Le mathématicien espagnol Francisco Gancedo (photographie : Francisco Gancedo et El País)

Né en 1980 à Séville (Andalousie), professeur d’analyse mathématique à l’Université de Séville, spécialiste de la formation et de la propagation des singularités dans les fluides, le mathématicien espagnol Francisco Gancedo a récemment fait des avancées intéressantes dans la résolution de l’un des sept « problèmes du millénaire » tels que définis par l’Institut de Mathématiques Clay, sis à Providence, dans le Rhode Island (États-Unis d’Amérique). Il travaille précisément sur les équations de Navier-Stokes, qui tirent leur nom de l’ingénieur français Henri Navier (1785-1836) et du mathématicien et physicien britannique George Stokes (1819-1903).

Ce défi concerne la mécanique des fluides et sa résolution finale pourrait ouvrir de nombreuses applications dans bien des domaines. Francisco Gancedo est parvenu à ces avancées aux côtés de son collègue Eduardo García-Juárez et il a déjà reçu plusieurs prix pour son travail dans le domaine au sein de l’Institut Ramón-y-Cajal de l’Université de Séville, à l’instar du prix José-Luis-Rubio-de-Francia en 2008 ou de récompenses décernées par l’Académie royale des Sciences de Séville (Real Academia Sevillana de Ciencias) et la Société mathématique royale espagnole (Real Sociedad Matemática Española) de Madrid.

Source : https://elpais.com/elpais/2020/02/17/ciencia/1581937921_028634.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s