L'entreprise américaine Amazon veut créer un nouveau centre logistique du côté de Málaga

L’intérieur du centre logistique de l’entreprise américaine Amazon à San Fernando de Henares, dans la banlieue de Madrid (photographie : Amazon Prensa)

Géant du commerce en ligne, l’entreprise américaine Amazon est bien implantée en Espagne avec une série d’installations et de centres logistiques dans tout le pays. La firme veut d’ailleurs continuer à s’implanter outre-Pyrénées, plus particulièrement en Andalousie, où elle dispose déjà d’un centre du côté de Séville. C’est cette fois-ci sur la province de Málaga que la compagnie de Seattle a jeté son dévolu, plus précisément du côté du Port sec (Puerto Seco) d’Antequera.

La Junte d’Andalousie, actuellement dirigée par Juan Manuel Moreno (Parti populaire), promeut en effet sur place de vastes espaces logistiques sur une superficie totale approximative d’un million de mètres carrés et Amazon serait intéressée par 150 000 mètres carrés au minimum. La proposition de la compagnie est déjà sur le bureau de la conseillère régionale à l’Équipement, aux Infrastructures et à l’Aménagement du Territoire, Marifrán Carazo Villalonga (PP).

Source : https://www.elconfidencial.com/empresas/2019-12-06/inmobilario-logistica-malaga_2360708/

Décès de la chanteuse espagnole Rosa Morena à l'âge de 78 ans

La chanteuse espagnole Rosa Morena (photographie : La Razón)

L’on apprenait ce mercredi 4 décembre 2019 le décès à Badajoz (Estrémadure) de la chanteuse et actrice espagnole Manuela Otilia Pulgarín González, dite « Rosa Morena », à l’âge de 78 ans. Née dans cette même ville le 11 juillet 1941, elle était devenue dans les années 70 une légende de la chanson traditionnelle espagnole (copla) et du flamenco pop. Mêlant érotisme et titres conventionnels, elle a adapté le flamenco aux nouveaux goûts du public en y ajoutant des accords de guitare électrique et des airs mauresques.

Avant de connaître le succès outre-Pyrénées, elle a joué dans divers cabarets de New York (États-Unis d’Amérique), où elle était appréciée du public latino. S’inspirant du style de la chanteuse espagnole María Dolores Flores Ruiz (dite « Lola » Flores – 1923-1995), elle a choisi dès les années 60 de se teindre en roux puis en blond, renouvelant ainsi son image, ce qui a été capital dans sa popularité en Espagne.

Source : https://www.larazon.es/cultura/20191205/cjox6n3l4ffgrkbhpx5fwnoj3m.html

Décès du doubleur espagnol Claudio Rodríguez à l'âge de 86 ans

Le doubleur espagnol Claudio Rodríguez (photographie : Europa Press et ABC)

L’on apprenait ce mercredi 4 décembre 2019 le décès à Madrid, à l’âge de 86 ans, du doubleur espagnol Claudio Rodríguez, qui était né le 31 août 1933 dans le village de La Bóveda de Toro, dans la province de Zamora (Castille-et-León). Sa mort a été annoncée par le Syndicat des Artistes de Doublage de Madrid (Sindicato de Artistas de Doblaje de Madrid, ADOMA), qui a rappelé qu’il était la voix habituelle outre-Pyrénées des acteurs américains Charlton Heston et Burt Lancaster.

Souvent considéré comme « la meilleure voix de l’histoire » dans le domaine du septième art espagnol, il a 2 000 films à son actif et de nombreux comédiens auxquels il a prêté sa voix. Outre les deux acteurs susnommés, l’on peut citer : le Britannique Roger Moore, l’Égyptien Omar Sharif, le Franco-Suédois Max von Sydow, le Mexicano-Américain Anthony Quinn ou encore le Britannique Gary Oldman.

Source : https://www.abc.es/play/cine/noticias/abci-muere-claudio-rodriguez-y-dumbledore-201912041417_noticia.html#ns_campaign=noticiastvnoche&ns_mchannel=play

L'entreprise énergétique espagnole Repsol veut entamer une conversion écologique

Le président directeur général (PDG) de l’entreprise pétrolière espagnole Repsol, Antonio Brufau (à gauche), en compagnie du conseiller délégué de la compagnie, Josu Jon Imaz (photographie : Cinco Días)

Ce lundi 2 décembre 2019, le président directeur général (PDG) de la compagnie énergétique espagnole Repsol (sise à Madrid), Antonio Brufau, a présenté le nouveau plan stratégique 2016-2020 de son entreprise, qui doit lui permettre d’émettre zéro tonne de dioxyde de carbone (CO2) d’ici à 2050. Pour ce faire, il a décidé de provisionner 4,8 milliards d’euros, qui seront retranchés des résultats de la firme pour l’année 2019.

