Un défilé à l’occasion de la Journée des Forces armées espagnoles de 2019, à Séville (Andalousie) – Photographie : Gogo Lobato et El Mundo

En cette fin de mois de février 2020, la ministre espagnole de la Défense, Margarita Robles (Parti socialiste ouvrier espagnol), a annoncé que le gouvernement de Pedro Sánchez (PSOE) souhait poursuivre le programme d’accroissement des forces armées et de réarmement du pays. L’objectif est désormais de passer de 120 000 soldats à 127 000 dans l’ensemble des trois armes (Armée de Terre, Armée de l’Air, Marine). C’est tout du moins ce que la responsable a expliqué devant le Congrès des députés (chambre basse des Cortes, le Parlement espagnol), à Madrid, expliquant par ailleurs que la défense devait être tenue éloignée des querelles partisanes intérieures.

Outre cette annonce, Margarita Robles a expliqué qu’elle allait poursuivre plusieurs lignes d’action déjà défendues par l’exécutif, notamment en facilitant la réincorporation à la vie civile et professionnelle des soldats de l’Armée de Terre et de la Marine qui partiraient à la retraite ou choisiraient de raccrocher les gants. Elle a également évoqué la crise autour de l’achat de nouveaux véhicules blindés pour l’Armée de Terre, dont devait se charger à l’origine l’entreprise espagnole Santa Bárbara Sistemas, entreprise sise à Madrid, et qui est pour le moment en suspens.

Source : https://www.elmundo.es/espana/2020/02/20/5e4e73f9fc6c83a70d8b45e5.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s