Une vue d’artiste du propulseur du système de positionnement global européen Galileo (image : Agence spatiale européenne et Cinco Días)

L’Espagne a été officiellement chargée par l’Agence spatiale européenne (ESA, selon son sigle anglais) de contrôler CHEOPS, premier satellite continental construit outre-Pyrénées par l’entreprise aéronautique Airbus. Cet engin interstellaire a pour mission d’étudier l’origine, la formation et l’évolution des exoplanètes situées en dehors du système solaire.

D’après un communiqué officie du Ministère de la Défense, aujourd’hui dirigé par Margarita Robles (Parti socialiste ouvrier espagnol), c’est l’Institut national de Technique aérospatiale (Instituto Nacional de Técnica Aeroespacial, INTA), sis à Torrejón de Ardoz (Communauté de Madrid), qui est en charge de CHEOPS. Ce dernier a été officiellement lancé le 17 décembre dernier.

Source : https://cincodias.elpais.com/cincodias/2019/12/14/companias/1576328690_244280.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s