Des équipements dans la faculté d’informatique de l’Université Complutense de Madrid (photographie : Université Complutense)

Selon les dernières données fournies dans le domaine par l’Institut national des Statistiques (Instituto Nacional de Estadísticas, INE), sis à Madrid, 62 % des travailleurs espagnols confrontés aux technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le cadre de leur emploi affirment souffrir d’insécurité « en ligne » – c’est-à-dire qu’ils craignent de possibles délinquants virtuels, notamment des pirates informatiques. En tout et pour tout, dix millions de nos amis ibériques sont concernés par ce problème au quotidien.

Ils ont tous reconnus auprès de l’INE avoir été victimes d’une personne malveillante sur Internet. Les incidents qu’ils ont décrits à l’organisme sont très variés – falsification de documents ou de signatures, virus et chevaux de Troie, fausses pages en ligne, vol de données personnelles, messages électroniques frauduleux, etc. Il faut dire que les pirates informatiques sont de plus en plus rodés et parviennent à dupliquer quasiment en tous points les pages officielles d’organismes publics ou de grandes entreprises privées.

Source : https://www.larazon.es/actualidad/20191227/lqrzgftlfjd2fpatngonvbufqm.html?utm_source=twitter&utm_medium=organic&utm_campaign=lrzn_org_Sa_3_15

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s