Le siège du collège et lycée Ramiro-de-Maeztu, rue Michel-Ange, à Madrid (photographie : Wikipedia)

La scolarisation des enfants des personnes issues de l’immigration est une priorité des autorités éducatives espagnoles et l’école devient ainsi un bon reflet de l’origine géographique des immigrés installés outre-Pyrénées. C’est notamment le cas à Madrid, l’un des principaux lieux d’accueil de ces migrants. L’on remarque ainsi ces dernières années un accroissement des élèves venus du Venezuela : lors de l’année scolaire 2014-2015, ils étaient 1 665 enfants de ce pays à s’être inscrits dans une école madrilène alors qu’ils sont 6 501 pour l’année scolaire 2018-2019.

Ces chiffres sont fournis officiellement par le conseiller régional de la Communauté de Madrid à l’Éducation et à la Jeunesse, Enrique Ossorio Crespo (Parti populaire). Au cours des derniers mois, près de 6 000 demandeurs d’asile originaires du Venezuela se sont manifestés auprès des services sociaux de la communauté autonome, ce qui laisse supposer un maintien de cette tendance au niveau scolaire. D’autres nationalités latino-américaines sont concernées par cet accroissement : le Honduras (+ 34,5 % d’élèves), la Colombie (+ 21,8 %) et le Pérou (+ 15,7 %).

Source : https://www.larazon.es/madrid/20200108/vdqxge3hxfa4fm6zapelqnoo7q.html?utm_source=twitter&utm_medium=organic&utm_campaign=lrzn_org_Th_0_30

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s