Des graffitis sur les volets métalliques d’un commerce du quartier de Malasaña, à Madrid (photographie : Rafa Albarrán et ABC)

En 2018, le nettoyage de l’ensemble des façades et objets dégradés par des graffitis illégaux à Madrid a coûté à la municipalité de Madrid, aujourd’hui dirigée par José Luis Martínez-Almeida (Parti populaire), la bagatelle de 2,6 millions d’euros, soit 10 780 euros par jour ouvré. C’est notamment le quartier de l’Université (et plus précisément la zone de Malasaña) qui est très touché par le phénomène et c’est pourquoi la mairie a lancé une campagne de sensibilisation sur place.

Le Conseil municipal de la capitale espagnole réfléchit d’ailleurs à l’heure actuelle à un plan d’action spécifique afin de lutter contre ce fléau. L’association SOS Malasaña dénonce de son côté que près de 200 portes en bois d’une grande valeur historique et artistique sont ainsi souillées par des tags illégaux.

Source : https://www.abc.es/espana/madrid/abci-factura-millonaria-dejan-grafitis-ilegales-madrid-10780-euros-limpieza-201910251751_noticia.html#vca=rrss-inducido&vmc=abc-es&vso=tw&vli=noticia-foto

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s