Madrid accueille la phase finale de la Coupe Davis du 18 au 24 novembre

La Boîte magique (« Caja Mágica »), qui accueille chaque année le tournoi de tennis de Madrid (photographie : Twitter et As)

Du 18 au 24 novembre prochain, la ville de Madrid accueillera la phase finale de la Coupe Davis, l’une des principales compétitions de tennis au monde, après en avoir décroché l’organisation pour deux années consécutives (2019 et 2020). La capitale espagnole inaugure ainsi le nouveau format du tournoi au sein de la Boîte magique (Caja Mágica), qui abrite déjà chaque année le Masters 1 000 de Madrid.

Dix-huit pays vont ainsi mesurer leurs forces : Espagne, France, Serbie, Japon, Croatie, Russie, Argentine, Allemagne, Chili, Belgique, Australie, Colombie, Royaume-Uni, Kazakhstan, Pays-Bas, États-Unis d’Amérique, Italie et Canada. Des célébrités mondiales du filet seront présentes, à l’instar de Novak Djokovic (Serbie), Daniil Medvedev (Russie) ou encore Kei Nishikori (Japon). L’équipe d’Espagne, pour sa part, sera composée de Rafael Nadal, Roberto Bautista, Pablo Carreño, Feliciano López et Marcel Granollers.

Source : https://madridsecreto.co/davis-cup-by-rakuten-finals/?fbclid=IwAR00Ktk4TFJz4r5hVGy4Mnt8TNr7-gHkociEmrAEXh1XHsSOqfnfV5-KYlU

Décès du journaliste espagnol Alfonso de Salas à l’âge de 76 ans

Le journaliste et éditeur espagnol Alfonso de Salas (photographie : El Economista)

L’on apprenait ce mardi 24 septembre 2019 le décès à Madrid, à l’âge de 76 ans, du journaliste et éditeur espagnol Alfonso de Salas, qui était né dans la capitale espagnole en 1943. Il était surtout connu outre-Pyrénées pour être l’ancien directeur de la maison Unidad Editorial, qui avait créé et porté le quotidien national de centre droit El Mundo. Également promoteur du projet qui a mené à la publication de la prestigieuse revue Cambio 16, créée en 1971, il avait décidé en 2006 de fonder El Economista.

Ce quotidien spécialisé dans l’actualité socio-économique est devenu en quelques années le plus important journal de ce type en Espagne et le site Internet associé, le plus consulté dans sa catégorie (13 millions d’utilisateurs, dont 3,5 millions sur le continent américain, chiffres qui lui permettent de rivaliser avec le célèbre Wall Street Journal de New York, aux États-Unis d’Amérique). Diplômé en droit et en économie, ancien élève de la Sorbonne, à Paris (France), Alfonso de Salas a personnellement coordonné l’expansion d’El Economista dans divers pays latino-américains (Mexique, Colombie, Chili, Pérou et Argentine).

Source : https://www.eleconomista.es/empresas-finanzas/noticias/10100410/09/19/Fallece-Alfonso-de-Salas-presidente-y-fundador-de-elEconomista.html

Décès du sculpteur espagnol d’images religieuses Luis Álvarez Duarte à l’âge de 70 ans

Le sculpteur espagnol Luis Álvarez Duarte (photographie : Juan José Úbeda et ABC)

L’on apprenait ce vendredi 13 septembre 2019 le décès à Séville (Andalousie) du sculpteur espagnol d’images religieuses Luis Álvarez Duarte, qui était né dans la capitale andalouse (plus précisément dans le quartier Saint-Joseph-Ouvrier) le 22 mai 1949. Surnommé « l’Enfant Sculpteur » (el Niño Imaginero), il n’a pas survécu à une attaque cardiaque pour laquelle il avait été admis à l’Hôpital de la Vierge-de-la-Rosée de Séville.

