Des voyageurs du métro de Madrid en train de téléphoner (photographie : Santi Burgos et El País)

Durant quatre jours ouvrables de novembre, un dimanche et trois jours de vacances, l’Institut national des Statistiques (Instituto Nacional de Estadísticas, INE), organisme public sis à Madrid, suit les mouvements de l’ensemble des téléphones portables d’Espagne de façon anonyme. Grâce à un accord pionnier passé au sein de l’Union européenne (UE), cette étude permet de suivre la mobilité des citoyens espagnols, de savoir où ils partent en vacances, etc.

L’étude est menée dans les agglomérations humaines d’au moins 15 000 habitants avec l’accord et la coopération des opérateurs téléphoniques qui opèrent outre-Pyrénées. Le relevé de position est effectué entre neuf heures du matin et six heures du soir afin de déterminer les trajets entre le lieu de résidence et le lieu de travail, les fluctuations de population dans les transports en commun, etc.

Source : https://elpais.com/economia/2019/10/28/actualidad/1572295148_688318.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s