La scientifique espagnole Margarita Salas (photographie : El País)

Le monde de la science et de la culture était en deuil en Espagne ce jeudi 7 novembre 2019 car l’on apprenait le décès de la scientifique Margarita Salas Falgueras, référence de la biochimie dans le pays, à Madrid, à l’âge de 80 ans. Née le 30 novembre 1938 dans le hameau de Canero, au sein de la commune de Valdés (Principauté des Asturies), première marquise de Canero, elle a été travailler à New York (États-Unis d’Amérique) en 1964 aux côtés du prix Nobel espagnol de médecine Severo Ochoa (1905-1993).

Une fois revenue en Espagne, elle a commencé à travailler sur le virus phi29, dont le fonctionnement, largement étudié par Margarita Salas, a permis de mieux comprendre la structure élémentaire des molécules et de l’acide désoxyribonucléique (ADN). Membre de l’Académie européenne des Arts et des Sciences ainsi que de l’Académie américaine des Arts et des Sciences, elle faisait également partie de l’Académie nationale des Sciences des États-Unis d’Amérique et de deux prestigieux organismes espagnols : l’Académie royale des Sciences exactes, physiques et naturelles ainsi que l’Académie royale de la Langue espagnole.

Source : https://elpais.com/elpais/2019/11/07/ciencia/1573124363_991474.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s