Une telle somme va notamment être prise sur la filiale que l’entreprise possède aux États-Unis d’Amérique et au Canada, où elle était initialement engagée dans un processus d’exploration de possibles gisements gaziers. Repsol constitue à l’heure actuelle la compagnie avec la plus importante émission de gaz à effet de serre en Espagne mais ses objectifs sont ambitieux : – 10 % en 2025, – 20 % en 2030 et – 40 % en 2040.

Source : https://cincodias.elpais.com/cincodias/2019/12/02/companias/1575303097_315231.html

La folie des commandes sur Internet sature la circulation à Madrid

Des fourgonnettes de livraison attendent leurs colis au début du mois de décembre 2019, dans la zone industrielle des Oliviers, à Getafe, dans la Communauté de Madrid (photographie : Víctor Sainz et El País)

La Communauté de Madrid compte quatre grands centres de répartition des colis achetés sur la plateforme américaine en ligne Amazon : Getafe, San Fernando de Henares, Alcobendas et Vicálvaro. Implantés dans des zones commerciales importantes, ils sont de plus en plus sollicités avec l’essor des commandes sur Internet ces dernières années et le Black Friday de l’année 2019 a confirmé la tendance avec 10 % de croissance depuis 2018. Le lundi 2 décembre 2019 a été la « pire » journée de ce point de vue avec un million de colis à livrer dans l’ensemble de l’agglomération madrilène.

Or, cette abondance d’achats en ligne entraîne logiquement un accroissement inquiétant du nombre de camionnettes de livraison dans les rues de la capitale espagnole. Les places réservées aux véhicules de ce type sont notoirement insuffisantes et, dans les petites rues du centre de la ville, le trafic devient rapidement compliqué, pour ne pas dire impossible. Selon la Direction générale de la Circulation (Dirección General de Tráfico, DGT), la prolifération de ces fourgonnettes entraîne aussi un net accroissement des accidents qui leur sont liées : de 7 127 en 2012 à 11 150 en 2017, soit une augmentation de 54 %.

Certains quartiers sont particulièrement touchés par le phénomène. Il s’agit par exemple de Las Tablas et Sanchinarro (code postal 28050), deux nouveaux ensembles habités par une population plus jeune que la moyenne, où le commerce traditionnel est moins dense et où certains consommateurs commandent tout sur Internet, y compris leurs courses alimentaires. Les entreprises ont elles aussi dû s’adapter, à l’image de la compagnie espagnole Seur, dont le siège se trouve à Madrid. Elle a décidé d’embaucher 10 % d’employés en plus depuis l’année dernière afin d’éviter la situation critique dans laquelle elle s’était alors retrouvée. Les entreprises de location de véhicules utilitaires sont également de la partie.

Source : https://elpais.com/ccaa/2019/11/28/madrid/1574964337_513918.html

Madrid est élue meilleure ville au monde pour les conférences, congrès et réunions

La conseillère municipale de Madrid Almudena Maíllo (Parti populaire -au centre, avec le trophée entre les mains) – Photographie : El Mundo

Ce jeudi 28 novembre 2019, la commune de Madrid, aujourd’hui dirigée par José Luis Martínez-Almeida (Parti populaire), a été élue meilleure ville au monde pour le tourisme de congrès, de conférences et de réunions lors de la vingt-sixième édition des Prix mondiaux du Voyage (WTA selon leur sigle en anglais). Elle est ainsi devenue la première ville espagnole à recevoir ce prestigieux trophée, dont la cérémonie de remise se déroulait à l’Opéra royal de Mascate, capitale du Sultanat d’Oman.

Était présente sur place, en représentation de la municipalité, la conseillère municipale déléguée au Tourisme, Almudena Maíllo (PP), qui est également maire de l’arrondissement de Moratalaz. Elle était accompagnée du directeur de l’antenne madrilène du Bureau international des Conventions, David Noack, ainsi que du fondateur des WTA, Graham Cooke. Madrid succède dans cette catégorie à la ville de Las Vegas, dans le Nevada (États-Unis d’Amérique), qui avait raflé le prix ces six dernières années.

Source : https://www.elmundo.es/madrid/2019/11/29/5de01525fc6c83f4678b45e1.html

Le "Black Friday" a créé environ 200 000 emplois temporaires en Espagne

Une boutique participant au « Black Friday » à proximité de la Puerta del Sol, à Madrid (photographie : La Razón)

Créé en 2013 en Espagne, le Black Friday (littéralement, « Vendredi Noir », journée de promotions d’origine américaine censée marquer le début des achats de Noël) a créé environ 200 000 emplois temporaires cette année outre-Pyrénées, selon une étude récemment élaborée par l’entreprise d’intérim suisse Adecco. Ce chiffre représente une augmentation d’environ 7,5 % par rapport au Black Friday de 2018.

