« Five Reasons why Valencia, Spain Should Be Your Next Holiday Destination »

Des oiseaux sauvages dans le Parc naturel de l’Albufera, non loin de Valence (Communauté de Valence) – Photographie : Visita Valencia

Cet article en langue anglaise publié le 26 mai 2019 sur le site en ligne de la revue économique américaine Forbes et rédigé par Joanne Shurvell s’intitule « Five Reasons Why Valencia, Spain Should Be Your Next Holiday Destination » revient sur les atouts de la province de Valence (Communauté de Valence) qui en font un lieu de villégiature à privilégier cette année : https://www.forbes.com/sites/joanneshurvell/2019/05/26/five-reasons-why-valencia-spain-should-be-your-next-holiday-destination/#612b7dcd441d

Publicités

L’acteur espagnol Antonio Banderas remporte une récompense au Festival de Cannes

L’acteur espagnol Antonio Banderas poste avec son prix glané au Festival de Cannes, en France (photographie : Reuters, EPV et El País)

Ce samedi 25 mai 2019, le comédien espagnol Antonio Banderas a remporté la plus belle récompense de sa carrière en glanant au Festival de Cannes (France) le Prix du Meilleur Acteur pour son rôle de Salvador Mallo dans le long métrage Douleur et gloire (Dolor y gloria en version originale) de Pedro Almodóvar. Cinq acteurs espagnols ont ainsi décroché ce trophée depuis qu’existe le Festival de Cannes. En 1976, José Luis Gómez était distingué par ses pairs pour son rôle dans Pascual Duarte, de Ricardo Franco.

En 1977, Fernando Rey obtenait lui aussi ce prix pour Elisa, mon amour (Elisa, vida mía), de Carlos Saura. En 1984, c’était au tour de Francisco Rabal et Alfredo Landa, ex æquo pour leur interprétation dans Les Saints innocents (Los santos inocentes). En tout, douze prix ont été remportés par l’Espagne à Cannes, dont le prix collectif à la meilleure actrice en 2006 pour Penélope Cruz, Chus Lampreave, Blanca Portillo, Carmen Maura, Lola Dueñas et Yohana Cobo, comédiennes dans Volver, de Pedro Almodóvar. Quatre ans plus tard, Javier Bardem était lui aussi récompensé pour le film Biutiful, du Mexicain Alejandro González Iñárritu.

Source : https://elpais.com/cultura/2019/05/25/actualidad/1558800317_992678.html

Décès à Madrid de l’actrice argentine Analía Gadé, qui a fait l’essentiel de sa carrière en Espagne

L’actrice argentine Analía Gadé (photographie : Julián de Domingo et ABC)

L’on apprenait ce samedi 18 mai 2019 le décès à Madrid de l’actrice argentine María Esther Gorostiza Rodríguez, dite « Analía Gadé », qui a réalisé l’essentiel de sa carrière en Espagne. Née à Córdoba (Argentine) le 28 octobre 1931, elle a finit ses jours à l’Hôpital de la Princesse, dans la capitale espagnole. D’origine basque du côté de son père, elle s’est installée outre-Pyrénées en 1956, fascinée qu’elle était par l’acteur espagnol Fernando Fernández Gómez, dit « Fernán Gómez » (1921-2007).

Elle a tourné plusieurs films sous sa direction, le plus connu d’entre eux étant La vida por delante (littéralement, La vide devant soi), en 1958. En 1959, elle a participé à la suite de ce long métrage, intitulée La vida alrededor (littéralement, La vie autour). Elle a également entretenu une relation sentimentale avec Fernán Gómez.

Source : https://www.abc.es/cultura/abci-muere-actriz-analia-gade-87-anos-201905181957_noticia.html

L’actrice espagnole Penélope Cruz, à l’honneur lors de la prochaine édition du Festival du Film de Saint-Sébastien

L’affiche de l’édition 2019 du Festival du Film de Saint-Sébastien, dans la province de Guipuscoa, au Pays basque (photographie : El País)

L’actrice espagnole Penélope Cruz, née le 28 avril 1974 à Alcobendas (Communauté de Madrid), sera à l’honneur lors de l’édition 2019 du Festival du Film de Saint-Sébastien, qui aura lieu comme chaque année dans la capitale de la province de Guipuscoa (Pays basque). Le concours aura lieu cette année du 20 au 28 septembre et la comédienne recevra à cette occasion le prix Donostia. Elle sera ainsi la deuxième Espagnole à être distinguée de la sorte après Carmen Maura en 2013.

