Une ancienne mine de charbon à Velilla del Río Carrión, dans la province de Palencia, en Castille-et-León (photographie : Diario de Valderrueda)

La fermeture totale et définitive des mines de charbon encore en activité en Espagne (situées dans la Principauté des Asturies, en Castille-et-León ainsi qu’en Aragon) a été annoncée et mise en œuvre par le gouvernement de Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol), en particulier par sa ministre pour la Transition écologique, Teresa Ribera (PSOE). Or, il semble que cette fermeture précipitée ait été faite dans l’impréparation car notre voisin ibérique achète à l’étranger plus de charbon qu’il ne l’a jamais fait au cours de son histoire.

Concrètement, c’est surtout le Maroc (qui a récemment accru la capacité extractive de ses mines) et l’Allemagne (dont les centrales au charbon tournent à plein rendement) qui vendent cet or noir et solide à notre voisin pyrénéen. Rien que pour l’année 2018, 90 % du charbon consommé par les centrales thermiques espagnoles venait de l’étranger. Une nouvelle terrible lorsque l’on sait à quel point la fermeture des mines espagnoles est une tragédie pour les mineurs et les régions concernés.

Source : http://www.diariodevalderrueda.es/texto-diario/mostrar/1639889/espana-lidera-compra-carbon-extranjero-cerrar-minas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s