Disciple du sculpteur andalou Francisco Buiza Fernández (1922-1983), il a réalisé de nombreuses sculptures religieuses pour les lieux de culte et les processions : la vierge de Guadalupe des Eaux, la Vierge des Douleurs du quartier de Saint-Joseph-Ouvrier, le Doux Nom de Bellavista, la Divine Grâce de Padre Pio, etc. À l’étranger, il a sculpté la Vierge de la Macarena de New York (États-Unis d’Amérique), le Christ des Footballeurs de Buenos Aires (Argentine) ou encore la Vierge du Secours de La Havane (Cuba).

Source : https://sevilla.abc.es/pasionensevilla/actualidad/noticias/muere-sevilla-imaginero-luis-alvarez-duarte-155293-1568374567.html

La sélection nationale espagnole de basketball masculin remporte sa deuxième Coupe du Monde

Le joueur de basketball espagnol Marc Gasol (à droite) empêche l’Argentin Luis Scola de marquer un panier lors de la finale de ce dimanche 15 septembre 2019 (photographie : AFP et El Mundo)

Ce dimanche 15 septembre 2019, au LeSports Center de Pékin (Chine), la sélection nationale espagnole de basketball masculin a réalisé un très bel exploit en remportant sa deuxième Coupe du Monde, après celle gagnée en 2006 à Saitama (Japon). Elle a vaincu l’équipe d’Argentine par 95 points à 75, notamment grâce à un excellent match de Marc Gasol et de Ricard Rubio (dit « Ricky » Rubio). Ce sont aussi les choix stratégiques et tactiques de l’entraîneur, l’Italien Sergio Scariolo, qui ont porté leurs fruits.

L’Espagne s’impose ainsi un peu plus comme la meilleure nation européenne dans ce sport car, outre ces deux Coupes du Monde, elle a remporté deux médailles d’argent olympiques – en 2008 à Pékin et en 2012 à Londres (Royaume-Uni) – ainsi que trois championnats d’Europe – en 2009 en Pologne, en 2011 en Lituanie et en 2015 dans une série de pays (France, Croatie, Allemagne et Lettonie).

Invaincue lors de la compétition de cette année, la sélection nationale espagnole de basketball masculin a battu :

  • en phase de groupes, Porto Rico, la Tunisie et l’Iran ;
  • au second tour, l’Italie et la Serbie ;
  • en quarts de finale, la Pologne ;
  • en demi-finales, l’Australie ;
  • et, enfin, en finale, l’Argentine.

Source : https://www.elmundo.es/deportes/baloncesto/mundial-de-baloncesto/2019/09/15/5d7e442421efa078148b463c.html

Rafael Nadal remporte son quatrième US Open et son dix-neuvième tournoi du grand chelem

Le joueur de tennis espagnol Rafael Nadal après sa victoire à l’US Open 2019, aux États-Unis d’Amérique (photographie : Adam Hunger, AP et El País)

Ce dimanche 8 septembre 2019, le joueur de tennis espagnol Rafael Nadal a remporté son quatrième US Open, sur le court Arthur-Ashe de Flushing Meadows, à New York (États-Unis d’Amérique), en battant le joueur russe Daniil Medvedev en cinq sets (7-5, 6-3, 5-7, 4-6, 6-4). Ce match incroyable et riche en rebondissements a duré pas moins de 4 heures et 51 minutes, quasiment un record outre-Atlantique.

De fait, il s’agit du dix-neuvième tournoi du grand chelem remporté par le meilleur tennisman espagnol de l’histoire, à un pas seulement du record détenu par le joueur suisse Roger Federer, qui en détient vingt dans son giron. Sur son chemin, avant Medvedev, Nadal a été confronté à deux Australiens (John Millman et Thanasi Kokkinakis) puis au Sud-Coréen Chung Hyeon, au Croate Marin Čilić, à l’Argentin Diego Schwartzman et à l’Italien Matteo Berrettini.

