Un TGV espagnol (« AVE ») à quai (photographie : EFE et El País)

Ce mercredi 27 novembre 2019, à l’issue d’un Conseil d’administration exceptionnel, l’entreprise gestionnaire du réseau ferré espagnol, ADIF, a annoncé que l’opérateur public français SNCF et le consortium italo-espagnol Ilsa-Trenitalia seront autorisés à concurrencer l’opérateur ferroviaire public de notre voisin ibérique, la RENFE, concernant le transport de voyageurs à partir de décembre 2020. Plus précisément, cet agrément leur a été accordé pour le TGV espagnol (Alta Velocidad Española, AVE) sur les trajets suivants : Madrid-Barcelone (Catalogne), Madrid-Valence, Madrid-Castellón de la Plana et Madrid-Alicante (Communauté de Valence) ainsi que Madrid-Séville-Málaga (Andalousie).

La RENFE a reçu le paquet A, le plus important, avec 48 trains quotidiens par axe concerné. Le paquet B a été adjugé à Ilsa-Trenitalia (16 trains quotidiens par tronçon) tandis que la SNCF, via sa filiale ibérique Rielsfera, a obtenu le paquet C (6 trains quotidiens par axe). Les paquets A et B n’ont pas été entièrement couverts par la décision d’ADIF et d’autres opérateurs pourront donc demander à les utiliser eux aussi. Plusieurs autres firmes qui s’étaient montrées intéressées n’ont pas été retenues par le gestionnaire espagnol du réseau ferré, comme le consortium espagnol Motion Rail.

Source : https://elpais.com/economia/2019/11/27/actualidad/1574842645_369409.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s