Le chercheur espagnol Miguel Cordero del Campillo (photographie : La Nueva Crónica)

L’on apprenait ce mercredi 12 février 2020 le décès à León (Castille-et-León), à l’âge de 95 ans, du chercheur espagnol Miguel Cordero del Campillo, qui était né à Vegamián, commune aujourd’hui disparue de la province de León, le 12 janvier 1925. Professeur d’université, vétérinaire, essayiste, il avait également été sénateur national de la province de León de 1977 à 1979 en tant qu’indépendant. Diplômé de sciences vétérinaires auprès de l’Université de León, docteur en 1952, il devient membre du Conseil supérieur des Recherches scientifiques (Consejo Superior de Investigaciones Científicas, CSIC) de Madrid en 1960.

La même année, il est nommé professeur honoraire à l’Institut López-Neyra de Parasitologie de Grenade (Andalousie), où il exerce jusqu’en 1981. Au sein du CSIC, il occupe diverses fonctions avant d’entrer au service de la Junte de Castille-et-León en 1985. Il travaille dans plusieurs organismes scientifiques et agricoles liés à la communauté autonome jusqu’à sa retraite, après avoir œuvré à sa création au moment de la Transition démocratique (1975-1982). Nommé vice-recteur de l’Université d’Oviedo (Principauté des Asturies) en 1975, il parvient également à créer la Faculté de Biologie au sein de l’Université de León.

Source : https://www.lanuevacronica.com/muere-a-los-95-anos-el-exrector-de-la-ule-miguel-cordero-del-campillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s