Déjà récipiendaire d’un Oscar (États-Unis d’Amérique) pour le meilleur rôle secondaire dans le film américain Nine (2009), Penélope Cruz a également été récompensée d’un BAFTA (Royaume-Uni) en 2008 pour Vicky Cristina Barcelona et du prix de la meilleure actrice en 2006 au Festival de Cannes (France) avec l’ensemble des autres interprètes féminines du long métrage Volver, de Pedro Almodóvar.

Source : https://elpais.com/cultura/2019/05/10/actualidad/1557467601_587889.html

Valence consacre une grande exposition au peintre français Fernand Léger

Des tableaux du peintre français Fernand Léger exposés à l’IVAM (photographie : Rober Solsona et ABC)

Depuis le vendredi 3 mai 2019, la ville de Valence (Communauté de Valence) accueille une grande exposition consacrée au peintre cubiste français Fernand Léger (1881-1955), faisant dialoguer ses œuvres avec celles de son compatriote Georges Braque (1882-1963) et des artistes espagnols Pablo Picasso (1881-1973) et Juan Gris (1887-1927). C’est l’Institut valencien d’Art moderne (IVAM) qui organise cette manifestation jusqu’au 15 septembre prochain avec environ cent œuvres diverses et variées (peintures, dessins, gravures, vêtements, films et textes imprimés).

Intitulée « Fernand Léger, vida moderna » (littéralement « Fernand Léger, vie moderne »), cette exposition est organisée conjointement avec le Tate Liverpool (Royaume-Uni) et son commissaire est Darren Pih. La manifestation cherche à montrer les différentes facettes de l’existence et de l’œuvre du peintre français, notamment son goût pour les sujets populaires (comme les ouvriers) et pour le cinéma.

Source : https://www.abc.es/espana/comunidad-valenciana/abci-ivam-acoge-compromiso-social-y-politico-leger-mayor-retrospectiva-pintor-espana-201905021511_noticia.html

La télévision publique espagnole renforce son pari latino-américain

Une vue de Torrespaña, tour de télévision emblématique de Madrid (photographie : RTVE)

Face aux difficultés de direction et d’audience qu’elle connaît actuellement, l’entreprise publique de radio-télévision espagnole, RTVE, cherche à renforcer son pari latino-américain en accroissant sa présence sur le sous-continent, qui est à majorité hispanophone. L’organisme a par exemple a engagé la firme Castalia Communications, sise à Atlanta (États-Unis d’Amérique), pour être plus présente à Puerto Rico – archipel qui est l’un des cœurs de cible de Castalia.

Dans les pays andins (Pérou, Bolivie et Équateur), l’entreprise Colina Navas et la firme Grupo Media Comunicaciones ont signé avec la RTVE pour deux ans, notamment dans le cadre de la diffusion des journaux télévisés, des séries et des films produits ou achetés par la télévision publique espagnole. En Colombie, c’est l’agence Tele VVD qui sera en charge de cette diffusion, tandis que le Chili, l’Uruguay et le Paraguay seront à la charge de SDGD dans ce cadre. Au Mexique, notons le contrat passé avec Communications for Distributions.

Source : https://www.eleconomista.es/telecomunicaciones-tecnologia/noticias/9825772/04/19/RTVE-refuerza-su-red-comercial-en-America-Latina-para-subir-los-ingresos.html

Décès du critique et cinéaste espagnol Diego Galán à l’âge de 72 ans

Le critique et cinéaste espagnol Diego Galán (photographie : Inma Flores et El País)

C’est ce lundi 15 avril 2019 qu’est décédé à Madrid l’écrivain, chroniqueur, cinéaste et critique de cinéma espagnol Diego Galán Fernández, qui était né à Tanger (Maroc) le 13 octobre 1946. Directeur du Festival de Cinéma de Saint-Sébastien, dans la province de Guipuscoa (Pays basque) – l’un des plus prestigieux d’Espagne -, de 1986 à 1989 puis de 1995 à 2000, il a également publié de nombreux articles sur le septième art dans le grand quotidien national El País.

