Des bureaux au cœur de l’agence du Trésor public de Guzmán-el-Bueno, à Madrid (photographie : David Jar et La Razón)

Le vieillissement de la main d’œuvre au sein du secteur public est l’une des grandes préoccupations du corps espagnol des fonctionnaires. C’est ainsi que, d’ici à 2030, 905 100 fonctionnaires partiront à la retraite – et pas moins de 330 800 travailleurs publics durant les cinq prochaines années. Ces données ont été fournies par l’Institut national des Statistiques (Instituto Nacional de Estadísticas, INE), sis dans la capitale espagnole, à partir d’un travail de l’entreprise Adams Formación, dont le siège se situe également à Madrid.

Pire encore : au cours des quinze prochaines années, cette saignée s’élèvera à 1,41 millions de fonctionnaires, soit 44 % de l’ensemble des 3 228 700 membres de l’administration publique. Une bonne partie de ces fonctionnaires se sont incorporés à leur actuel emploi dans les années 80 et 90 du siècle dernier. Trop souvent encore, les fonctionnaires partant à la retraite sont remplacés par des employés au statut précaire, ce que dénonce à intervalle régulier la Centrale syndicale indépendante et des Fonctionnaires (Central Sindical Independiente y de Funcionarios, CSIF).

Source : https://www.larazon.es/economia/20200111/q5ue6ycs4jdh7jix7ldwu6iusi.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s