l’Estrémadure et la Principauté des Asturies en 2019.

Par ailleurs, dans les autonomies n’ayant pas encore statué à ce sujet, environ deux cents municipalités ont édicté des arrêtés afin d’interdire totalement le recours aux animaux dans les cirques. C’est dans la Communauté de Madrid que l’on retrouve le plus grand nombre de ces communes (soixante-six), suivie de l’Andalousie (cinquante) et de la Castille-et-León (seize). La capitale espagnole a prévu de faire passer un édit municipal dans le même sens au mois d’avril 2020. À l’heure actuelle, sur les trente cirques traditionnels itinérants outre-Pyrénées, seuls trois ont encore recours à des animaux, contre trente-cinq en 2014.

Source : https://www.larazon.es/sociedad/20200116/vopqli4ry5bljetpo2qhn23xwa.html?utm_source=twitter&utm_medium=organic&utm_campaign=lrzn_org_Sa_1_30