Source : https://elpais.com/deportes/2019/09/08/actualidad/1567958028_194234.html

La compagnie aérienne espagnole Air Europa va renforcer ses connexions avec l’Amérique latine

Un avion de la compagnie aérienne espagnole Air Europa baptisé « Julio-Iglesias » en hommage au chanteur espagnol (photographie : EFE et Cinco Días)

Au cours de l’année 2020, la compagnie aérienne espagnole Air Europa, fondée en 1984 et sise à Lluchmayor, sur l’île de Majorque (îles Baléares), va renforcer entre 25 % et 26 % le nombre de vols qu’elle opère entre l’Europe et l’Amérique latine. De fait, comme l’a récemment annoncé le directeur général Globalia, la holding à laquelle appartient Air Europa, deux nouvelles routes seront proposées au départ et à l’arrivée de l’aéroport Adolfo-Suárez de Madrid-Barajas : Carthagène des Indes (Colombie) et San José (Costa Rica).

Le 20 décembre 2019, la capitale espagnole sera connectée à la ville brésilienne de Fortaleza grâce à Air Europa (deux vols par semaine en 2019 et trois en 2020). Par ailleurs, de nouveaux appareils seront affrétés par la société avec de nouvelles places en classe business, notamment vers l’Argentine. Dans ce pays, outre Puerto Iguazú (province de Misiones) depuis août 2019, Buenos Aires sera concernée à partir de novembre 2019 et Córdoba en avril 2020.

Source : https://cincodias.elpais.com/cincodias/2019/08/25/companias/1566734063_651834.html

Le premier vol international vers Puerto Iguazú (Argentine) depuis cinq ans vient de Madrid

Un avion de la compagnie aérienne espagnole Air Europa à l’aéroport Adolfo-Suárez de Madrid-Barajas (photographie : Wikipedia)

Ce vendredi 23 août 2019, la ville de Puerto Iguazú (Argentine), connue pour abriter, à la frontière avec le Brésil, de spectaculaires chutes considérées comme l’une des « sept merveilles naturelles du monde », a vu atterrir dans son aéroport son premier vol international depuis cinq ans. L’appareil venait de l’aéroport Adolfo-Suárez de Madrid-Barajas et avait fait escale à Asunción (Paraguay). Il était affrété par la compagnie espagnole Air Europa, fondée en 1984 et sise à Lluchmayor, sur l’île de Majorque (îles Baléares).

Ce trajet, qui était testé depuis le début du mois d’août, a lieu les lundis et les vendredis, parfois avec une correspondance à Asunción. Étaient présents pour la cérémonie d’accueil le président de la République argentine, Mauricio Macri, ainsi que le gouverneur de la province de Misiones (où se trouvent les chutes d’Iguazú), Hugo Passalacqua, et la conseillère déléguée d’Air Europa, l’Espagnole María José Hidalgo. En 2014, la dernière connexion aérienne internationale vers Puerto Iguazú venait de Rio de Janeiro (Brésil).

Source : https://www.lavanguardia.com/ocio/viajes/20190823/464215552842/macri-da-la-bienvenida-al-vuelo-de-air-europa-entre-madrid-y-argentina-iguazu.html

Le journal britannique « The Guardian » place une cascade espagnole en tête de son classement mondial des chutes d’eau

La Queue de Cheval, situé dans le Parc national d’Ordesa et du Mont-Perdu, dans la province de Huesca, en Aragon (photographie : Gonzalo Azumendi)

Selon le journal britannique conservateur The Guardian, à la suite d’une enquête menée à bien auprès de ses lecteurs, la cascade de la Queue de Cheval (Cola de Caballo, en espagnol) est la plus belle du monde. Située au sein du Parc national d’Ordesa et du Mont-Perdu (province de Huesca, Aragon), qui commémorait en 2018 les cent ans de sa proclamation en tant que parc national. L’ascension de la Queue de Cheval, qui ne présente pas de difficulté technique particulière, est en revanche très longue à pied (de six à sept heures).

