Des religieuses dans un couvent de Fuensalida, dans la province de Tolède, en Castille-La Manche (photographie : Jesús Feria et La Razón)

Selon des données officielles fournies par la Conférence épiscopale espagnole (Conferencia Episcopal Española), organisme qui régit une grande partie de la vie catholique outre-Pyrénées, entre 2018 et 2019, le nombre de monastères et couvents s’est sensiblement réduit outre-Pyrénées, passant ainsi de 801 à 751 – dont 716 féminins et 35 masculins. L’on compte ainsi chez notre voisin ibérique 8 723 nonnes et 458 moines, auxquels il faut ajouter 36 688 religieux qui travaillent dans des établissements scolaires privés confessionnels, des hôpitaux ou encore des centres sociaux.

La population du clergé régulier ne cesse ainsi de décroître en Espagne, principalement en raison du manque de vocation religieuse dans une société très déchristianisée et pour des motifs démographiques – les membres dudit clergé vieillissent et disparaissent peu à peu. Pour les principaux concernés, il s’agit d’une occasion inédite pour se renouveler et accroître leur présence au sein de la société espagnole. Ils considèrent ainsi que cette diminution n’est pas catastrophique et ne signifie en rien la fin du mode de vie monacal.

Source : https://www.larazon.es/sociedad/20200603/5uaslama7jbkzavgoweyugoeom.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s