Des ouvriers du bâtiment sur une passerelle en Espagne (photographie : Pixabay et El Confidencial)

Selon une étude menée à bien par l’entreprise néerlandaise d’intérim Randstad, plusieurs secteurs économiques ont tout le mal du monde à recruter en Espagne en raison du manque d’intérêt qu’ils suscitent – métiers pénibles, mal rémunérés, très techniques, etc. Il s’agit, comme le confirme le Catalogue des professions à couverture difficile (Catálogo de Ocupaciones de Difícil Cobertura) du Service d’Emploi public de l’État (Servicio de Empleo Público Estatal, SEPE), en premier lieu de tous les emplois à pourvoir au sein des navires de marchandises ou de transport.

De fait, sur les vingt professions qui recrutent le plus difficilement outre-Pyrénées, dix-huit sont liées à ce secteur d’activité. Il existe même certaines professions qui n’intéressent ni les citoyens espagnols, ni les étrangers résidant légalement sur le territoire espagnol. C’est notamment le cas de certains métiers liés à la science, à la technologie, à l’ingénierie et aux mathématiques, notamment dans l’informatique, l’ingénierie industrielle, la médecine, les télécommunications et l’ingénierie des ponts et chemins.

Source : https://www.elconfidencial.com/economia/2019-10-19/empleo-trabajo-ofertas-curriculum-trabajar-empresas-contratacion-desempleo-universidad_2255851/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s