Le scientifique espagnol Santiago Ramón y Cajal (1852-1934), spécialiste du système nerveux et prix Nobel de médecine en 1906 (photographie : Stendhal)

Une équipe internationale de chercheurs, composée notamment de plusieurs spécialistes issus du Centre supérieur des Recherches scientifiques (Centro Superior de Investigaciones Científicas, CSIC) de Madrid, a publié un article dans la prestigieuse revue spécialisée britannique Nature Neuroscience afin de dévoiler ses travaux sur le système nerveux central du corps humain, en particulier sur les neurones. Ces recherches sont extrêmement importantes puisqu’elles ont permis d’établir que ces cellules nerveuses contrôlent le mouvement en « conversant » entre elles.

Une telle découverte ouvre de nouveaux champs d’investigation, notamment dans le domaine de la confection de neuroprothèses visant à améliorer la qualité de vie de patients souffrant de paralyses dérivées, entre autres choses, d’une lésion médullaire ou d’un ictus. De tels dispositifs permettent de décomposer le code envoyé par le cerveau d’un individu afin de les assister dans certains mouvements commandés par ordinateur. C’est ce qui explique la participation à cette équipe scientifique internationale de plusieurs spécialistes espagnols comme Juan Gallego, membre du Centre d’Automatique et de Robotique (Centro de Automática y Robótica) du CSIC, installé à Arganda del Rey (Communauté de Madrid).

Source : https://www.publico.es/ciencias/csic-neuronas-controlan-movimiento.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s