Le tombeau de l’infant Pierre, situé dans la cathédrale de Ségovie, en Castille-et-León (photographie : cathédrale de Ségovie et El País)

Le 22 juillet 1366, l’infant Pierre Enríquez de Castille, fils naturel du roi Henri II « le Fratricide » (1334-1379), est tombé accidentellement du haut des murailles de l’alcazar de Ségovie (actuelle Castille-et-León) alors qu’il se penchait à une fenêtre. Quelques instants plus tard, découvrant le malheur, sa nourrice, désespérée, s’est à son tour jetée dans le vide. Le jeune garçon a été enterré dans la cathédrale de l’Assomption-de-la-Vierge, dans la même ville. Cette année, plus de six siècles après ces tragiques événements, le tombeau de l’infant a été ouvert et restauré par des experts au sein de la salle Saint-Catherine du monument religieux.

À l’époque, Pierre Enríquez avait été inhumé sous une pierre tombale qui reproduisait son visage. L’on ignorait cependant jusqu’à peu qu’il avait été enterré aux côtés d’un petit coffre qui a été ouvert en présence du chef de l’équipe de restauration, Ángel García Rivilla. L’on y a trouvé des morceaux de tissu ainsi que des ossements correspondant au garçonnet, qui devait être bien plus jeune (six ou sept ans) que ce que signalent les chroniques médiévales (qui lui attribuent de dix à douze ans).

Source : https://elpais.com/cultura/2019/11/20/actualidad/1574265542_115823.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s