Les cascades suivantes dans le classement du Guardian sont :

  • cascades d’Acquafraggia (Italie) ;
  • cascade Grawa (Autriche) ;
  • Svartifoss (Islande) ;
  • Søtefossen (Norvège) ;
  • cascade De Glen Maye (Royaume-Uni) ;
  • cascade Cora Linn (Royaume-Uni) ;
  • cascade Mill and Whitfield Gill Force (Royaume-Uni) ;
  • cascade de la gorge de Baatara (Liban) ;
  • cascade Gocta (Pérou) ;
  • chute du Moconá (Brésil et Argentine) ;
  • cascade de Snoqualmie (États-Unis d’Amérique) ;
  • chute de Sunwapta (Canada) ;
  • chutes de Kalandula (Angola) ;
  • cascade du bois de Ngare Ndare (Kenya) ;
  • chutes Tappiya (Philippines) ;
  • chute Nachi (Japon) ;
  • cascade Khe Kem (Vietnam) ;
  • Weeping Wall (États-Unis d’Amérique) ;
  • et chutes Whangarei (Nouvelle-Zélande).

Source : https://www.abc.es/viajar/top/abci-mejor-cascada-mundo-esta-espana-segun-guardian-201908021230_noticia.html

L’Institut Cervantes signe avec le Pérou la convention d’organisation du Congrès international de la Langue espagnole de 2022

Le directeur de l’Institut Cervantes, l’Espagnol Luis García Montero (à gauche), en compagnie du ministre péruvien des Relations étrangères, Néstor Popolizio (photographie : Facebook)

Ce lundi 15 juillet 2019, le directeur de l’Institut Cervantes, l’Espagnol Luis García Montero, a signé avec le ministre péruvien des Relations étrangères, Néstor Popolizio une convention de collaboration pour l’organisation du Congrès international de la Langue espagnole de 2022, qui aura lieu dans ce pays, dans la ville d’Arequipa. García Montero en a également profité pour rencontrer le directeur des Affaires culturelles du Pérou, Ramón Acurio, et le président de l’Académie péruvienne de la Langue, Marcos Martos.

Créé en 1997, le Congrès international de la Langue espagnole s’est déjà tenu dans les villes suivantes :

  • Zacatecas (Mexique) en 1997 ;
  • Valladolid (Espagne, Castille-et-León) en 2001 ;
  • Rosario (Argentine) en 2004 ;
  • Carthagène des Indes (Colombie) en 2007 ;
  • Valparaíso (Chili) en 2010 ;
  • Panamá en 2013 ;
  • San Juan (Porto Rico) en 2016 ;
  • Córdoba (Argentine) en 2019.

Source : https://www.facebook.com/notes/instituto-cervantes/garcía-montero-firma-en-perú-el-acuerdo-para-organizar-en-2022-el-ix-congreso-in/2685492634808341/

Deux chais espagnols font partie des meilleurs au monde selon World’s Best Vineyards

Les vignes López de Heredia Viña Tondonia, sise à Haro, dans La Rioja (photographie : ABC)

Selon l’organisation World’s Best Vineyards, qui classe les meilleures vignobles au monde, deux chais espagnols font partie des plus remarquables de la planète. Sur les 1 500 considérées dans le tableau, le vignoble López de Heredia Viña Tondonia, sis à Haro (La Rioja), est ainsi le troisième meilleur au monde et le meilleur chez notre voisin ibérique.

C’est dans la province d’Alava (Pays basque) que se trouve la deuxième, celle de Marqués de Riscal, qui pointe à la neuvième position au niveau international. Notons que, selon ce classement, c’est le vignoble Zuccardi Valle de Uco, fondé en 1963 et situé au pied des Andes, en Argentine, qui est le plus remarquable sur Terre. Les pays d’Amérique hispanophone sont très bien classés puisque le deuxième, le vignoble Garzón, se situe en Uruguay.

Source : https://www.abc.es/viajar/vinos/abci-bodegas-espanolas-entre-diez-mejores-mundo-201907110237_noticia.html