Des fourgonnettes de livraison attendent leurs colis au début du mois de décembre 2019, dans la zone industrielle des Oliviers, à Getafe, dans la Communauté de Madrid (photographie : Víctor Sainz et El País)

La Communauté de Madrid compte quatre grands centres de répartition des colis achetés sur la plateforme américaine en ligne Amazon : Getafe, San Fernando de Henares, Alcobendas et Vicálvaro. Implantés dans des zones commerciales importantes, ils sont de plus en plus sollicités avec l’essor des commandes sur Internet ces dernières années et le Black Friday de l’année 2019 a confirmé la tendance avec 10 % de croissance depuis 2018. Le lundi 2 décembre 2019 a été la « pire » journée de ce point de vue avec un million de colis à livrer dans l’ensemble de l’agglomération madrilène.

Or, cette abondance d’achats en ligne entraîne logiquement un accroissement inquiétant du nombre de camionnettes de livraison dans les rues de la capitale espagnole. Les places réservées aux véhicules de ce type sont notoirement insuffisantes et, dans les petites rues du centre de la ville, le trafic devient rapidement compliqué, pour ne pas dire impossible. Selon la Direction générale de la Circulation (Dirección General de Tráfico, DGT), la prolifération de ces fourgonnettes entraîne aussi un net accroissement des accidents qui leur sont liées : de 7 127 en 2012 à 11 150 en 2017, soit une augmentation de 54 %.

Certains quartiers sont particulièrement touchés par le phénomène. Il s’agit par exemple de Las Tablas et Sanchinarro (code postal 28050), deux nouveaux ensembles habités par une population plus jeune que la moyenne, où le commerce traditionnel est moins dense et où certains consommateurs commandent tout sur Internet, y compris leurs courses alimentaires. Les entreprises ont elles aussi dû s’adapter, à l’image de la compagnie espagnole Seur, dont le siège se trouve à Madrid. Elle a décidé d’embaucher 10 % d’employés en plus depuis l’année dernière afin d’éviter la situation critique dans laquelle elle s’était alors retrouvée. Les entreprises de location de véhicules utilitaires sont également de la partie.

Source : https://elpais.com/ccaa/2019/11/28/madrid/1574964337_513918.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s