Un terrain de golf dans la commune très huppée de Pozuelo de Alarcón, dans la banlieue chic de Madrid (photographie : El Periódico)

Selon les indicateurs fournis par l’Institut national des Statistiques (Instituto Nacional de Estadísticas, INE), organisme économique national espagnol, parmi les 405 communes du pays qui comptent 20 000 habitants ou plus, les trois villes les plus riches en termes de produit intérieur brut (PIB) par habitant sont toutes situées dans la Communauté de Madrid. Il s’agit de Pozuelo de Alarcón (près de 26 000 euros par tête), Boadilla del Monte (environ 19 700 euros) et Las Rozas de Madrid (approximativement 19 300 euros). Au contraire, les trois communes les plus pauvres sont Níjar (province d’Almería, Andalousie) ; Los Palacios y Villafranca (province de Séville, Andalousie) ; et Alhaurín el Grande (province de Málaga, Andalousie).

Quant aux trois communes espagnoles les moins frappées par le chômage outre-Pyrénées, il s’agit de San Cugat del Vallés (province de Barcelone, Catalogne), avec 6,2 % de la population active ; Pozuelo de Alarcón, avec 6,4 % ; et, à égalité, Las Rozas de Madrid et Saint-Sébastien (province de Guipuscoa, Pays basque), avec 7,2 % toutes les deux. Les trois villes où le plus de citoyens sont au chômage sont Linares (province de Jaén, Andalousie), avec 32,8 % ; La Línea de la Concepción (province de Cadix, Andalousie), avec 29,9 % ; et Sanlúcar de Barrameda (province de Cadix, Andalousie), avec 29 %.

Si l’on s’intéresse aux quartiers les plus riches du pays, les quatre premiers sont situés à Madrid (El Viso, Récollets, Castillane et Piovera) et le cinquième, à Barcelone (Catalogne), à savoir Pedralbes. Les plus pauvres, sont la Zone industrielle Sud de Séville (Andalousie) ; Los Pajaritos-Amate de Séville ; Jean-XXIII d’Alicante (Communauté de Valence) ; Colores-Entreparques de Séville ; Azahara-Palmeras de Cordoue (Andalousie) ; et la Zone industrielle du Guadalquivir de Cordoue.

Source : https://www.eleconomista.es/economia/noticias/9907845/05/19/Radiografia-de-las-ciudades-de-Espana-donde-son-mas-ricos-donde-mas-pobres-donde-hay-mas-paro.html

2 réflexions sur “Tour d’horizon des villes espagnoles les mieux et les moins bien loties en termes économiques

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s