Une réunion de l’initiative espagnole « Ponle cara » (littéralement, « Mets-lui un visage »), qui vise à lutter contre l’exclusion des personnes sans abri (photographie : Madrid Press)

En raison de la crise économique de 2008 et de ses conséquences, le nombre de personnes sans abri en Espagne a augmenté au cours de la dernière décennie. L’on estime qu’en 2019, environ 40 000 Espagnols étaient sans domicile fixe – dont 16 % de femmes. Il s’agit d’un collectif qui souffre en silence et fait rarement la une des grands médias. Environ 18 000 d’entre elles ont recours aux services d’hébergement d’urgence chaque jour outre-Pyrénées, un chiffre en augmentation de 10 % par rapport à l’année 2016.

Ces données, fournies par le Secours catholique espagnol (baptisé Cáritas), mettent aussi en avant la plus grande souffrance des hommes dans le domaine, d’autant qu’aucune étude n’a été spécifiquement réalisée à leur sujet. Inversement, si moins de femmes sont concernées, leur plus faible nombre contribue également à les rendre « invisibles » aux yeux du grand public – d’où le choix d’un visage féminin pour la campagne de sensibilisation de cette année.

Source : https://madridpress.com/art/262351/unas-40000-personas-viven-sin-hogar-en-espana

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s