La couverture du rapport « Highly Cited Researchers » dans son édition de 2019 (photographie : Clarivate)

Édité chaque année, le rapport Highly Cited Researchers (littéralement, Chercheurs hautement cités) est élaboré par la plateforme Webofscience Group, qui dépend elle-même de Clarivate Analytics, société sise à Philadelphie, en Pennsylvanie (États-Unis d’Amérique). Dans son édition de 2019, le classement montre que vingt-deux scientifiques espagnols du Centre supérieur des Recherches scientifiques (Centro Superior de Investigaciones Científicas, CSIC), installé à Madrid, font justement partie des spécialistes les plus cités dans les articles du monde entier.

Ces scientifiques ibériques sont les suivants :

  • Javier Aizpurua, du Centre de Physique des Matériaux (CSIC et Université du Pays basque à Lejona, dans la province de Biscaye) ;
  • Miguel Bastos Araujo, du Musée des Sciences naturelles de Madrid ;
  • Santiago Begueria, de la Station expérimentale Aula Dei de Saragosse (Aragon) ;
  • Jesús Julio Camarero, de l’Institut pyrénéen d’Écologie de Jaca, dans la province de Huesca (Aragon) ;
  • Andrés Castellanos, de l’Institut des Sciences du Matériau de Madrid ;
  • Avelino Corma, de l’Institut de Technologie chimique (CSIC et Université polytechnique de Valence, dans la Communauté de Valence) ;
  • Juan Carlos Espín, du Centre d’Édaphologie et de Biologie appliqué du Segura à Murcie (Région de Murcie) ;
  • Roberto Fernández Lafuente, de l’Institut de Catalyse et de Chimie pétrolière de Madrid ;
  • María Carmen Gómez Guillén, de l’Institut des Sciences et Technologies des Aliments et de la Nutrition de Madrid ;
  • Pedro Jordano, de la Station biologique de Doñana, dans la province de Séville (Andalousie) ;
  • Juli García Pausas, du Centre de Recherches sur la Désertification (CSIC, Communauté de Valence et Université de Valence) ;
  • Josep Peñuelas, du Centre de Recherches écologiques et des Applications forestières (CSIC, Généralité de Catalogne, Institut d’Études catalanes, Institut de Recherche et de Technologie agroalimentaires, Université autonome de Barcelone et Université de Barcelone) ;
  • Xavier Querol, de l’Institut de Diagnostic environnemental et des Études de l’Eau de Barcelone (Catalogne) ;
  • Isidra Recio, de l’Institut de Recherches en Sciences de l’Alimentation de Madrid ;
  • Pedro Luis Rodríguez, de l’Institut de Biologie moléculaire et cellulaire des Plantes Primo-Yufrera (CSIC et Université polytechnique de Valence) ;
  • María Victoria Selma, du Centre d’Édaphologie et de Biologie appliqué du Segura à Murcie ;
  • Roberto Solano, du Centre national de Biotechnologie de Madrid ;
  • Francisco Tomás-Barberán, du Centre d’Édaphologie et de Biologie appliqué du Segura à Murcie ;
  • Ignacio Varela, de l’Institut de Biomédecine et de Biotechnologie de Cantabrie (CSIC, gouvernement régional de Cantabrie et Université de Cantabrie) ;
  • Sergio Vicente Serrano, de l’Institut pyrénéen d’Écologie de Jaca ;
  • Montserrat Vila, de la Station biologique de Doñana ;
  • et Pablo Zarco Tejada, de l’Institut d’Agriculture durable de Cordoue (Andalousie).

Source : https://www.csic.es/es/actualidad-del-csic/22-investigadores-del-csic-entre-los-mas-influyentes-del-mundo?fbclid=IwAR1pF4rCeai7-Jn93-8qMVpNvPbRdPUz-PmDr-MFJRF1Et58Vk1CVLAjvyY

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s