L’homme politique espagnol Enrique Múgica, ici photographié en 2004 (photographie : Uly Martín et El País)

L’on apprenait ce vendredi 10 avril 2020 le décès à Saint-Sébastien, dans la province de Guipuscoa (Pays basque), à l’âge de 88 ans, de l’homme politique espagnol Enrique Múgica Herzog, qui était né dans la même ville le 20 février 1932. Il a trouvé la mort des suites de l’épidémie de coronavirus d’origine chinoise. Fils d’un violoniste basque et d’une maire française originaire de Pologne, il étudie le droit à l’Université de Madrid et milite clandestinement au sein du Parti communiste d’Espagne (PCE). Il s’engage ensuite aux côtés du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) aux côtés du futur président du gouvernement Felipe González (1982-1996).

Député national pour la province de Guipuscoa de 1977 à 2000, il est l’une des rares personnalités politiques espagnols de premier plan à être de confession juive. À ce titre, il est l’un des plus grands défenseurs des liens d’amitié entre l’Espagne et Israël. De 1988 à 1991, Enrique Múgica est ministre de la Justice dans le deuxième gouvernement de Felipe González puis il est nommé défenseur du peuple (Defensor del Pueblo), équivalent du défenseur des droits en France, en 2000, poste qu’il occupe jusqu’en 2010. À ce titre, il s’oppose au statut d’autonomie catalan de 2006, ce qui lui vaut l’inimitié durable et les calomnies de la part de certains dirigeants régionaux catalans.

Source : https://elpais.com/espana/2020-04-11/muere-el-historico-dirigente-socialista-enrique-mugica.html?ssm=TW_CM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s