Il s’agit le plus souvent de contrats de courte, voire de très courte durée, mais qui peuvent être prolongés par les commerçants souhaitant prolonger le Black Friday (parfois appelé Viernes Negro en Espagne) sous la forme de soldes. Le secteur de la grande consommation et des industries auxiliaires (parfumerie, cosmétique, électronique, jouets, transport, textile) sont deux domaines très concernés par ces créations d’emplois, de même que le service au client et le secteur de la vente en général.

Source : https://www.larazon.es/economia/20191129/znwmyijwaff73js36fvo5ur554.html

Décès du peintre espagnol Eugenio Chicano à l’âge de 83 ans

Le peintre espagnol Eugenio Chicano (photographie : Europa Press et El País)

L’on apprenait ce mardi 19 novembre 2019 le décès à Málaga (Andalousie), à l’âge de 83 ans, du peintre espagnol Eugenio Chicano, qui était né dans cette ville méridionale le 24 décembre 1935. Grande figure du pop art espagnol dans les années 50-60, il était le représentant d’un style sobre dans l’usage de la couleur et hautement expressif. Adepte des montages insolites, il mêlait des références étrangères à des éléments typiquement nationaux, faisant ainsi cohabiter l’acteur américain John Wayne (1907-1979) au chanteur espagnol de flamenco Juan Ternero Mingorance, plus connu sous le pseudonyme de Niño de las Moras (1886-1970).

L’année dernière, le palais épiscopal de Málaga organisait encore une exposition consacrée à son œuvre, baptisée Aguatintas por seguiriyas (littéralement, Aquatintes de seguiriyas, où le terme seguiriya désigne un genre de flamenco). Il a également organisé lui-même une exposition consacrée à l’artiste espagnol Pablo Picasso (1881-1973) sous le parrainage du ministre de la Culture et du Sport, José Guirao (Parti socialiste ouvrier espagnol) ; de la vice-présidente du gouvernement, ministre de la Présidence, des Relations avec le Parlement et de l’Égalité, Carmen Calvo (PSOE) ; et de la belle-fille du peintre, Christine Picasso.

Source : https://elpais.com/cultura/2019/11/19/actualidad/1574178971_406858.html

Décès de l’acteur de doublage espagnol Arsenio Corsellas à l’âge de 86 ans

L’acteur de doublage espagnol Arsenio Corsellas (photographie : ADOMA et El País)

L’on apprenait ce samedi 16 novembre 2019 le décès à Madrid, à l’âge de 86 ans, de l’acteur de doublage espagnol Arsenio Corsellas Serra, l’un des plus célèbres de sa profession outre-Pyrénées. Né à Figueras, dans la province de Gérone (Catalogne), le 17 septembre 1933, il a réalisé plus de mille doublages au cours d’une carrière très prolifique.

Il était notamment chargé de doubler la voix de nombreux acteurs anglophones (Burt Lancaster, Sean Connery, Charlton Heston, Cary Grant, Nick Nolte, Robert Shaw, Richard Burton, Michael Caine, Jack Nicholson, Donald Sutherland, Rock Hudson, etc.)

Il est également très célèbre pour avoir prêté sa voix à Humphrey Bogart dans le deuxième doublage du célèbre long métrage Casablanca. D’autres acteurs étaient à son actif, comme l’Américain Clint Eastwood, l’Égyptien Omar Sharif ou encore l’Italien Marcello Mastroianni. Il a également tourné deux fois au cinéma (en 1994 et 2003) et posé sa voix sur deux disques de contes. Il aura travaillé comme doubleur durant soixante ans environ.

Source : https://elpais.com/cultura/2019/11/17/actualidad/1574006300_835784.html

Le Musée du Costume de Madrid consacre une exposition historique aux revues de mode

Une vitrine du Musée du Costume de Madrid (photographie : 65 y más)

Situé en pleine Cité universitaire de Madrid, le Musée du Costume (Museo del Traje), fondé en 1925, consacre depuis le vendredi 22 novembre 2019 une exposition aux revues de mode intitulée ¡Extra Moda! (littéralement, Extra Mode !), dont l’une des commissaires est l’Espagnole María Prego. Cette exposition retrace ainsi l’histoire de ce type de publications depuis la création du Mercure Galant dans la France du règne de Louis XIV (1643-1715). L’exposition sera ouverte au grand public jusqu’au 1er mars 2020.

Le Musée du Costume cherche ainsi à montrer que les revues de mode ne datent pas du XXe siècle mais ont au moins trois cents ans d’ancienneté. De fait, l’on connaît des gravures de l’artiste allemand Albrecht Dürer (1471-1528) qui représentent déjà des costumes d’époque. Deux revues créées entre 1867 et 1892 ont perduré jusqu’à nos jours, toutes deux américaines : Harper’s Bazaar et Vogue. En Espagne, c’est en 1763-1764 qu’est fondée la première revue de ce type, La pensadora gaditana (littéralement, La Penseuse de Cadix). Autant d’éléments que l’on peut désormais découvrir au Musée du Costume de Madrid.

Source : https://elpais.com/elpais/2019/11/15/estilo/1573827533_740809.html