Un train à grande vitesse espagnol (AVE) en gare de Saragosse-Delicias, en Aragon (photographie : Getty et Cinco Días)

L’année 2020 doit marquer une nouvelle étape dans l’extension incessante du réseau ferroviaire espagnol à grande vitesse puisque plus de 300 nouveaux kilomètres de ce type de voies devraient être inaugurés. La Galice, la Région de Murcie, la Catalogne, la Communauté de Valence, la liaison vers Burgos (Castille-et-León) et Madrid seront normalement les régions et zones concernées par cette expansion.

C’est notamment le tronçon du troisième tunnel de la Risa, entre les deux principales gares de la capitale espagnole (Puerta de Atocha et Chamartín), qui devra être inauguré, ce qui permettra de réaliser des trajets entre le Nord-Est de l’Espagne et le reste du réseau sans correspondance. Notons également la variante de Vandellós (province de Tarragone, Catalogne), tronçon de 64 kilomètres de longueur venant compléter le Couloir méditerranéen (Corredor Mediterráneo) et réduisant le trajet entre Barcelone (Catalogne) et Valence (Communauté de Valence) d’une demi-heure.

Une autre voie de 110,75 kilomètres de longueur doit être mise en service entre Zamora (Castille-et-León) et Pedralba de la Pradería, dans la même province. La zone de Sanabria sera ainsi desservie par une nouvelle gare. L’entreprise ADIF, qui joue le rôle d’administrateur du réseau ferroviaire espagnol, espère également inaugurer le tronçon de 52 kilomètres qui séparent Monforte del Cid (province d’Alicante, Communauté de Valence) à Orihuela (même province) et Beniel (Région de Murcie). Le reste du trajet vers Murcie pourra être achevé une fois que les travaux d’enfouissement des voies et de la gare à grande vitesse, entamés en 2019, seront achevés.

Vers Burgos, 89 kilomètres devraient eux aussi être mis en service après une phase de test depuis Venta de Baños (province de Palencia, Castille-et-León) afin de compléter la voie d’AVE entre Madrid, Valladolid, León et Palencia. Au cours de l’année 2020, les travaux continueront sur les autres tronçons déjà prévus : liaison Madrid-Estrémadure, connexion vers la Principauté des Asturies, connexion en forme de Y vers le Pays basque, poursuite du Couloir méditerranéen. D’ici à la fin 2020, l’Espagne devrait ainsi cumuler 3 500 kilomètres de voies d’AVE, soit la première place en Europe et la deuxième au monde, derrière la Chine.

Source : https://cincodias.elpais.com/cincodias/2019/12/29/companias/1577611402_927993.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s