Récipiendaire de la médaille d’or de l’Académie du Cinéma en octobre 2018 « pour son admirable trajectoire et son soutien constant au cinéma espagnol », il a réalisé des séries télévisées comme Memorias del cine español (littéralement, Mémoires du cinéma espagnol), des courts-métrages et des films documentaires, à l’instar de Manda huevos (que l’on pourrait traduire par C’est un comble) et Con la pata quebrada (littéralement, Avec la patte cassée).

Source : https://elpais.com/cultura/2019/04/15/actualidad/1555328741_440260.html

Décès à Madrid de l’actrice espagnole Paloma Cela

L’actrice espagnole Paloma Cela, photographiée en 2013 (photographie : Cristina Bejarano et La Razón)

L’on apprenait ce samedi 30 mars 2019 le décès à Madrid de l’actrice espagnole María Luisa Cela (dite « Paloma » Cela), qui était née dans la capitale le 4 mars 1943. Âgée de 76 ans au moment de son décès, la comédienne a commencé à triompher sur le grand écran outre-Pyrénées sous la direction de Mariano Ozores et aux côtés d’acteurs comme José Luis López Vázquez et Gracita Morales.

Spécialiste de la comédie, elle marque le septième art espagnol avec une série de films dans les années 60. Elle revient plus récemment pour jouer dans des longs métrages potaches. À partir des années 90, cependant, elle se concentre sur le théâtre mais également sur la télévision, où elle joue dans des séries populaires comme Farmacia de guardia (littéralement, Pharmacie de garde).

Source : https://www.larazon.es/cultura/muere-la-actriz-paloma-cela-a-los-76-anos-GD22650996

Le jury de la vingtième édition du Festival de Málaga du Cinéma espagnol a rendu son verdict

Le réalisateur espagnol Carlos Marques-Marcet (au centre) avec l’actrice María Rodríguez Soto (à gauche) et l’acteur David Verdaguer lors de la présentation du film « Los días que vendrán » à Málaga (Andalousie) – Photographie : Álex Zea, Europa Press et El Mundo

C’est ce samedi 23 mars 2019 que le jury de la vingtième édition du Festival de Málaga du Cinéma espagnol, qui se déroule chaque année dans cette capitale de province andalouse, a rendu son verdict. Le grand gagnant de cette année est le film Los días que vendrán (littéralement, Les jours qui viendront), du réalisateur Carlos Marques-Marcet, né en 1983 à Barcelone (Catalogne). Il a en effet reçu la Biznaga de Oro (« Jasmin d’Or ») au meilleur long métrage.

La Biznaga de Oro à la meilleure production ibéro-américaine a pour sa part été remise à Las niñas bien (littéralement, Les filles bien), de la réalisatrice mexicaine Alejandra Márquez Abella. Chacun de ces prix est accompagné d’une récompense de 12 000 euros. Le meilleur acteur du festival est Óscar Martínez, pour son rôle dans Yo, mi mujer y mi mujer muerta (littéralement, Moi, ma femme et ma femme morte) tandis que la meilleure actrice est María Rodríguez Soto, vedette de Los días que vendrán.

Source : https://www.elmundo.es/cultura/cine/2019/03/23/5c9624ad21efa0ab078b45ba.html

Lluís Homar va remplacer Helena Pimenta à la tête de la Compagnie nationale de Théâtre classique

L’acteur espagnol Lluís Homar (photographie : EFE et ABC)

Ce mercredi 20 mars 2019, la directrice générale de l’Institut des Arts de la Scène et de la Musique (INAEM) l’une des principales institutions culturelles espagnoles, a annoncé que l’acteur Lluís Homar (né à Barcelone, en Catalogne, en 1957) allait remplacer Helena Pimenta (née à Salamanque, en Castille-et-León, en 1955) à la tête de la Compagnie nationale de Théâtre classique (CNTC).

Comme pour la Compagnie nationale de Danse (CND) ou le Ballet national d’Espagne (BNE), le directeur de la CNTC est nommée pour cinq et son mandat peut être prolongé de trois ans. Pimenta avait été nommée en 2011 et prolongée en 2016 et Homar la remplacera effectivement en septembre de cette année. Créé en 1985 et sis à Madrid, l’INAEM est aujourd’hui dirigé par Amaya de Miguel.

Source : https://www.abc.es/cultura/teatros/abci-lluis-homar-nuevo-director-cntc-sustitucion-helena-pimenta-201903201106_noticia.html#vca=rrss&vmc=abc-es&vso=tw&vli=cm-cultura