Un chantier provisoirement à l’arrêt en Espagne en raison de la pandémie de coronavirus (photographie : El Mundo)

La pandémie de coronavirus qui touche en ce moment particulièrement l’Europe (et notamment l’Espagne) entraîne dans son sillage une crise économique que nos voisins pyrénéens commencent à percevoir. Les données du mois de mars 2020 outre-Pyrénées sur le front de l’emploi sont en effet désastreuses avec la destruction de 833 979 postes de travail, selon les chiffres correspondant aux personnes enregistrées à la Sécurité sociale (Seguridad Social) et 302 000 chômeurs supplémentaires par rapport au mois de février 2020.

La ministre espagnole du Travail et de l’Économie sociale, Yolanda Díaz (Unidas Podemos), a décrit la situation économique que vit actuellement son pays comme un « état d’urgence nationale ». Son constat est d’autant plus juste que les chiffres fournis par le gouvernement de Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol) hier encore ne prennent pas en compte le chômage partiel (Expediente de Regulación Temporal de Empleo, soit « Dossier de Régulation temporaire de l’Emploi » en français), auquel ont recours de nombreuses entreprises face au confinement généralisé décrété par l’exécutif. L’on estime que cette modalité concerne pour le seul mois de mars environ 620 000 personnes.

Source : https://www.elmundo.es/economia/2020/04/02/5e85937b21efa035618b460c.html

Une réflexion sur “Après la crise sanitaire, la crise économique : près de 835 000 emplois détruits au mois de mars 2020 en Espagne

  1. N’y a t il pas en plus une part du million d’expatriés qui soient rentrés et ré-inscrits venant gonfler ce chiffre qui est proportionellement quelque peu similaire à ce qui est annoncé aux USA et qui est considérable aussi (6.68 Millions de chômeurs en plus en presque 2 semaines). Quid des chiffres du chômage supplémentaire en France dont on cherche toujours à les cacher, les minimiser… L’excuse du coronavirus va absoudre les « oingts du seigneur »; le soucis reste ce qu’il adviendra des reprises économiques dans les pays ? Reprises en « V » reprises en rebonds de « chats morts » ou à la manière des pays de la zone Euro, après 2008,9,10,11,12…. c’est à dire en « couilles molles », bien plus molles que dans le reste des pays de l’UE, et a fortiori du monde, en tout cas pour les nations assez indépendantes et économiquement actives …

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s