La présidente directrice générale (PDG) de l’administrateur du réseau ferré espagnol (ADIF), Isabel Pardo de Vera (photographie : EFE et El Mundo)

Ce samedi 22 février 2020, la présidente directrice générale (PDG) de l’entreprise qui administre le réseau ferré espagnol (ADIF), Isabel Pardo de Vera, a confirmé que les trois principales villes de la Principauté des Asturies (Oviedo, Gijón et Avilés) ne seraient pas directement desservies par la branche du TGV ibérique (Alta Velocidad Española, AVE). Le futur tunnel de Pajares, actuellement creusé dans la montagne, pour relier la province de León (Castille-et-León) à la corniche atlantique de l’Espagne, permettra « simplement » de voyager sans escale jusqu’à Lena – et plus précisément jusqu’au hameau de Pola de Lena, au Sud de la Principauté.

Plusieurs raisons ont poussé ADIF à prendre cette décision, notamment l’absence d’étude d’impact environnemental encore valable. Plus encore, c’est le rapport entre le coût de l’opération et le gain de temps pour les habitants de la grande agglomération triangulaire d’Oviedo, Gijón et Avilés qui semble très incertain : plusieurs millions d’euros pour une réduction du temps de trajet d’une dizaine de minutes seulement. La décision d’ADIF n’est toutefois pas définitive car, une fois le tunnel de Pajares achevé et la ligne d’AVE entre León et Pola de Lena mise en service, des discussions pourront être ouverte pour la prolonger vers le Nord.

Source : https://www.elmundo.es/economia/2020/02/22/5e51786afdddfffd118b4598.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s