L’ancien président régional catalan Jordi Pujol (au centre) avec son épouse et ses enfants (photographie : El Mundo)

Ce jeudi 16 juillet 2020, le juge de l’Audience nationale (Audiencia Nacional) de Madrid José de la Mata a renvoyé devant les tribunaux la famille de l’ancien président régional catalan Jordi Pujol (1980-2003) au grand complet devant les tribunaux pour association criminelle. L’enquête et les rebondissements judiciaires concernant les suspicions de corruption et détournements de fonds qui flottent autour de l’ancien président de Convergence et Union (CiU), parti de la droite régionaliste catalane longtemps hégémonique dans la communauté autonome, aboutissent donc à ce premier résultat fracassant.

Outre Jordi Pujol i Soley lui-même sont donc concernés son épouse, Marta Ferrusola, et leurs enfants Jordi Junior, Marta, Josep, Pere, Oriol, Mireia et Oleguer ainsi que dix-huit autres personnes liées à celui qui aura exercé un fort pouvoir sur la Catalogne pendant vingt-trois ans, un quasi-record pour un président régional outre-Pyrénées. De la Mata, titulaire de la cinquième chambre de l’Audience nationale, considère que la famille Pujol-Ferrusola s’est servie de son ascension sociale et de la position politique du patriarche pour s’enrichir de manière illégale.

Source : https://www.elmundo.es/espana/2020/07/16/5f10902321efa037248b45d5.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s