L’aqueduc de Mérida, dans la province de Badajoz, en Estrémadure (photographie : Alejandro Ruesga et El País)

Célèbre dans toute l’Espagne, l’impressionnant aqueduc des Miracles (acueducto de los Milagros) de la ville de Mérida, capitale de l’Estrémadure située dans la province de Badajoz mesure 830 mètres de longueur pour 25 mètres de hauteur au maximum. Les historiens ont longtemps pensés qu’il avait été construit par la dynastie impériale romaine des Julio-Claudiens ou des Flaviens, au Ier siècle de notre ère. Cependant, de récentes études réalisées aussi bien en Espagne par l’Université autonome de Madrid qu’en Allemagne, à l’aide de la thermoluminescence montrent qu’il pourrait remonter au IVe, au Ve voire au VIe siècle.

Il aurait ainsi été une œuvre de l’Antiquité tardive, voire du haut Moyen Âge, plus précisément du peuple wisigothique. Selon le directeur des recherches sur place, Isaac Moreno Gallo, ingénieur et technicien des travaux publics, géographe et historien, plusieurs facteurs historiques (outre les découvertes techniques) penchent en faveur de cette nouvelle datation. Aux IVe et Ve siècles, en effet, l’empereur Dioclétien (284-305) et ses successeurs entreprennent une réforme administrative de l’Empire à l’issue de laquelle Emerita Augusta (ancien nom de Mérida) devient capitale de la Diocesis Hispaniarum, qui comprend toute la péninsule Ibérique ainsi que le Nord de l’Afrique.

Source : https://elpais.com/cultura/2019/11/08/actualidad/1573228659_271518.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s